Partagez

Noera x J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
C. Isaak Loakina


C. Isaak Loakina


Noera x J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête 1389820253-cil1

▌AVATAR : Adam hotness G.
▌CRÉDITS : .lollipops
▌PSEUDO : LKD
▌HISTOIRES POSTÉES : 161
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 14/01/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 2030
▌DATE DE NAISSANCE : 29/08/1988
▌MON ÂGE : 31
▌QUARTIER : centre ville
▌EMPLOI/ÉTUDES : Garagiste
▌CÔTÉ COEUR : C'est quoi ce truc ?

▌EN CE MOMENT : Noera x J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête Tumblr_static_tumblr_mb4gtybna21rtmwjx
Noera x J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête Tumblr_m1d8zelDIa1r9ap5h
▌RPs EN COURS : OUVERT (1/5)
Erlina x A long time ago...
Eden & Dodo x Une alcoolique, un mec paumé et le malchanceux
Siloë x i Hate this car
Noera x [url= a venir

▌DC : L'aveugle. Le cocu.

Noera x J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête Empty
MessageSujet: Noera x J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête Noera x J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête EmptyVen 24 Jan - 20:18

Noera &  Isaak ❥ J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête.

Encore un cauchemar.  J’avais beau savoir que j’étais innocent depuis trois mois, j’avais du mal à oublier les photos des dépouilles de ces deux enfants.   Je m’en voulais et passer au-dessus de cela m’était complétement impossible. J’aurais dû rayer Noera de ma vie la première fois où elle m’avait déçu. Cette fois où au lieu de prendre ma défense , elle avait préféré prendre celle de ce mec. Elle me connaissait je n’étais pas le monstre qui frappait sur elle dès que je le pouvais où que quelque chose me chagriner. Non, j’avais été celui qui la couvrait de câlin , de baiser et plein d’autre intention. J’étais un homme différent auparavant, avant toute cette sombre et triste histoire. J’avais changé. J’ouvrais mon cœur avec plaisir et tombait rapidement sous le charme d’une fille pour enfin en tomber amoureux. Mais, là était mon erreur à vrai dire, être cupide en amour, ne pouvait apporter que des problèmes. Enfin, ce matin j’avais travaillé laissant sa matinée à  Siloë.  J’avais  rempli un tas de papier alors que mon seul plaisir dans tout était de  jouer avec les moteurs et entendre les moteurs ronronner à nouveau quand j’avais fini de les réparer. Enfin, pour le coup le cambouis ne m’avait pas salie pour aujourd’hui. Quand l’heure de laisser ma place à Siloë arriva, je n’eus d’autre choix que de partir en laissant quelque remarque à la jeune femme, surtout pour l’embêter vu qu’elle savait étrangement ce qu’elle faisait. C’était assez sexy une fille aimant se salir les mains, mais qui savait rester distingué et féminine à la fois.  J’avais laissé la jeune femme pour prendre une douche chez moi et me détendre. Elle savait à peu près tout gérer , même les gars assez collant et dragueur. Je ne me faisais donc pas trop de soucis pour elle.

Je venais de finir la vaisselle me demandant ce que j’allais bien pouvoir faire de ma journée. Dormir ? Bonne idée si je voulais regarder ou jouer à la Play toute la nuit.  J’enfilais donc ma veste et mes chaussures pour prendre l’air évitant de passer le garage pour ne pas être tenté de rester dans ce dernier et me mettre au travail. Je devais prendre quelques jours de congés , même si je n’aimais pas vraiment ça. J’en avais eu des vacances en prison,  avec du glandage pour seule activité la plupart du temps.  Je marchais dans la rue regardant les voitures qui passaient à toute allure, je me demandais dés fois comment c’était produit l’accident avec les deux enfants.  Comment Noé avait-elle pu les laisser là et simplement ne pas se battre.  Des enfants.  Cruelle, pour le coup je ne comprenais réellement pas. Moi, qui me morfondais à cette idée que j’avais pu être un pauvre type en laissant mourir deux pauvres enfants pendant ces trois dernières années, même maintenant, je n’oubliais pas. Je passais devant le lieu de l’accident, c’était un rituel obligé pour moi.  Qu’importe si je faisais un énorme détour pour passer par là, tant que je n’oubliais jamais toute cette histoire. La voiture pour moi c’était fini, moi qui aimais la vitesse.  Je n’arrivais pas à monter devant un volant sans être éprit de crise de panique.  Je me retrouvais non loin du cirque et mes pas continuèrent dans cette direction. J’avais envie de m’amuser des âneries des animaux, il y avait des singes , des éléphants et autres animal connu dans le monde du cirque.  J’aimais bien enfant me rendre dans le zoo et regarder les animaux. Alors, là me retrouvait face à ces singes ou plutôt babouin qui me montraient leurs  fesses.


©flawless




Les peurs peuvent être fatale ♣️ L’angoisse du noir.  Le noir se trouve être ma bête noir, celle qui me dévore de l’intérieur. Je laisse croire que la violence  est la seule bête noire qui me hante et pourtant j’ai tellement de peur et de chose qui me donne des angoisses, que j’espère pouvoir avancer.


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Noera x J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête Empty
MessageSujet: Re: Noera x J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête Noera x J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête EmptySam 25 Jan - 16:28


le cirque  ◈ C. Isaak Loakina & Noera L. Woods
J'aurais encore préféré ne voir que les fesses des babouins que ta tête
...