Partagez

[Arizona&Miles] All you need is love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2

L. Arizona Merrick

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t866-love-song-they-kill-me-ar

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_n0t8daZYtE1seuztlo3_500

▌AVATAR : Eva Green
▌CRÉDITS : shiya(avatar) - wild hunger (signature)
▌PSEUDO : keels
▌HISTOIRES POSTÉES : 68
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 05/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 2035
▌EMPLOI/ÉTUDES : professeur de science.
▌CÔTÉ COEUR : en couple avec mes clopes, au moins, elles sont toujours là quand j'ai besoin.

Space enough to grow.


[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Arizona&Miles] All you need is love [Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 EmptySam 22 Mar - 21:27


there was a new guy in town, he had it all figure it out. he had the most amazing smile. i bet you didin't expect this, he makes me change my ways. and i'm falling in love, but it's falling apart. i need to find my way and back to the start. when we were in love the things were better than there are. let me back into your arms. Miles & Arizona.

All you need is love

La brune jetait son mégo dehors et elle refermait la fenêtre pour se lever enfin et arriver en direction du salon. Elle sautait sur le canapé et se callait alors bien dans le canapé, se mettant contre toi, sa tête sur ton épaule et elle mangeait le pop-corn en même temps. Elle te regardait alors curieusement en souriant. « Tu as choisis quoi? » Elle attendit alors simplement que tu appuis sur "play" et elle sourit en voyant le début. « Oh ouais! J'adore ce film! J'avoue qu'il me fait toujours bien rire, et généralement quand j'avais des peines d'amour, je le regardais souvent. » Se rendant compte de ce qu'elle venait de dire elle relevait la tête vers toi en souriant. « Je crois que le nombre de fois où je l'ai le plus regardé, c'est après être parti. » Elle sourit légèrement avant de te voler un énième baiser et de reposer sa tête sur ton épaule. Elle passait ses bras autour de toi, de manière à se sentir le plus à l'aise possible et elle regardait le film qui venait de commencer ... et quelle connaissait maintenant par coeur. Il était clair que regarder ce film enfin en compagnie de quelqu'un ça faisait du bien, notamment quand c'était une personne à qui on tenait. Toi, en l'occurrence.

Arizona ne te quittait pas de ton le film, restant contre toi, mangeant du pop-corn et évidemment en buvant quelques verre de la bouteille de champagne qu'elle avait finie par sortir du frigo pour s'hydrater et savourer ça. Oui, Arizona n'hésitait jamais à ouvrir une nouvelle bouteille surtout quand quelqu'un était chez elle. Et au moins, elle était sûre que tu ne rentrerais pas chez toi. Mais lorsque le film se terminait, la brunette se redressait en souriant légèrement et en te regardant. « Alors, tu veux qu'on fasse quoi maintenant? Tout ce que tu veux, ça me va! Je te suis, partout où tu iras! » C'était un peu sa manière de te dire qu'elle n'était pas décidée à te quitter de si-tôt. Oh ça non, elle était trop amoureuse de toi trop ... heureuse de ces retrouvailles et elle voulait, pour le moment profiter à fond de chaque instant à tes côtés.

Elle aussi, ne savait pas comment elle avait pu être aussi ridicule. Mais en tout cas, elle savait que pour rien au monde elle repartirait, plus personne ne détruirait la jeune brune tant qu'elle serait à tes côtés. Elle te parlerait des choses et ensemble, vous trouveriez des solutions, mais elle ne partirait plus. Même si elle devait l'avouer, elle ne voulait pas se projeter plus loin dans le futur et elle préférait se contenter de savourer l'instant, mais il fallait reconnaitre que dans dix ans, elle ne se voyait pas avec quelqu'un d'autre que toi.
(c) Bloody Storm



me and you living under a paper moon.
we lay on the floor, breath it in deep. don't speak, don't say a word. just savoring. you're all that i have and all to hold on to, you carry me on. take me away ,let's get out of this town. run, baby, run. we're unstoppable now on top of the world. sing it out loud and mean it and keep believing.we've got the rest of our lives, so let it ride.
Revenir en haut Aller en bas

Miles T. Scott

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t934-miles-t-scott-we-won-t-li

<3

▌AVATAR : Matt Smith
▌CRÉDITS : vava : mia signature : joy
▌PSEUDO : casielsilencio
▌HISTOIRES POSTÉES : 206
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 20/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 2851
▌DATE DE NAISSANCE : 09/06/1982
▌MON ÂGE : 37
▌QUARTIER : Oak Ridge
▌EMPLOI/ÉTUDES : Professeur d'Anglais au lycée de Pearl Trees
▌CÔTÉ COEUR : Arizona *-*

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_m2dfexV38G1r99f4t

▌EN CE MOMENT : J'essaye de mettre au clair toutes mes émotions et de maîtriser mes classes au lycée. Je fais connaissance avec les profs, j'essaye de reprendre en main ma relation avec Arizona, et je mets en place un tutorat pour les élèves en difficulté !
▌DC : Nope

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Arizona&Miles] All you need is love [Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 EmptyLun 24 Mar - 22:21



all you need is love

Well your faith was strong but you needed proof, you saw her bathing on the roof, her beauty and the moonlight overthrew you. Well she tied you to her kitchen chair, she broke your throne and she cut your hair, and from your lips she drew the hallelujah...

Immédiatement, Arizona me demanda ce que j’avais choisi, et pour toute réponse, je ne fis que lui montrer la télévision d’un signe de tête. Elle découvrirait bien assez tôt ce que je nous avais choisi, et j’étais sûr que ça lui plairait. Quand elle comprit de quel film il s’agissait, elle tourna la tête vers moi et enchaîna :

- Oh ouais! J'adore ce film! J'avoue qu'il me fait toujours bien rire, et généralement quand j'avais des peines d'amour, je le regardais souvent.
- Merci beaucoup…

Je plaisantais bien sûr, et elle s’empressa d’ajouter qu’elle l’avait beaucoup regardé après être partie. Je l’embrassai sur le front, un sourire toujours imprimé sur les lèvres. J’étais tellement heureux que je ne pourrais plus jamais bouger d’ici. A ma place, tout le monde ferait pareil non ? J’avais l’impression d’être complet de nouveau, d’avoir ma moitié avec moi… et c’était bien le cas finalement !

Le film passa rapidement, et trop rapidement à mon goût. Il était excellent, et pendant toute sa longueur, Arizona était collée à moi, je sentais presque son cœur battre contre ma peau, je sentais son odeur si douce et si exotique, et surtout, je pouvais la garder dans mes bras, comme avant. Et si notre histoire n’avait pas durée si longtemps que ça à New-York, elle était néanmoins la plus belle que j’avais pu avoir. C’était une aubaine, une chance pour moi de pouvoir la retrouver, la reprendre. Je n’allais plus la lâcher, et plus jamais elle ne partirait. Je ferais tout pour que ce ne soit jamais le cas, et je ferais tout pour qu’elle se sente bien avec moi ! Tout !

Nous avions bien entamé une nouvelle bouteille, de champagne cette fois, tout en mangeant encore, tant et si bien que j’avais l’impression d’être une montgolfière, et en plus, une montgolfière pompette. J’avais sûrement un peu trop bu et c’était clair que je ne devais pas prendre la voiture ce soir-là, même si je n’avais pas loin à faire. Pearl Trees n’était pas une si grande ville que cela, tout de même. Mais Arizona avait émis la volonté qu’il reste s’il buvait trop… alors il n’allait pas se faire prier ! Et en plus, ça lui faisait plaisir : rester avec la brune était une perspective plutôt sympathique, voire carrément parfaite en réalité ! Alors qu’elle s’était déjà relevée, prête à vivre de nouvelles aventures, elle me déclara :

Alors, tu veux qu'on fasse quoi maintenant? Tout ce que tu veux, ça me va! Je te suis, partout où tu iras!
- Avec toi, je pourrais tout faire

Après ces mots, je lui fis un grand sourire, et commençai à réfléchir, ne sachant pas exactement quoi faire maintenant que nous avions mangé, bu, regardé un film, écouté de la musique… On pouvait peut-être discuter. Ou faire une balade à la belle étoile. Je regardais discrètement l’extérieur. Il s’était mis à pleuvoir. Pas de balade dehors, alors. Il nous restait plein de choses à faire. D’abord, je me relevai pour me retrouver face à elle, et passer mes mains sur ses hanches pour la coller contre moi.

- Raconte-moi l’histoire des photos de ton appart ! Dis-moi tout à propos d’elles.

Ma demande était saugrenue, il fallait que je n’étais pas sobre non plus. Mais Arizona ne semblait pas plus surprise que cela. Et j’espérais qu’elle me raconte tout ce que je voulais savoir. Ces photos faisaient partie de sa vie, et elle avait dû omettre de nombreux détails en me racontant tout, le midi même. Alors elle pourrait se rattraper à partir de ce moment. Et puis, je ne me souvenais pas lui avoir raconté ma propre histoire.. peut-être était-il temps ?

- Je vais te proposer un marché, d’accord ?

Elle hocha la tête, et je la poussai sur le canapé, en la faisant tomber avec douceur, avant de m’écrouler à côté d’elle, ma tête juste à côté de la sienne, mon corps posé avec légèreté à moitié sur le sofa et à moitié sur elle. Je l’embrassai au coin des lèvres, lui volant un baiser comme elle avait l’habitude de le faire, et repris :

- Tu me racontes des trucs sur toi et je te raconte des trucs sur moi ! Ok ?

Au fond, je ne savais même pas ce que je faisais, parce que je savais qu’elle n’aimait pas parler d’elle, parler de son histoire, parler de sa famille, c’était pour cette raison qu’elle ne le faisait jamais. Mais j’osais me dire que peut-être cette fois elle le ferait, parce qu’elle était aussi pompette que moi. Et que dans notre état, on ose tout !



[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_mx9el4qTij1skd75vo3_500
A mad man
Every man's life ends the same way. It is only the details of how he lived and how he died that distinguish one man from another. • Ernest Hemingway
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas

L. Arizona Merrick

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t866-love-song-they-kill-me-ar

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_n0t8daZYtE1seuztlo3_500

▌AVATAR : Eva Green
▌CRÉDITS : shiya(avatar) - wild hunger (signature)
▌PSEUDO : keels
▌HISTOIRES POSTÉES : 68
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 05/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 2035
▌EMPLOI/ÉTUDES : professeur de science.
▌CÔTÉ COEUR : en couple avec mes clopes, au moins, elles sont toujours là quand j'ai besoin.

Space enough to grow.


[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Arizona&Miles] All you need is love [Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 EmptyDim 30 Mar - 7:35


there was a new guy in town, he had it all figure it out. he had the most amazing smile. i bet you didin't expect this, he makes me change my ways. and i'm falling in love, but it's falling apart. i need to find my way and back to the start. when we were in love the things were better than there are. let me back into your arms. Miles & Arizona.

All you need is love

La demande des photos ne surprit pas spécialement la jeune femme et après s'être écroulé sur le canapé à nouveau, elle se levait et décrochait certaines du mur pour les ramener avec elle et au lieu de se rassoir sur le canapé, elle se mit simplement à cheval sur les tiens, en regardant les quelques photos qu'elle avait prise. « On va commencer doucement hein. Alors ... Tiens, celle-ci » Relevant une des photos -toute prise au polaroïdes- elle souriait bêtement. « Honolulu, j'y suis retourné y a quelques années. Pas pour voir ma mère, mais pour aller simplement passer quelques vacances, profiter du beau temps. Ce jour là, j'me suis mise au surf, pour la première fois de ma vie. Je suis Hawaïenne, mais j'ai jamais mis les pieds sur une planche de surf, quand j'étais adolescente, j'ai trop punk pour la plage. » Elle se mit à rire face à cette remarque avant de regarder à son tour la photo qui était plus ou moins un selfie sur le sable allongé sur une planche de surf. « Avant que mon "professeur" n'arrive pour m'expliquer comment ça se passait, comment faire, j'ai pris cette photo, histoire d'immortaliser ce moment. Histoire de faire genre "Je suis trop une surfeuse!" Mais finalement, j'étais une véritable catastrophe. Pourtant, en peu de temps, j'me suis amélioré! Vraiment, c'était cool. Je pense que c'est dans mes gènes en fait. » Elle s'était mise à rire avant d'hausser doucement les épaules et poser la photo à côté d'elle pour finalement en sortir une d'un chat tout noir. « Lui, c'est Anakin. J'venais de naître quand le premier film de la saga est sorti, enfin, ça remonte à trente ans, je crois. Ou peut-être le dernier je sais plus. Puis après, et bien nous sommes la génération entre les deux films. Quand on était gosse la trilogie est sorti, et quand on était ado, la prélogie est sortie. Enfin bref, tout ça pour dire que j'adore la science-fiction, et quand j'étais adolescente, j'avais pas énormément de préoccupation, j'allais mal même à cause des problèmes avec mes parents. Du coup, ils m'avaient acheté un chat en espérant que j'arrête d'être toujours en train de me morfondre dans ma solitude. Lui & moi on s'est direct aimé. Et vu qu'il était tout noir avec des grands yeux vert, je l'ai appelé Anakin car j'étais trop fan de Star Wars. On faisait tout ensemble, enfin, je l'embarquais partout avec moi. Il est mort quelques mois avant mon départ, écrasé par une voiture. Depuis, j'ai plus jamais voulu d'animaux. Je les adore, mais j'ai trop peur qu'il leur arrive le même sort qu'à ce chaton. » Elle se mit à rire. Chose étonnante, elle était toujours nostalgique et triste quand elle parlait de son chaton écrasé, mais elle était un peu bourré, et même si elle tenait particulièrement bien l'alcool, ça changeait pas mal de chose. Posant alors la photo, elle en prit une troisième et se mit à sourire comme une idiote, encore. « 14 ans, premier concert. A cette époque j'avais les cheveux rouge comme tu peux le voir. J'avais fugué chez moi avec mon petit ami de l'époque et il m'avait emmené à ce concert. Il avait 18 ans. Mes parents voulaient pas que je le vois. J'avoue avoir fais tellement de connerie pendant mon adolescence, entre ce que j'ai fumé, et ce que j'ai bu, j'comprends pas comment je peux encore avoir les neurones en place! J'devrais avoir le cerveau totalement cramé, et pourtant, je suis encore capable de te faire des calcules improbables! Je te jure, j'm'en suis bien sorti! Bref, c'était Green Day, en 1998! »
(c) Bloody Storm



me and you living under a paper moon.
we lay on the floor, breath it in deep. don't speak, don't say a word. just savoring. you're all that i have and all to hold on to, you carry me on. take me away ,let's get out of this town. run, baby, run. we're unstoppable now on top of the world. sing it out loud and mean it and keep believing.we've got the rest of our lives, so let it ride.
Revenir en haut Aller en bas

Miles T. Scott

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t934-miles-t-scott-we-won-t-li

<3

▌AVATAR : Matt Smith
▌CRÉDITS : vava : mia signature : joy
▌PSEUDO : casielsilencio
▌HISTOIRES POSTÉES : 206
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 20/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 2851
▌DATE DE NAISSANCE : 09/06/1982
▌MON ÂGE : 37
▌QUARTIER : Oak Ridge
▌EMPLOI/ÉTUDES : Professeur d'Anglais au lycée de Pearl Trees
▌CÔTÉ COEUR : Arizona *-*

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_m2dfexV38G1r99f4t

▌EN CE MOMENT : J'essaye de mettre au clair toutes mes émotions et de maîtriser mes classes au lycée. Je fais connaissance avec les profs, j'essaye de reprendre en main ma relation avec Arizona, et je mets en place un tutorat pour les élèves en difficulté !
▌DC : Nope

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Arizona&Miles] All you need is love [Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 EmptyDim 30 Mar - 15:43



all you need is love

Well your faith was strong but you needed proof, you saw her bathing on the roof, her beauty and the moonlight overthrew you. Well she tied you to her kitchen chair, she broke your throne and she cut your hair, and from your lips she drew the hallelujah...

Arizona souriait tout le temps. Elle ne s’arrêtait plus et j’aimais la voir comme ça, plus que tout au monde. Le temps aurait pu s’arrêter, entre nous, il aurait même dû s’arrêter, et ça aurait été bien mieux comme ça. Je ne voulais pas que cette soirée passe et je ne voulais plus la lâcher. Il le faudrait, pourtant, mais je n’en avais aucune envie. Ma jolie brune semblait dans le même état de sobriété que moi. Elle était aussi bourrée que moi et ça n’allait pas en s’arrangeant, évidemment. Sinon, ce ne serait pas drôle. Je la soupçonnais d’avoir réellement fait exprès de sortir une autre bouteille pour être sûre que je reste. Elle attrapa quelques photos, celles qu’elle pensait être les plus emblématiques de sa vie, et elle se laissa tomber dans le canapé, juste à côté de moi. Je passai mes bras autour d’elle et elle se cala contre moi avant de commencer son récit. Elle me montra tout d’abord une photo d’elle sur une plage, en précisant qu’il s’agissait d’Honolulu. Elle m’expliqua qu’elle avait appris à faire du surf, chose que je ne pourrais jamais faire – trop physique pour moi – et l’espace d’un instant, je dus avoir un air rêveur en l’imaginant en train de surfer. Elle devait être tellement élégante sur une planche de surf. Arizona continua son récit en me disant qu’elle avait donc pris des cours et qu’elle avait fait rapidement des progrès, ce dont je ne doutais pas. De toutes façons, quand elle avait une idée en tête, rien ne pouvait la déloger et elle allait jusqu’au bout. C’était pour cette raison qu’il ne fallait pas trop réfléchir quand on discutait ou quand on était avec elle.

Dans un second temps, elle me montra une photo d’un chat, sûrement le sien, sinon pourquoi prendre une photo d’un chat aléatoire ? Il s’appelait Anakin, parce qu’elle était fan de la meilleure saga de tous les temps, selon mon point de vue également – même si j’avais parfois des préférences pour Indiana Jones ! – et ses parents lui avaient offert parce qu’elle était toute seule et qu’elle allait mal. Je ne sus exactement pourquoi, mais cette histoire me brisa le cœur. Quand elle m’expliqua que ce chat était mort peu de temps avant qu’elle ne parte d’Honolulu, je sentis mon estomac se tordre, et je fus presque aussi triste qu’elle. Excepté qu’elle se mit à rire. Si elle avait l’alcool joyeux, c’était une chance pour elle, mais je n’aimais pas spécialement que l’on parle d’animaux morts personnellement. Elle changea toutefois bien vite de sujet. Pour passer à une troisième photo, sur laquelle elle avait les cheveux rouge vif. Je souris en l’imaginant adolescente. Je fis un peu la tête quand elle me parla de son premier petit copain. Je n’aimais pas savoir qu’il n’y avait pas eu que moi, c’était mon côté jaloux qui ressortait. Bien sûr qu’il n’y avait pas eu que moi et heureusement pour elle. Si elle avait attendu trente ans pour me connaître, alors elle aurait eu une vie bien triste la pauvre. Et puis, surtout, elle semblait avoir fait mal de conneries dans sa jeunesse, alors je me doutais bien que je n’étais pas le premier. Elle était resplendissante avec ses cheveux rouges et c’est une couleur qu’il faudrait qu’elle refasse. En plus foncé peut-être mais j’aimais beaucoup cette originalité. Elle m’indiqua qu’il s’agissait d’un concert de Green Day, en 1998. La belle époque, où le groupe était à fond, pas leur tout début, mais ils n’étaient pas encore trop médiatisés à l’époque. C’était bien, elle avait de la chance. Mon premier concert avait été plus tard que ça, et je n’avais jamais eu la chance d’être en fosse. En plus, ma grand-mère ne voulait jamais m’accompagner alors j’avais dû attendre d’avoir une voiture, à seize ans pour pouvoir sortir et aller en concert. En attendant cela, j’écoutais inlassablement les mêmes groupes, les vieux tubes que j’écoutais avec mes parents, ou bien les nouveautés de l’époque. Il faudrait que l’on fasse un concert, Arizona et moi. Ça promettait de merveilleux moments. J’avais d’un seul coup très envie de la voir se déchainer au rythme de la musique.

-Il faudrait qu’on en fasse un ensemble, de concert.

J’avais pensé tout haut, et maintenant Arizona me regardait avec intérêt. Evidemment, elle devait encore aller à des concerts, nous n’étions pas encore de vieux bougres sans vie sociale.

-Enfin, tu vois, qu’on sorte, tous les deux, ensemble. Que ce soit un concert, ou un film, ou n’importe quoi. Une sortie quoi !

Je m’emmêlais les pinceaux, et l’alcool ne m’aidait certainement pas. J’étais nul en relations humaines, et même quand j’étais imbibé. La honte. Je baissai les yeux vers les photos et m’attardai sur celle d’Arizona au concert. J’avais toujours rêvé d’une relation qui aurait commencé dès l’enfance et qui aurait continué et perduré. J’avais écrit des choses là-dessus, des tas et des tas de feuilles pour aboutir à des scénarios rêvés que je n’avais jamais montrés à personne. J’aurais aimé connaître Arizona plus tôt et tomber amoureux d’elle plus tôt. Mais la vie était comme ça et je devais me rattraper maintenant et pour le reste de nos vies. C’était déjà pas mal, en soi.

-Tu étais déjà jolie quand tu étais adolescente. Il en avait de la chance ton copain de l’époque ! J’en ai aussi … de la chance !

J’étais ridicule, mais j’aimais ça, finalement. Et ça semblait lui plaire aussi. Mais une question me vint à l’esprit et j’étais pratiquement sûr qu’elle n’allait pas l’apprécier… c’était à mes risques et périls mais je décidai tout de la poser. Elle dût lui faire l’effet d’une bombe :

-Et tes parents ? Ils sont devenus quoi ?



[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_mx9el4qTij1skd75vo3_500
A mad man
Every man's life ends the same way. It is only the details of how he lived and how he died that distinguish one man from another. • Ernest Hemingway
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas

L. Arizona Merrick

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t866-love-song-they-kill-me-ar

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_n0t8daZYtE1seuztlo3_500

▌AVATAR : Eva Green
▌CRÉDITS : shiya(avatar) - wild hunger (signature)
▌PSEUDO : keels
▌HISTOIRES POSTÉES : 68
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 05/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 2035
▌EMPLOI/ÉTUDES : professeur de science.
▌CÔTÉ COEUR : en couple avec mes clopes, au moins, elles sont toujours là quand j'ai besoin.

Space enough to grow.


[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Arizona&Miles] All you need is love [Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 EmptyJeu 3 Avr - 15:56


there was a new guy in town, he had it all figure it out. he had the most amazing smile. i bet you didin't expect this, he makes me change my ways. and i'm falling in love, but it's falling apart. i need to find my way and back to the start. when we were in love the things were better than there are. let me back into your arms. Miles & Arizona.

All you need is love

Couriant comme une idiote, elle mit ses jambes sur les tiennes, et elle te regardait avec ce petit regard amoureux. « Je suis d'accord. Un concert, toi et moi. Mais fais gaffe, j'ai tendance à être une vraie folle en concert. J'adore les pogos. C'est drôle, mais pas pour les âmes sensibles! » Oui, Arizona adorait les pogos en fait. Elle pogotait tout le temps, son côté garçon manqué et bagarreur ressortait à ces moments là, et des coups, elle s'en prenait, mais les gens aussi. Puis c'est ça qui était drôle en pogo. Tout le monde se prenait des coups, mais tout le monde en riait. « Mais oui, une sortie ensemble un soir, rien que nous deux, ça serait trop romantique, trop mignon! » Elle passait ses bras autour de toi, collant son front au tiens. Elle avait ce petit air détaché et débile qui montrait bien qu'elle était bourré, elle avait même la bouche un peu pâteuse. Et aussi étrange que cela puisse paraître, elle ne réagit pas mal à la question, elle était dans un trop sale mauvais état pour réagir négativement. Voila pourquoi, elle haussait simplement les épaules. « J'sais pas. Et j'm'en fou en fait. J'veux pas savoir où ils sont, ni ce qu'ils font, c'est plus mes affaires. J'les ai définitivement rayé de ma vie. »

Se levant, elle posait le reste des photos sur la table basse et elle s'avançait vers son mur, mais au lieu de détacher des photos, elle ouvrit un petit placard et elle en sortie la chose la plus précieuse à ses yeux. Elle revient sur le canapé, et se mit à côté de toi en souriant. Passant son premier bras autour de toi, elle posait ses lèvres sur ta joue, et enfin, elle levait son bras droit où elle tenait le polaroïde. Prenant une photo, elle ne tardait pas à sortir, et elle se mit à la faire sécher. Finalement, elle attrapait son marqueur, écrivit la date et elle se leva encore, s'avançait vers son mur où elle accrochait la photo. « voila, maintenant, tu y as aussi ta place! »
(c) Bloody Storm



me and you living under a paper moon.
we lay on the floor, breath it in deep. don't speak, don't say a word. just savoring. you're all that i have and all to hold on to, you carry me on. take me away ,let's get out of this town. run, baby, run. we're unstoppable now on top of the world. sing it out loud and mean it and keep believing.we've got the rest of our lives, so let it ride.
Revenir en haut Aller en bas

Miles T. Scott

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t934-miles-t-scott-we-won-t-li

<3

▌AVATAR : Matt Smith
▌CRÉDITS : vava : mia signature : joy
▌PSEUDO : casielsilencio
▌HISTOIRES POSTÉES : 206
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 20/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 2851
▌DATE DE NAISSANCE : 09/06/1982
▌MON ÂGE : 37
▌QUARTIER : Oak Ridge
▌EMPLOI/ÉTUDES : Professeur d'Anglais au lycée de Pearl Trees
▌CÔTÉ COEUR : Arizona *-*

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_m2dfexV38G1r99f4t

▌EN CE MOMENT : J'essaye de mettre au clair toutes mes émotions et de maîtriser mes classes au lycée. Je fais connaissance avec les profs, j'essaye de reprendre en main ma relation avec Arizona, et je mets en place un tutorat pour les élèves en difficulté !
▌DC : Nope

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Arizona&Miles] All you need is love [Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 EmptyVen 4 Avr - 13:52



all you need is love

Well your faith was strong but you needed proof, you saw her bathing on the roof, her beauty and the moonlight overthrew you. Well she tied you to her kitchen chair, she broke your throne and she cut your hair, and from your lips she drew the hallelujah...

Arizona me faisait rêver. Je ne savais plus quoi faire avec elle, si je devais me retenir de lui sauter dessus, ou bien céder à cette pulsion. Elle semblait libre comme l'air, plus légère qu'un ballon de baudruche, alors que pourtant, elle était complètement ivre. C'était tellement adorable, son petit comportement. Elle avait l'alcool joyeux, et c'était tellement agréable... Je ne savais pas si je devais m'en inquiéter ou bien m'en réjouir. La deuxième possibilité, certainement, était la meilleure. Et puis, je devais retrouver mon caractère impulsif d'antan, et réussir à ne pas réfléchir, à prendre des décisions sur le vif, sans réfléchir auparant. C'était primordial, c'était ainsi que je fonctionnais, et que j'avais toujours fonctionné.
Son regard ne changea pas, quand je lui parlai de ses parents. Tant mieux, je n'avais pas envie qu'elle perde cette bonne humeur qui la caractérisait pour la soirée. Mais c'était important que je sache ce qu'elle en pensait, et si elle avait des informations. Qui savait ? Peut-être que plus tard, elle pourrait être amenée à les revoir, et elle aurait peut-être envie d'avoir des nouvelles... Je ne connaissais pas si bien que ça son histoire, et si je n'étais pas près de lui demander ce qu'elle pensait intimement, je savais néanmoins que ça avait été difficile pour elle... et qu'elle n'était pas près de l'oublier aussi facilement. D'une phrase, froide et blanche, elle m'indiqua clairement et précisément qu'ils ne faisaient plus partie de sa vie, pour elle. Au moins, ça avait le mérite d'être simple et net. Elle me cloua le bec, et je ne sus que dire de plus.

Cependant, Arizona était pleine de ressources, et elle avait toujours réponse à tous les problèmes. Le silence ne dura pas longtemps, évidemment. Elle se redressa, quitta mes bras et le canapé pour aller récupérer son polaroïd dans un placard, non loin. J'étais ébahi devant l'appareil, c'était un véritable polaroïd d'époque, pas l'un de ces appareils photos à la mode que tout le monde achetait pour frimer. Non, là ça datait, c'était d'origine, et c'était génial. Elle vint rapidement me rejoindre et fit une photo de nous deux, qu'elle attrapa quelques instants plus tard pour la faire sécher en la secouant dans tous les sens. Elle ne me laissa pas le temps de la voir qu'elle inscrivit la date du jour sur le bas du cadre blanc de la photo. Elle se redressa de nouveau et accrocha la photo sur le mur, avec un grand sourire, avant de m'indiquer que j'avais à présent ma place sur son mur de souvenirs. J'étais fier de moi, même si j'aurais aimé y figurer bien avant. Il était vrai que nous n'avions pas eu forcément le temps de prendre des photos, à New-York ou même à Londres durant le voyage. Mais ça aurait été vraiment génial de commencer bel et bien nos souvenirs là-bas... tout ce qu'il nous restait, c'était des images dans nos têtes, mais rien de concret. Peut-être que ce n'était pas plus mal, en réalité.

- On est bien sur cette photo !

J'aais finalement pu la voir et j'avais pu regarder avec détail nos deux visages. On paraissait tellement heureux, comme deux jeunes adolescents qui se découvrent pour la première fois. Excepté que nous n'avions plus l'âge de deux adolescents, au contraire. Nous étions déjà bel et bien adultes. Il fallait bien que l'on se pose, tous les deux.

- Tu sais que j'ai continué d'écrire des scénarios ?

Elle savait que j'avais toujours adoré ça. J'avais essayé de le cacher au début, et puis finalement, je m'étais dit que c'était totalement idiot de le cacher, de ne pas le dire à tout le monde. Et je me fichais à présent des gens et de leurs regards. J'assumais pleinement ma passion pour la musique et pour l'écriture. Je n'étais pas professeur d'anglais pour rien.



[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_mx9el4qTij1skd75vo3_500
A mad man
Every man's life ends the same way. It is only the details of how he lived and how he died that distinguish one man from another. • Ernest Hemingway
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas

L. Arizona Merrick

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t866-love-song-they-kill-me-ar

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_n0t8daZYtE1seuztlo3_500

▌AVATAR : Eva Green
▌CRÉDITS : shiya(avatar) - wild hunger (signature)
▌PSEUDO : keels
▌HISTOIRES POSTÉES : 68
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 05/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 2035
▌EMPLOI/ÉTUDES : professeur de science.
▌CÔTÉ COEUR : en couple avec mes clopes, au moins, elles sont toujours là quand j'ai besoin.

Space enough to grow.


[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Arizona&Miles] All you need is love [Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 EmptyDim 13 Avr - 15:38


there was a new guy in town, he had it all figure it out. he had the most amazing smile. i bet you didin't expect this, he makes me change my ways. and i'm falling in love, but it's falling apart. i need to find my way and back to the start. when we were in love the things were better than there are. let me back into your arms. Miles & Arizona.

All you need is love

Se retournant, la brune sourit face à cette remarque. C'est vrai que cette photo était terriblement réussie cette photo et haussant les épaules avec un petit sourire innocent elle déclarait enfin. « Ce n'est que la première d'une longue série, crois moi! » Ensuite, elle se dépêchait de revenir vers toi et de s'assoir sur toi, de manière à être face à toi en souriant. Passant sa main sur ta joue, elle la caressait doucement tandis qu'elle te regardait avec un petit regard attendrissant. « Est-ce que j'aurais le droit de les lire? Histoire de savoir ce que ça donne. Par curiosité quoi. » La brune était curieuse de savoir ce que ça donnerait, mais une chose est sûr, elle était persuadé que c'était génial. C'est pourquoi, elle murmurait doucement « Je suis sûre que c'est absolument fantastique. »Et elle avait envie d'en savoir plus, de connaître les choses que tu écrivais -et pourquoi pas en envoyer un en cachette un jour pour qu'il soit acheté- et de savoir ce qui pouvait être le fruit de ton imagination. Oh oui, elle mourrait d'envie de savoir, de connaître tout tes petits secrets les plus enfouis. Collant finalement son front contre le tiens, elle fermait les yeux passant ses bras autour de ton cou, pour finalement venir poser sa tête sur ton épaule, de manière à t'avoir contre elle en souriant.

Elle voulait rester contre toi, et ne pas te quitter, simplement car l'absence avait été particulièrement longue. Et te retrouver lui faisait un bien fou! Voila pourquoi cette étreinte si soudaine. Se décollant de toi, elle regardait l'heure sur sa télé et elle fronçait les sourcils. Il était minuit passé, oh, quelle désolation. Ils devraient peut-être songer à aller dormir, histoire de pas être trop fatigué le lendemain. Tournant de nouveau le regard vers toi elle fit en souriant légèrement. « Et si on allait dormir? On risque d'être crevé demain, et j'fais 8heures, 18heures, donc c'est fatiguant. Puis demain, on va déjà devoir décuver, mais si en plus, on est en retard, ça craint. » Elle rit légèrement avant de venir coller ses lèvres contre les tiennes pendant quelques secondes et enfin, elle se relevait, pour se diriger vers sa chambre. « J'dors du côté droit du lit! » Elle te fit un clin d'oeil et elle s'enfonçait dans le couloir menant jusqu'à sa chambre, qui était bien simpliste. Un lit double, plutôt épuré, une télé dans sa chambre et un dressing qui menait directement à la salle de bain.
(c) Bloody Storm



me and you living under a paper moon.
we lay on the floor, breath it in deep. don't speak, don't say a word. just savoring. you're all that i have and all to hold on to, you carry me on. take me away ,let's get out of this town. run, baby, run. we're unstoppable now on top of the world. sing it out loud and mean it and keep believing.we've got the rest of our lives, so let it ride.
Revenir en haut Aller en bas

Miles T. Scott

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t934-miles-t-scott-we-won-t-li

<3

▌AVATAR : Matt Smith
▌CRÉDITS : vava : mia signature : joy
▌PSEUDO : casielsilencio
▌HISTOIRES POSTÉES : 206
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 20/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 2851
▌DATE DE NAISSANCE : 09/06/1982
▌MON ÂGE : 37
▌QUARTIER : Oak Ridge
▌EMPLOI/ÉTUDES : Professeur d'Anglais au lycée de Pearl Trees
▌CÔTÉ COEUR : Arizona *-*

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_m2dfexV38G1r99f4t

▌EN CE MOMENT : J'essaye de mettre au clair toutes mes émotions et de maîtriser mes classes au lycée. Je fais connaissance avec les profs, j'essaye de reprendre en main ma relation avec Arizona, et je mets en place un tutorat pour les élèves en difficulté !
▌DC : Nope

[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Arizona&Miles] All you need is love [Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 EmptyMar 15 Avr - 22:57



all you need is love

Well your faith was strong but you needed proof, you saw her bathing on the roof, her beauty and the moonlight overthrew you. Well she tied you to her kitchen chair, she broke your throne and she cut your hair, and from your lips she drew the hallelujah...

Presque immédiatement, en revenant près de moi, Arizona me demanda si elle aurait le droit de lire mes scénarios. En réalité, si je lui en avais parlé, c’était pour qu’elle les lise, en effet. La plupart n’était pas forcément bonne, mais j’osais espérer que j’allais encore m’améliorer. Je ne les montrais à personne. Mais les montrer à Arizona me semblait être une preuve d’une affection que ni elle ni moi ne pouvions renier. Alors qu’elle accepte me rendait heureux, et pour une fois, je ne paniquais pas…  à moins que ce ne fusse à cause de l’alcool, que j’étais si serein. Quand il s’agirait de lui donner les manuscrits pour qu’elle y jette un œil, ce serait sûrement différent. Mais que pourrait-elle me dire après tout ? Elle allait trouver ça bien, ou alors mauvais, et ce serait tout. Son jugement m’importait énormément cependant. Parce que certaines choses avaient été écrites après son départ précipité. Et forcément mes sentiments étaient brouillés, mélangés, et je ne savais plus où donner de la tête. Je bâclais mes cours pour pouvoir écrire encore plus et garder mes idées au chaud et les exploiter directement. Je m’étais tué à la tâche. Et je ne savais même pas si elle apprécierait ou non de lire cela.

Bien rapidement, Arizona décida qu’il était temps pour nous de dormir. Elle se releva, s’étira quelques secondes comme un chat, et s’avança vers le couloir qui menait à sa chambre. J’éteignis la télévision qu’elle avait oubliée, je fermai la bouteille de champagne et la rangeai au réfrigérateur avant de la suivre, un peu troublé, un peu stressé aussi. J’allais découvrir sa chambre d’une autre façon. Je n’étais pas prêt à la retrouver si près de moi dans un lit. Mais je n’avais pas le choix. Je ne pouvais pas partir parce que j’avais trop bu, et je n’allais pas dormir sur le canapé… ce serait ridicule. Je pris alors mon courage à deux mains, et me lançai à sa suite. Sa chambre me semblait tout à coup froide et j’avais peur d’y entrer. Pourtant, Arizona réussit à me familiariser avec les lieux. Elle était toute souriante, toute joyeuse que je sois là, mais je voyais ses cernes, et je culpabilisais un peu d’être aussi lent. Je devais me reprendre et foncer. Ce n’était que pour dormir après tout. Ainsi, je pris place à côté d’elle quand elle se coucha après s’être changée. Moi, je n’avais rien pour dormir, j’avais donc simplement enlevé mon pantalon et mon t-shirt, pour rester tout bêtement en caleçon et être à l’aise pour dormir. Bizarrement, j’aurais pensé être gêné d’être si peu vêtu devant elle, mais l’alcool désinhibait pas mal… et puis, elle m’avait déjà vu ainsi aussi. Une fois couché, je lui murmurai un « bonne nuit » à l'oreille, et je ne mis pas longtemps pour m’endormir, Arizona dans mes bras, ronronnant presque de bonheur. La journée du lendemain allait être longue, et surtout, le réveil allait piquer. Ça allait faire mal !



RP TERMINE.


[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Tumblr_mx9el4qTij1skd75vo3_500
A mad man
Every man's life ends the same way. It is only the details of how he lived and how he died that distinguish one man from another. • Ernest Hemingway
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






[Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Arizona&Miles] All you need is love [Arizona&Miles] All you need is love - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas

[Arizona&Miles] All you need is love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love Hina
» Let your love come true
» Joey Miles [ E.C ]
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees ::  :: Les Habitations :: Chestnut Park :: La Constellation-