Partagez

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jude M. Hellingway


Jude M. Hellingway

http://www.pearl-trees.com/t1254-jude-angels-are-singing-the-chr

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust 1400791270-tumblr-mq7nffzr2j1rclkflo6-250

▌AVATAR : Emma Stone
▌CRÉDITS : Ava : Emi Burton ~ Signa : Emi Burton (citation : I Should go - Levi Kreis)
▌PSEUDO : Emi Burton
▌HISTOIRES POSTÉES : 437
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 07/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 3345
▌DATE DE NAISSANCE : 02/04/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Psychologue
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire au coeur pris

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust 1400791334-tumblr-lsz64xmpa41r4d1kmo3-500

▌EN CE MOMENT : [img][/img]
▌DC : Icare l'orphelin friqué !

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty
MessageSujet: Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Gabriel & Jude + You're the only one I can trust EmptyLun 3 Fév - 20:16


You're the only one I can trust
Gabriel & Jude

Le soleil vint réchauffer le visage encore endormi de la jeune femme. Il faisait beau aujourd'hui. Elle ne tarda pas à se réveiller doucement, surprise par ce simple rayon de soleil venant perturber son sommeil. Elle rêvait bêtement de cet été-là, à ses dix-sept ans, pendant lequel elle avait connu cette passion dévorante pour cet homme plus âgé qu'elle. Il était beau, il était charmant, et elle n'était pas malade. Ce qu'elle pouvait regretter ce temps-là. Elle souriait, mais n'en pensait pas moins. Les gens ne savaient pas ce qui se dissimulait sous ses sourires bien faits, sous ses airs de forte fille heureuse malgré tout. Elle n'était pas si forte que ça. Elle ruminait sans cesse le passé, d'un ton morne et blasé que personne ne soupçonnait. Sa seule force, c'était de sourire chaque jour, et c'était aussi sa protection. Tout comme Gabriel d'ailleurs. Son frère, elle lui faisait confiance. Elle pouvait toujours compter sur lui, il était toujours là, au détriment même de sa propre vie. Si seulement tout le monde le voyait comme Jude le percevait, il aurait moins de soucis sans doute. Elle était parfaitement consciente d'être trop présente dans sa vie, que la maladie les bouffait tous les deux d'une manière ou d'une autre, mais que pouvait-elle bien y faire ? Elle n'avait plus que lui. Leurs parents refusaient à présent de la voir à cause du Parkinson, peut-être par honte, peut-être par mépris, par chagrin, elle n'en savait rien, mais en tout cas, ils n'étaient plus là pour elle. Le reste de sa famille ne s'était vraisemblablement jamais occupée de son cas, ses amis l'avaient peu à peu lâchée, et pour ce qui était de ses relations amoureuses, c'était comme une tranchée de guerre. Elle n'avait plus que Gabriel, et dans un sens, ça lui suffisait. Mais pour lui, c'était lourd à porter, elle le savait.

Elle se leva péniblement, comme chaque jour, s'étira et regarda par la fenêtre. Il faisait vraiment beau aujourd'hui. Un faible sourire nostalgique s'étira sur son visage en repensant à ce fameux été. La météo était tout aussi bonne. Elle se surprit à se demander où pouvait être ce type à présent, mais chassa bien vite cette pensée en se dirigeant vers la salle de bain pour prendre ses cachets. Ces médicaments étaient atroces. D'un goût infect, d'un aspect médiocre. Elle les avala aussi vite que possible, ferma les yeux, inspirant profondément en faisant craquer les os de son cou, puis fila sous la douche. Le rituel habituel du matin, qu'elle ne semblait pas prête à abandonner. Elle se prépara rapidement, un t-shirt, un pull en V plus large qu'elle et un jean, c'était suffisant. Elle se fit un rapide chignon et alla finalement dans la cuisine. Une note sur le frigo attira son attention. Aujourd'hui, elle avait rendez-vous à l'hôpital, visite de routine. Elle soupira. Elle détestait ça. Rien que d'y penser, son sang se glaça. Elle n'avait pas envie d'y aller. Etrangement, une larme s'échappa de son œil. Pourquoi pleurait-elle ? Bizarre, ce n'était pas vraiment son genre... Elle sécha bien vite ses yeux et envoya un message à son frère avant de prendre son petit-déjeuner. 'J'ai rendez-vous à l'hôpital pour la visite habituelle, tu veux bien venir avec moi ? J'ai un peu le cafard...' Message envoyé. Elle pouvait le dire à Gaby qu'elle n'allait pas si bien que ça. Elle pouvait tout lui dire à lui. Elle lui faisait confiance, une confiance aveugle même.

Elle finit de se préparer et quitta son appartement. Pour aller à l'hôpital, il fallait se rendre dans la ville voisine, ce qui n'enchantait pas vraiment la jeune femme. Elle prit un taxi qui l'y emmena et la déposa devant l'hôpital. Elle paya et descendit. Jude se posa sur le banc en face de l'hôpital, admirant la façade maussade du bâtiment en attendant son frère. Elle regarda sa montre, il était un peu en retard, rien de bien grave. Elle croisa les jambes et celle de droite faisait des mouvements en cercle. Elle était nerveuse. Elle savait pertinemment ce qu'ils allaient dire, mais elle redoutait chaque fois une mauvaise nouvelle, qui ne ferait que l'enfoncer un peu plus dans la maladie. Elle regarda tout autour d'elle dans l'espoir de voir son frère se montrer et enfin, elle l'aperçut. Elle se mit alors à sourire, comme d'habitude, mais ne se leva pas. Elle était comme paralysée. Elle n'arrivait plus à bouger, comme si son corps ne répondait plus, paralysé par la simple peur d’entre dans cet hôpital. Il s'avança alors vers elle et elle le regarda venir. Ses mains commencèrent à trembler très légèrement. « Te voilà enfin Gab’ ! J'ai peur d'y aller. » Son sourire s'évanouit un peu. Oui, elle pouvait se confier à lui, il n'y avait pas de risque avec lui. « J'ai peur qu'ils disent que ça empire... Quand est-ce qu'il arrivera ce moment où je ne pourrai vraiment plus rien faire, même pas peindre ? » Et voilà, une larme perla sur son visage, puis deux, puis une quantité à laquelle elle n'était pas habituée. C'était rare qu'elle se mette à pleurer ainsi, en public. Elle enfouit son visage dans ses mains, tentant vainement de laver son visage de ses pleurs, essayant de reprendre de la dignité. Son frère était le seul à pouvoir la voir pleurer.

© EKKINOX


« Here we are Isn't it familiar Haven't had someone to talk to In such a long time And it's strange All we have in common And your company was just the thing I needed tonight Somehow I feel I should apologize Cuz I'm just a little shaken By what's going on inside. »

« I should go »

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty
MessageSujet: Re: Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Gabriel & Jude + You're the only one I can trust EmptyMer 5 Fév - 20:06


You're the only one I can trust
Gabriel & Jude

La famille. La famille est tout ce que j'ai de plus précieux. Enfin quand je dis famille je parle surtout de ma soeur en faite. jude, c petit bout de femme qui est tombée malade. La vie s'acharne souvent sur les gens qui ne le mérite pas et ma soeur ne le mérite pas. Elle ne mérite pas de souffrir comme ça...

Ce matin je me lève comme toujours, je n'allais pas travailler, c'est mon jour de repos. Puis à ce moment je reçois un sms de ma soeur qui me demande de venir avec elle à l'hôpital. Je lui répond que j'arrive. Je me dépêche alors, bois un café noir, me douche, enfile un jean, un tee-shirt noir, ma veste en cuir, mes lunettes de soleil, lavage de dent, et j'étais partis. Je prend alors ma voiture, mais ça roule mal sur la route et quand j'arrive je suis en retard. C'est en voyant ma soeur attendre que je commence à culpabiliser. Je me gare et la rejoins. « Te voilà enfin Gab’ ! J'ai peur d'y aller. » J'embrasse son front et lui souris comme pour la rassurer. « J'ai peur qu'ils disent que ça empire... Quand est-ce qu'il arrivera ce moment où je ne pourrai vraiment plus rien faire, même pas peindre ? » Elle commença à pleurer et je la pris alors dans mes bras. « Arrête de penser au pire et vis le jours comme il vient. Vis au jour le jour, arrête de penser au futur, tu t'empêche de vivre et t'épanouir. » Je sors un mouchoir en tissus et essuie alors ses larmes. « Pleure pas princesse, ton guerrier est là. »

Je ne supporte pas voir ma soeur pleurer. Les autres ils peuvent pleurer, agoniser devant moi je m'en balance, mais elle... ELLE non, elle c'est ma vie, ma moitié, mon tout. Mon présent, mon passé et mon futur. Je la ferais toujours passer avant, que ça plaise à mes conquêtes ou pas.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Jude M. Hellingway


Jude M. Hellingway

http://www.pearl-trees.com/t1254-jude-angels-are-singing-the-chr

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust 1400791270-tumblr-mq7nffzr2j1rclkflo6-250

▌AVATAR : Emma Stone
▌CRÉDITS : Ava : Emi Burton ~ Signa : Emi Burton (citation : I Should go - Levi Kreis)
▌PSEUDO : Emi Burton
▌HISTOIRES POSTÉES : 437
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 07/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 3345
▌DATE DE NAISSANCE : 02/04/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Psychologue
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire au coeur pris

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust 1400791334-tumblr-lsz64xmpa41r4d1kmo3-500

▌EN CE MOMENT : [img][/img]
▌DC : Icare l'orphelin friqué !

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty
MessageSujet: Re: Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Gabriel & Jude + You're the only one I can trust EmptyLun 10 Fév - 12:55


You're the only one I can trust
Gabriel & Jude


Quatre ans après l’annonce officielle de sa maladie, Jude avait toujours la trouille des hôpitaux. Rien que l’idée de rentrer dans ce gigantesque bâtiment froid et lugubre la terrifiait. Pourtant, elle n’était pas à l’article de la mort, elle n’était pas dans un état lamentable et chaque fois qu’elle y entrait, on lui disait que son état stagnait, et c’était plutôt une bonne chose. Mais elle redoutait le jour où tout changerait, ce fameux jour où le médecin finirait par lui dire ‘il y a eu une dégradation de votre état de santé, le Parkinson gagne du terrain’. Elle avait tellement peur de ne plus pouvoir peindre un jour, de ne plus être capable ne serait-ce que de vivre seule. A quoi rimerait la vie à cet instant ? Dès lors qu’elle ne pourrait plus rien faire, elle préférerait encore mettre fin à ses jours plutôt que d’obliger son frère ou quiconque à s’occuper constamment d’elle. C’était hors de question. Jude n’était pas franchement suicidaire, cependant, elle était lucide. Elle ne supportait déjà pas que Gabriel la fasse passer avant tout le monde alors qu’elle pouvait se débrouiller, qu’est-ce que ce serait lorsqu’elle ne pourrait plus rien faire seule ? Non, elle ne vivrait certainement pas jusqu’à devenir vieille, mais tant pis, au moins, elle partirait au bon moment, avant qu’elle en soit incapable.

Elle se retrouvait devant l’hôpital, morte de trouille à l’idée que ce jour arrive plus tôt que prévu. Elle ne voulait pas mourir Jude, loin de là. Et comme à chaque fois qu’elle avait peur, qu’elle se sentait mal ou triste, elle demandait à son frère de venir. Finalement, elle avait beau dire ce qu’elle voulait, c’était aussi de sa faute s’il la faisait passer avant tout. Elle avait besoin de lui, elle n’avait que lui. Son adorable frère. Elle s’assit sur un banc en l’attendant, nerveuse, stressée, triturant ses mains, regardant sa montre, puis la façade de l’hôpital, et autour d’elle. Et son frère apparut dans son champ de vision. Aussitôt, elle sourit, rassurée de le voir là. Elle était tellement paralysée par la peur qu’elle n’arrivait même pas à se lever de ce banc, alors ce fut lui qui s’avança. Elle lui confia sa peur et son sourire s’éteignit soudain. Elle parlait rarement de tout ça, mais quand elle le faisait, c’était avec son frère, et lui seul. Elle se leva enfin et il lui embrassa gentiment le front. Gabriel était toujours plein d’attention avec elle.

Elle continua de parler et les larmes vinrent vite ajouter du drame à la scène. Elle essayait tant bien que mal de sécher ses larmes mais rien n’y faisait. Elle détestait pleurer en public, surtout que pour elle, la raison de ses pleurs semblait tellement ridicule… Son frère la prit dans ses bras et elle s’accrocha à lui le plus possible, enfouissant son visage au creux de son épaule. Il lui conseilla de vivre au jour le jour sans penser à ce qui arriverait. Il avait raison, elle devait arrêter de penser au pire, de penser au futur et aux problèmes que ça engendrerait. Elle continuait pourtant de pleurer comme une gamine perdue, comme rarement elle pleurait. Il lui tendit un mouchoir et tâcha de lui essuyer ses larmes. Il était tellement doux son frère. Il lui dit de ne pas pleurer et elle se mit légèrement à rire à sa remarque. Son guerrier. Depuis tous petits ils avaient pris l’habitude de s’appeler comme ça pour rire, son guerrier, et sa princesse. Elle reprit un peu de son sourire même si les larmes continuaient de couler pour la contredire. « Tu as raison, et puis à tous les coups, ils vont me dire la même chose que d’habitude, hein ? » Elle tentait de se rassurer tant bien que mal. Après tout, il n’y avait aucune raison de s’inquiéter pas vrai ? Ce n’était qu’un examen de routine. « Pardon de t’avoir fait venir pour voir ça… Tu avais autre chose de prévu ? Il faudrait que j’arrive à me débrouiller sans appeler ce grand guerrier à la rescousse ! » Elle rit doucement et passa ses mains sur son visage pour essuyer toujours plus ses pleurs. Il fallait qu’elle soit plus forte. A vingt-quatre ans, il était temps. Elle savait que son frère serait toujours là, mais justement, savoir ça rendait certainement tout trop facile. Elle détruisait la vie de son frère à cause de sa faiblesse.

© EKKINOX


« Here we are Isn't it familiar Haven't had someone to talk to In such a long time And it's strange All we have in common And your company was just the thing I needed tonight Somehow I feel I should apologize Cuz I'm just a little shaken By what's going on inside. »

« I should go »

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty
MessageSujet: Re: Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Gabriel & Jude + You're the only one I can trust EmptySam 22 Fév - 17:05


You're the only one I can trust
Gabriel & Jude

Ma soeur n'est pas le genre de fille à aimer se faire plaindre ou pleurer devant les gens comme ça. Elle est beaucoup plus forte que ce que les gens peuvent penser. Et au fond ce que les gens pensent je m'en fou, tant que elle, elle sait ce qu'elle vaut les autres je m'en bas les coui***s. Elle pleurait de plus belle. Je ne savais plus quoi faire au quotidien pour lui montrer à quel point la vie en valait la peine, qu'elle valait la peine d'être vécue. Celle de Jude plus que n'importe quelle autre personne. Elle en bave et il faut qu'elle montre aux gens qu'elle ne se laisse pas abattre.

Je vois bien qu'elle souffre et je souffre autant qu'elle. Nous sommes comme des jumeaux on est connecté. On a toujours été très proche elle et moi. Et au fil des années j'ai pris mon rôle de grand frère très à coeur. Beaucoup trop peut-être. « Tu as raison, et puis à tous les coups, ils vont me dire la même chose que d’habitude, hein ? » Elle tentait d'essuyer ses larmes. Mais elle sait très bien que faire genre avec moi ça ne sert à rien. J'essaye de lui sourire pour la rassurer. « Pardon de t’avoir fait venir pour voir ça… Tu avais autre chose de prévu ? Il faudrait que j’arrive à me débrouiller sans appeler ce grand guerrier à la rescousse ! » Je soupire et fronce doucement les sourcils. « Jude tu sais que ça ne sert strictement à rien de faire semblant avec moi. Tu veux peindre ? alors peint! Tu veux être amoureuse? Sois le! Tu veux rire? Fais le! Arrête de montrer tant d'importance aux médecins et à ta maladie. Et même si un jour ils te disent que la maladie prend du terrain ça sera dur mais tu dois pas t'arrêter à leur jugement. nombre de fois les médecins ont annoncé des diagnostic et des espérances de vies qui ceux sont annoncé être fausse. On ne sait jamais ce que prévois le destin alors je t'en supplie arrête de te torturer comme ça. T'empêcher de vivre est la pire des maladie. Tu vas finir par devenir bargeot... » J'embrasse sa joue et fini par allumer une cigarette et la fumer. « Et tu sais très bien que jamais je te laisserais tomber. Tu passeras toujours avant car tu es ma soeur, ma famille, mon sang. La femme de ma vie. Personne te remplacera et c'est bien pour ça que tu ne me dérange pas. Je pourrais être entrain de me marier j'annulerais tout pour toi. »

Je veux qu'elle prenne conscience qu'elle a tant de choses à vivre encore! Que sa vie n'est pas fini bien au contraire elle ne fait que commencer.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Jude M. Hellingway


Jude M. Hellingway

http://www.pearl-trees.com/t1254-jude-angels-are-singing-the-chr

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust 1400791270-tumblr-mq7nffzr2j1rclkflo6-250

▌AVATAR : Emma Stone
▌CRÉDITS : Ava : Emi Burton ~ Signa : Emi Burton (citation : I Should go - Levi Kreis)
▌PSEUDO : Emi Burton
▌HISTOIRES POSTÉES : 437
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 07/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 3345
▌DATE DE NAISSANCE : 02/04/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Psychologue
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire au coeur pris

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust 1400791334-tumblr-lsz64xmpa41r4d1kmo3-500

▌EN CE MOMENT : [img][/img]
▌DC : Icare l'orphelin friqué !

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty
MessageSujet: Re: Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Gabriel & Jude + You're the only one I can trust EmptyMer 5 Mar - 10:53


You're the only one I can trust
Gabriel & Jude

Jude n’était pas le genre de fille à avoir peur facilement. Elle riait le plus souvent devant les films d’horreur, même si certains étaient assez bien fait pour l’effrayer. Elle était plutôt courageuse et ne se laissait pas aisément démonter. En fait, toutes ses peurs, pratiquement tout ce qui pouvait la tirer vers le bas, c’était lié à sa maladie. Elle vivait avec désormais, elle essayait de l’accepter malgré l’injustice, mais à chaque fois, quelque chose faisait qu’elle tombait bien bas. Tellement bas qu’elle pouvait parfois penser ne jamais se relever, se laisser mourir ou se suicider brutalement, c’était dans ces moments-là qu’elle était faible. Le parkinson, ce n’était pas seulement les tremblements, c’était aussi des chutes soudaines sans raison, des changements d’humeur considérables et brutaux, la lenteur, une maladie qui bouffait l’intérieur autant que l’extérieur, qui détruisait à petit feu, pouvant aller jusqu’à la paralysie. La plupart des gens n’aimaient pas voir ça, pouvant fuir carrément comme l’avaient fait ses parents ou Vithanie, ou bien d’autres de ses amis. Fuir devant la dégradation physique d’une personne, ça semblait logique.

Gabriel, pourtant, n’avait jamais tenté de l’abandonner. Il avait tenu bon, l’aidant même lors de ses crises, patientant devant sa lenteur, calmant ses tremblements autant que possible. Son frère, elle lui devait tout. Elle lui devait même la vie, très certainement, puisqu’à vrai dire, sans lui, elle aurait sans doute craqué et tout abandonné. Elle ne pouvait pas imaginer vivre sans lui avec elle. C’était peut-être égoïste de sa part, mais elle avait tellement peur de se retrouver toute seule qu’elle n’avait aucune envie de le laisser partir, même si elle savait pertinemment que ce serait le mieux pour lui. Il passait à côté de bien des choses par sa faute et elle continuerait de s’en vouloir.

Elle comptait toujours sur lui, beaucoup trop, si bien qu’elle ne pouvait s’empêcher de l’appeler pour un simple contrôle de routine, tout ça parce qu’elle n’aimait pas les hôpitaux. Et il était venu. Elle devait apprendre à se débrouiller sans son aide. Mais pour l’heure, elle lui confia sa peur et il tenta dans bien que mal de la rassurer. Elle pleurait bêtement et il sécha ses larmes, en grand frère incroyable qu’il avait toujours été. Il lui conseilla d’arrêter de se prendre la tête avec la maladie, de vivre au jour le jour et de faire ce qui lui plaisait de faire. Il avait raison, et ses paroles la rassurèrent quelque peu. Elle baissa la tête en souriant, plus ou moins calmée. Il l’embrassa sur la joue avant d’allumer une cigarette. Elle n’aimait pas le voir fumer d’ordinaire, mais elle ne dit rien. Il finit par lui confier qu’il pourrait annuler son propre mariage pour elle. C’était bien le problème. Il sacrifiait trop de choses pour elle.

Elle lui prit la cigarette des mains, poussée par son impulsivité, puis se mit à fumer à son tour devant les yeux de son frère. Elle en avait bizarrement besoin. « Ne jamais cesser de se battre, pas vrai ? Le problème c’est que ça m’obsède. Chaque fois que je parle à quelqu’un, je ne vois que mes mains qui tremblent ! Même quand je peins ça m’arrive parfois ! C’était pas le cas avant… J’aimerais bien croire que c’est possible de ralentir cette stupide maladie, ou que je pourrais l’oublier totalement, mais c’est pas le cas. Elle est là, et je peux rien faire à part attendre de ne plus pouvoir rien faire. J’ai plus personne à part toi. Ca devrait suffire, mais j’aime pas savoir que tu gâches ta vie pour ça. » Elle soupira en lui rendant sa cigarette et passa une main dans ses cheveux. « Chaque jour j’essaie de sourire et d’oublier, parfois ça marche, mais il y a toujours quelque chose pour me rappeler que ça n’ira pas en s’arrangeant. Elle me manque, l’époque où je pouvais faire tout ce que je voulais sans avoir peur. L’époque où j’avais encore des amis qui m’entouraient, où j’avais un copain parfait et la vie parfaite ! Ca m’a bouffée ! Et ça te bouffe toi aussi ! » Il était rare qu’elle exprime autant de regrets, qu’elle se plaigne, qu’elle dise ce qu’elle pensait avec autant de tristesse, mais elle avait besoin de tout dire, une bonne fois pour toutes. Son frère était là pour elle, elle ne savait, mais c’était comme si ça ne suffisait plus. Elle avait besoin de plus que ça. Et le Parkinson ne lui permettait pas d’avoir plus.


©️ EKKINOX


Spoiler:
 


« Here we are Isn't it familiar Haven't had someone to talk to In such a long time And it's strange All we have in common And your company was just the thing I needed tonight Somehow I feel I should apologize Cuz I'm just a little shaken By what's going on inside. »

« I should go »

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty
MessageSujet: Re: Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Gabriel & Jude + You're the only one I can trust EmptyMer 5 Mar - 14:57


You're the only one I can trust
Gabriel & Jude

Ma soeur est l'une des personnes les plus courageuse que je connaisse sur cette Terre. Elle a toujours été une fille pleine de vie, aimant créer en peignant des peintures. Au début je ne voulais pas de petite soeur je voulais rester l'enfant unique que j'étais. Puis quand j'ai vue son visage j'ai sue que c'était la femme de ma vie. Qu'aucune femme ne passera avant ma soeur, avant ce petit bout de femme. Elle ne s'est jamais laisser abattre, et la voir comme ça, la voir fondre en larme aussi facilement devant moi ça me faisait mal.
La sensation qu'on me transperçait le coeur était omniprésente. Ça faisais mal, si mal...  Elle me prit la cigarette des mains, et mes sourcils se fronçèrent. « Ne jamais cesser de se battre, pas vrai ? Le problème c’est que ça m’obsède. Chaque fois que je parle à quelqu’un, je ne vois que mes mains qui tremblent ! Même quand je peins ça m’arrive parfois ! C’était pas le cas avant… J’aimerais bien croire que c’est possible de ralentir cette stupide maladie, ou que je pourrais l’oublier totalement, mais c’est pas le cas. Elle est là, et je peux rien faire à part attendre de ne plus pouvoir rien faire. J’ai plus personne à part toi. Ca devrait suffire, mais j’aime pas savoir que tu gâches ta vie pour ça. »   Je ne savais plus quoi faire. Et je dois avouer que ça commençais à m'énerver. Je ne reconnais plus ma soeur. Où est cette fille souriante qui disait merde à ce que les gens disaient, à ce que la vie pouvait dire, elle agissait comme bon lui semblait. « Chaque jour j’essaie de sourire et d’oublier, parfois ça marche, mais il y a toujours quelque chose pour me rappeler que ça n’ira pas en s’arrangeant. Elle me manque, l’époque où je pouvais faire tout ce que je voulais sans avoir peur. L’époque où j’avais encore des amis qui m’entouraient, où j’avais un copain parfait et la vie parfaite ! Ca m’a bouffée ! Et ça te bouffe toi aussi ! » [/i] Je fini par prendre ma cigarette et l'écrase au sol. Les sourcils froncés je soupire et tourne la tête de gauche à droite pour montrer mon mécontentement. « Où est passé la soeur que j'ai connue? Et me dis pas qu'elle n'existe plus à cause de la maladie car je ne te crois pas. Arrête de t'empêcher de vivre! Tu sais pourquoi tu avance pas? Car tu ne fait que penser à la peur et à cette putain de maladie!» Je sers les poings. Je ne supporte pas de l'entendre dire que je gâche ma vie! « Et je ne gâche pas ma vie! Tu es ma soeur bordel JUDE faut te le dire en combien de langue? Comment je dois te dire que la famille passe avant tout. Je ne gâche pas ma vie. Mais ce qui me tue c'est que tu fait tout pour que la maladie gagne sur ta vie et ça! ÇA, ça me met hors de moi! Je ne supporte pas de te voir comme ça. Car tu laisse la peur te paralyser! Tu laisse la peur gagner du terrain, tu laisse la peur, creuser un chemin pour cette maladie!»

Je prenais énormément sur moi ses derniers temps. J'essayais de faire en sorte que nos parents lui reparle, de tenir une galerie, et de montrer à ma soeur qu'elle s'empêche de vivre et que la maladie n'est pas entièrement responsable! Je suis fatigué. Ma soeur s'est effacée à cause de sa maladie, elle est transparente.... Et elle me manque.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Jude M. Hellingway


Jude M. Hellingway

http://www.pearl-trees.com/t1254-jude-angels-are-singing-the-chr

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust 1400791270-tumblr-mq7nffzr2j1rclkflo6-250

▌AVATAR : Emma Stone
▌CRÉDITS : Ava : Emi Burton ~ Signa : Emi Burton (citation : I Should go - Levi Kreis)
▌PSEUDO : Emi Burton
▌HISTOIRES POSTÉES : 437
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 07/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 3345
▌DATE DE NAISSANCE : 02/04/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Psychologue
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire au coeur pris

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust 1400791334-tumblr-lsz64xmpa41r4d1kmo3-500

▌EN CE MOMENT : [img][/img]
▌DC : Icare l'orphelin friqué !

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty
MessageSujet: Re: Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Gabriel & Jude + You're the only one I can trust EmptyLun 10 Mar - 20:59


You're the only one I can trust
Gabriel & Jude

Elle se méfiait de tout, de tout le monde. L’abandon de ses propres parents avait laissé une telle blessure qu’elle ne s’en remettait pas. La Parkinson lui avait tout pris en dehors de son frère. Son petit-ami, sa meilleure amie, ses parents, ses rêves, ses illusions, ses voyages, tout avait été emporté dans la tempête et elle restait là, à sourire bêtement alors qu’elle touchait le fond, à ne jamais s’exprimer, à se renfermer dans sa peinture, s’appuyant sur son frère plus que sur quiconque sur cette maudite Terre. Pourtant, à son âge, elle aurait dû être capable de se débrouiller seule sans avoir à appeler son frère, mais elle avait besoin de quelqu’un auprès d’elle, elle ne voulait que ça, et seul Gabriel était capable de lui offrir ça. C’était mal, mais elle n’avait plus que lui au monde.

C’était le seul envers qui elle avait entièrement confiance, une confiance aveugle, si bien qu’il pourrait parfaitement lui sortir le plus grand mensonge qu’elle le croirait aveuglément. Leur lien était tout à fait particulier, ils étaient frère et sœur, ils étaient amis, il était son protecteur, comme si dans un sens, il était son tout. Elle aurait voulu que cela suffise, mais c’était faux. Elle voulait plus, égoïstement. Elle voulait d’une belle histoire d’amour niaise avec quelqu’un qui s’en ficherait de la maladie, quelqu’un qui l’aiderait à s’en sortir, quelqu’un qui lui ferait croire. Simplement croire. Une petite lueur d’espoir dans cette saleté d’obscurité. Elle n’arrivait plus à se lever le matin sans déjà maudire la journée à suivre. Elle n’avait plus rien pour espérer s’en sortir. Elle sentait la maladie la bouffer de l’intérieur, elle crevait de peur à l’idée de ne plus pouvoir rien faire le lendemain. Elle ne voyait rien de bon, et en devenait même obsédée.

Gabriel avait raison, elle ne devrait pas penser à l’avenir, à la maladie, à tout ce qui lui bouffait la vie. Elle pleurait devant lui, il séchait ses larmes, il séchait toujours ses larmes misérables. Il se mit à fumer et elle lui prit sa cigarette pour en faire de même, elle qui ne fumait pas d’ordinaire, rien que pour sentir quelque chose, juste pour s’intoxiquer quelques secondes. Puis elle exprima pour la première fois sans doute tous ce qu’elle ressentait, tous ses regrets, toute sa peine, tout son manque. Elle haussa même le ton en pleurant de plus bel pour lui faire comprendre qu’elle avait besoin de plus que ça. Qu’elle voulait vivre, mais que le Parkinson semblait l’en empêcher toujours.

Il reprit sa cigarette et l’écrasa au sol. Il semblait énervé tout d’un coup. En l’entendant hausser le ton, Jude se mit à sursauter, le regardant en fronçant les sourcils, surprise. L’ancienne Jude ? Oui, elle avait été dévorée. L’ancienne Jude, celle qui avait le courage, l’espoir, celle qui ne pleurait pas, celle qui affrontait la réalité et se relevait constamment, cette Jude-ci, elle avait fini par se décourager au fil des années, au fil des abandons. L’ancienne Jude avait laissé place à une poltronne cachée sous un sourire. En l’entendant parler, elle ne put que baisser la tête, quelque peu consciente qu’il disait vrai. Il disait ne pas gâcher sa vie, mais pour Jude, c’était le cas. Pour elle, le fait qu’elle soit sa sœur ne devait pas justifier qu’il annule tout pour elle. Cependant, il avait raison sur un point : elle laissait sa maladie gagner, elle laisser la peur l’envahir, elle laissait faire.

« Gab’ ! J’en ai marre, tu comprends ?! Ca fait quatre ans que j’essaie de me battre pour ne pas que le Parkinson progresse ! T’as raison, l’ancienne Jude a disparu, t’as raison, j’ai arrêté de me battre, j’ai peur, et je laisse cette peur gagner ! Tu as tout à fait raison ! Mais tu veux que je fasse quoi d’autre ? Papa et maman sont plus là ! Même eux sont partis ! Même eux, ils ont abandonné, alors qu’ils auraient dû rester avec moi et m’aider à ta place ! Ma meilleure amie est partie ! Tout le monde ! Tu veux que je fasse quoi maintenant ?! Oui j’ai peur, parce que je vois tout le monde s’éloigner à cause de la maladie ! Oui j’y pense tout le temps et ça m’empêche d’avancer, mais je n’arrive à voir que ça ! Je n’arrive à voir que ce foutu Parkinson et le malheur que ça cause ! Tu as pris la place de beaucoup trop de gens ! Tu es toujours là pour moi, et je me repose beaucoup trop sur toi ! Ca devrait pas être toi que j’appelle chaque fois que ça va mal ! Et le pire, c’est que si un jour je n’arrive plus à rien faire, tu seras autant emprisonné que moi ! J’ai pas envie de ça ! Alors oui, j’ai peur que ça arrive et j’y pense constamment ! Ca gâche trop de vies ! » Elle criait sa peine, les larmes lui revenant aux yeux. Jamais elle n’avait autant parlé de son ressenti. Elle souffrait, bien plus moralement que physiquement, et ça, personne n’arrivait à le voir derrière le sourire qu’elle offrait. Autrefois, elle avait été courageuse, mais ce n’était plus vraiment le cas. Sourire en se cachant, ce n’était pas du courage. Elle se méfiait de tout, de tout le monde. Gabriel, c’était une victime des abandons successifs. Si elle souffrait, il devait souffrir autant qu’elle, d’une autre manière, bien entendu. Peut-être même qu’il ne s’en rendait pas compte.


© EKKINOX


« Here we are Isn't it familiar Haven't had someone to talk to In such a long time And it's strange All we have in common And your company was just the thing I needed tonight Somehow I feel I should apologize Cuz I'm just a little shaken By what's going on inside. »

« I should go »

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty
MessageSujet: Re: Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Gabriel & Jude + You're the only one I can trust EmptyMar 11 Mar - 19:54


You're the only one I can trust
Gabriel & Jude

« Gab’ ! J’en ai marre, tu comprends ?! Ca fait quatre ans que j’essaie de me battre pour ne pas que le Parkinson progresse ! T’as raison, l’ancienne Jude a disparu, t’as raison, j’ai arrêté de me battre, j’ai peur, et je laisse cette peur gagner ! Tu as tout à fait raison ! Mais tu veux que je fasse quoi d’autre ? Papa et maman sont plus là ! Même eux sont partis ! Même eux, ils ont abandonné, alors qu’ils auraient dû rester avec moi et m’aider à ta place ! Ma meilleure amie est partie ! Tout le monde ! Tu veux que je fasse quoi maintenant ?! Oui j’ai peur, parce que je vois tout le monde s’éloigner à cause de la maladie ! Oui j’y pense tout le temps et ça m’empêche d’avancer, mais je n’arrive à voir que ça ! Je n’arrive à voir que ce foutu Parkinson et le malheur que ça cause ! Tu as pris la place de beaucoup trop de gens ! Tu es toujours là pour moi, et je me repose beaucoup trop sur toi ! Ca devrait pas être toi que j’appelle chaque fois que ça va mal ! Et le pire, c’est que si un jour je n’arrive plus à rien faire, tu seras autant emprisonné que moi ! J’ai pas envie de ça ! Alors oui, j’ai peur que ça arrive et j’y pense constamment ! Ca gâche trop de vies ! »   Ce qu'elle me disait me faisais du mal... J'avais l'impression soudainement de devoir supporter pour les gens. Elle pensait aux parents, à sa meilleure amie qui visiblement pense plus à sa gueule qu'autre chose. Au mec, mais moi qui était toujours là pour moi elle estimait qu'elle ne devait pas se battre ne serais-ce que pour moi. Elle avait la sensation de pourrir ma vie car elle avait besoin de moi, mais elle ne réalise même pas que j'ai besoin de la voir vivante plutôt que morte. « Et tu peux me dire à quoi je sers si tu te laisse littéralement mourir ? Je dois faire quoi ? Te regarder t'éteindre à petit feux chaque jours en me disant "t'es con Gab, tu n'as même pas été fichu d'aider ta soeur pendant toute ses années!" Les parents t'aiment, ils ont juste peurs de te voir justement comme tu es à présent ! » Je repris mon souffle. Je me demandais bien qu'est-ce que je foutais là car peux importe ce que je disais elle s'en foutais. Elle voulait de moi près d'elle pour la rassurer et l'aider mais elle ne fait aucun effort. Elle n'en fais plus... Et ça, ça me tue. « Tu sais ce qui me fait le plus mal dans tout ça? C'est pas la maladie, car la maladie on y peux rien, elle est là et bien tant pis, je vais pas la laisser gagner, et pourrir nos vies! Ce qui me tue c'est que tu m'appelle en voulant de moi près de toi pour t'aider mais tu repousse toutes les aides que l'on peux te proposer. Peut-être qu'au final je ne sers plus à rien, et que c'est ton ancienne meilleure amie don tu as besoin alors qu'elle n'est même pas fichue de faire face au difficulté de ta vie, ou peut-être nos parents qui ont tellement peur de te voir mourir qu'ils ne savent plus quoi faire. Je les aient vue y a pas longtemps et je leurs dis "ça va, elle tient bon." Car je sais que si je leurs disais "Elle va mal, elle n'arrive plus à peindre, ma soeur ma manque", et bien je perdrais également mes parents. Ils ne sont plus les mêmes, Ils ne sont plus les même Jude... Une part d'eux est morte avec la part de toi qui a disparut... Tu n'es pas la seule à souffrir, à avoir peur.»

Je reprenais mon souffle et m'assied sur le sol les mains sur le visage. Une larme coula le long de ma joue. « Nous aussi on a peur, j'ai peur de perdre ma soeur et de te voir comme ça... je peux pas... J'arrive pas.... Car je vois que tu as baissé les bras.»

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
Jude M. Hellingway


Jude M. Hellingway

http://www.pearl-trees.com/t1254-jude-angels-are-singing-the-chr

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust 1400791270-tumblr-mq7nffzr2j1rclkflo6-250

▌AVATAR : Emma Stone
▌CRÉDITS : Ava : Emi Burton ~ Signa : Emi Burton (citation : I Should go - Levi Kreis)
▌PSEUDO : Emi Burton
▌HISTOIRES POSTÉES : 437
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 07/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 3345
▌DATE DE NAISSANCE : 02/04/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Psychologue
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire au coeur pris

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust 1400791334-tumblr-lsz64xmpa41r4d1kmo3-500

▌EN CE MOMENT : [img][/img]
▌DC : Icare l'orphelin friqué !

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty
MessageSujet: Re: Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Gabriel & Jude + You're the only one I can trust EmptyVen 14 Mar - 18:19


You're the only one I can trust
Gabriel & Jude


Voir son frère aussi mal, ça la rendait terriblement triste. C’était bien pour cette raison qu’elle n’aimait pas le voir aussi prévenant. Il se détruisait en même temps qu’elle. C’était malsain. Jude aurait voulu être assez forte pour tout affronter toute seule sans l’aide de personne, mais elle en était incapable. Son frère comptait bien trop pour elle, elle avait besoin de lui plus que de quiconque, sans aucun doute. Pourtant ça semblait ne pas être assez. Elle se trouvait égoïste de vouloir plus que ça, mais ne pouvait s’empêcher de le rêver. Elle osa dire à son frère tout ce qu’elle avait sur le cœur, lui avouant même vouloir plus que ce qu’on lui donnait, que ce qu’il lui donnait. Elle ne voulait pas qu’il se retrouve enfermé à devoir veiller sur sa sœur à longueur de journées. Elle voulait qu’il soit heureux, qu’il trouve quelqu’un de bien qui lui ferait un peu oublier. Le Parkinson avait tout pris. Il ne restait plus qu’eux deux, et Jude n’arrivait plus à tenir. Quatre ans seulement, et elle s’essoufflait déjà.  

Ce que lui disait Gabriel la blessait, la choquait même. Il voulait qu’elle se batte. Il disait que leurs parents l’aimaient, mais elle n’arrivait pas à en être convaincue. Après tout, s’ils l’aimaient, pourquoi n’étaient-ils pas là avec elle ? Ce n’était alors que des lâches sans cœur, en plus d’être égoïstes. Jude ne leur pardonnerait pas. « Gab… » Elle fit un geste vers lui avant d’être coupée dans son élan par ses paroles. Il lui faisait de la peine. Il se trompait sur toute la ligne. Elle avait besoin de lui, plus que de Vithanie, plus que de ses parents, elle avait besoin de son frère, mais elle avait peur de trop se reposer sur lui jusqu’à l’étouffer totalement de de lui gâcher la vie. Elle n’avait pas envie de le voir dépérir par sa faute. L’entendre parler de leurs parents de cette façon lui brisait le cœur. Elle n’était peut-être pas si forte que ça, Jude. Il s’assit au sol et elle fronça les sourcils en voyant qu’il pleurait légèrement. Elle détestait ça. Il n’avait pas à pleurer pour elle. Il ne devait pas pleurer.

Elle s’accroupit à côté de lui pour le prendre dans ses bras. C’était à elle de le réconforter maintenant. « Pardon Gab’… Tu as tort, j’ai vraiment besoin de toi, plus que de n’importe qui. Je m’en fous de Vithanie, et je m’en fous des parents… Ils sont partis et ça m’a fait mal. Ca me fait toujours mal. Et tu es le seul à rester toujours là malgré tout. Si toi aussi je te perdais, je ne saurais plus quoi faire. Excuse-moi. Je sais que ça te fait mal à toi aussi… Désolée d’être aussi égoïste… » Elle le serrait fort dans ses bras, les larmes coulant toujours abondamment. « Y a plus que toi qui compte. Je vais essayer de me battre et de m’accrocher pour toi, même si ce n’est pas facile… Je suis fatiguée. Et si tu revois les parents, tu n’as qu’à leur dire que s’ils veulent revoir leur fille un jour, ils n’ont qu’à venir me rencontrer, mais ce n’est pas moi qui ferai le premier pas. Jamais je leur pardonnerai. Et jamais je ne pardonnerai à Vithanie. » Son frère c’était tout ce qui lui restait. Elle ne voulait pas le perdre lui aussi. Elle n’avait jamais vraiment réalisé ce qu’il ressentait réellement. Elle n’avait pas pensé que la peur le gagnait lui aussi. Elle voulait essayer de se battre pour lui, rien que pour lui, juste pour qu’il soit fier d’elle, juste pour que son cœur s’apaise et qu’il puisse enfin vivre. Le combat contre cette maladie, elle le croyait depuis toujours perdu d’avance. Et pourtant, il fallait qu’elle s’accroche pour ne pas sombrer, et pour ne pas qu’il sombre avec elle.

© EKKINOX


« Here we are Isn't it familiar Haven't had someone to talk to In such a long time And it's strange All we have in common And your company was just the thing I needed tonight Somehow I feel I should apologize Cuz I'm just a little shaken By what's going on inside. »

« I should go »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty
MessageSujet: Re: Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Gabriel & Jude + You're the only one I can trust Empty

Revenir en haut Aller en bas

Gabriel & Jude + You're the only one I can trust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jude Celestin would not make it through to a presidential run-off!!
» Jude Célestin se proclame président
» MES EXCUSES A JUDE CELESTIN !
» Carlito Vs Justin Gabriel
» Gabriel Schwarz (Serpentard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees ::  :: Les RPs archivés-