Partagez

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maya l. Johnson

Voir le profil de l'utilisateur

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Tumblr_mxqec1OV9j1rm2lw9o1_500

▌AVATAR : Lauren Sexy Conrad
▌CRÉDITS : Kréou
▌PSEUDO : kréou
▌HISTOIRES POSTÉES : 265
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 12/10/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 1390
▌DATE DE NAISSANCE : 19/08/1988
▌MON ÂGE : 31
Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 39926885

▌DC : Super Drew & Riri le moche

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Empty
MessageSujet: Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. EmptyMer 19 Mar - 23:16

salut tout le monde,
je suis un nouveau personnage du roman !
Abigail a décidé de m’appeler...


Maya Louisa Johnson

Célébrité : Lauren Conrad
Âge :  26 ans
Date de naissance : le 11/08/1989
Lieu de naissance : à Pearl Trees
Profession/Etudes : Secrétaire du maire de PT.
Orientation Sexuelle : Hétéro
Je fais partie du groupe : Ma vie rime avec PT

Je suis apparu(e) dans le roman au chapitre 2 , page 266.

∞ Hystérique
∞ Bonne cuisinière
∞ Pleurnicheuse
∞ Rigolotte
∞ Maladroite
∞ Bavarde, trop, beaucoup trop ...  
∞ Râleuse
∞ Autoritaire
∞ Fonceuse
∞ Fidèle
∞ Paranoïaque
∞ Trouillarde
∞ Fêtarde
∞ Studieuse

IRL, je suis Kréou, oui c'est encore moi... J'ai décidé de quitter Hopinette pour aller sous les traits de la jolie Lauren parce que je commençais à tourner en rond et que je ne suis pas un poisson nonmaisoh Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 1275292560, j’ai 23 ans et toutes mes dents pas comme lui >> Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 2421017855& j’ai connu le forum grâce à mes petites mimines. Something else to say ? Je suis exaspérante et chiante et je vous zem' tous... ou presque  démon 


« Tu sais on dit toujours les meilleurs partent les premiers...Moi je déteste cette phrase. Quand je te regarde, je me dis qu'elle est trop vraie »


Et voilà la vie de mon personnage...


Il faisait encore nuit, l'aube ne s'était pas encore levée, pourtant dans ce petit appartement de Oak Ridge une demoiselle s'afférait à se préparer comme si elle allait à son mariage. Une robe moulante et des talons hauts, un brushing impeccable et un make-up à la fois sobre et glamour. Où est-ce qu'une femme pouvait bien se rendre à cette heure-là, habillé de cette manière-là ? Les mauvaises langues se seraient sûrement amusées de la situation en pensant à tout sauf à ce qu'elle allait réellement faire. Pas d'alcool ou de sexe au rendez-vous. Pas de bar ou de club non plus. Maya Johnson avait rendez-vous avec l'amour de sa vie. Il était 7h30 et alors qu'il faisait encore nuit, elle avait rendez-vous avec lui.

"Mon amour... Tu as vu, j'ai mis la robe que j'avais mise lors de notre premier rendez-vous. La première fois que mes lèvres ont goûtée aux tiennes. La première fois que j'ai vu briller les yeux d'un homme dans les miens. La première fois que je me suis sentie belle à en renverser les mannequins de télévisions. La première fois que je me sentis vraiment femme en réalité. La tienne. Déjà à l'époque, je le savais. Je le savais Eliott que toi et moi, nous finirions mariés. Dès notre premier regard, je le savais tout ça, du moins je l'espérais. On était si jeune et si fougueux lorsqu'on s'est rencontré qu'il m'était difficile d'imaginer les choses différemment à vrai dire. Tu as toujours su me faire rire à m'en décrocher la mâchoire. Mais maintenant Eliott explique moi, je fais comment... Je t'en veux, tu sais. Je t'en veux de m'avoir laissé. De m'avoir laissé vivre pendant que toi, tu es parti comme ça sur ces derniers mots... C'est injuste et horrible Eliott. Tu n'avais pas le droit de me faire ça Eliott, tu n'avais pas le droit. J'y arrive pas moi sans toi... Je voulais quand même venir te souhaiter un bon anniversaire pour que tu ne sois pas seul, mais je te déteste Eliott, je te déteste. "

*****

"Eliott, c'est moi, Maya... Je suis désolée pour hier. Je n'aurais pas dû m'emporter, mais tu me connais. Je ne te déteste pas, enfin pas réellement. Même de là où tu es, tu arrives à me rendre dingue et m'exaspérer, c'est possible ça vraiment ? Il n'y a qu'un Johnson pour être capable de faire ça. Je te préviens aujourd'hui, je ne reste pas, j'ai rendez-vous pour un travail aujourd'hui. Arrête tout de suite de rire Eliott, je vois très bien ce petit sourire en coin insupportable que tu fais toujours quand tu me regardes comme une enfant de 5 ans en te moquant de moi. Je vais peut-être devenir secrétaire du maire, oui monsieur... Alors sois en fier plutôt. Puisque décidément, tu as décidé d'être insupportable, je te laisse... "

*****

" Bonjour mon amour. Je suis en retard aujourd'hui, tu sais que je déteste ça et que ça me rend totalement folle de faire attendre les gens, mais puisque c'est toi... Toi, j'ai le droit, j'ai tous les droits avec toi. Oui oui, c'est ma nouvelle règle. Plus d'horaire fixe pour nos petits rendez-vous, je viendrais quand moi, je le voudrais et tu t'adapteras. Ta mère me harcèle de coups de fil, tu sais. Elle n'aime pas me voir seule, à t'attendre. Elle m'a aidé à déménager dans ma nouvelle maison. Elle est plutôt sympa et mes colocs ont l'air vraiment cool de ce que j'ai pu voir pour le moment. Je ne leur ai pas dit pour ton départ, je ne voulais pas tout leur raconter pas tout de suite. Un jour, je leur parlerai de toi, de notre histoire, de notre amour et de notre mariage Eliott, je te le promets. Je ne suis pas encore prête... Peut-être bien même que je ne le serais jamais. J'aurais aimé que tu les rencontres. Il y a Emile, c'est un garçon doux et qui trouves toujours les mots pour m'apaiser même s'il ne sait pas que j'en ai besoin. La dernière fois, il est venu s'asseoir sur le canapé à côté de moi et ma tête est naturellement venue trouver son épaule pour s'y reposer, j'avais l'impression que tu étais presque là avec moi. Puis il y a Savannah, totalement ton style de fille, j'en aurais été jalouse si on l'avait croisé en soirée et tu m'aurais taquiné en disant que tes yeux ne voyaient pas toutes les autres filles. Elle vient tout juste d'arrivée elle aussi, mais elle a l'air absolument génial. Il y avait un garçon Medhi qui vivait avec nous, mais il a dû partir précipitamment, je n'ai pas tout compris, un problème familial, je crois. On attend un autre colocataire... Ça me fait bizarre de te raconter tout ça, ma nouvelle vie sans toi... J'ai d'ailleurs rendez-vous avec Sav' pour une virée shopping. Tu vois que je fais des efforts pour m'intégrer, parce que je te vois déjà rire en me disant : " Toi ? Maya Johnson ? En colocation ? Tu veux me faire rire, c'est ça ? " Non, je ne veux pas te faire rire non Eliott Jacob Johnson. Je veux te montrer que petit à petit, ma vie reprend son cours... J'essaye du mieux que je peux en tout cas. Mais tu me manques Eli... Tu me manques tellement. Il n'y a plus personne pour m'aider à choisir mon plat, plus personne contre qui coller mes pieds froids, plus personne pour me pousser du lit quand je n'entends plus mon maudit réveil. Il n'y a plus personne. "

La jeune femme s'assit sur le rebord de la pierre tombal où on pouvait y lire. "Eliott Johnson - Fils & Mari. 23 septembre 1986 - 1 avril 2013 " C'était celle de son mari. Elle avait pris l'habitude d'y venir régulièrement, sans doute trop régulièrement pour que ça tourne à l'obsession malsaine. Elle n'avait jamais accepté le fait qu'il soit mort sans elle. Depuis leur rencontre, ils avaient tout fait à deux. Des choix des restaurants dans lesquels ils mangeraient, au chemin par lequel ils avanceraient main dans la main. Même la robe de mariée qui est censée rester secrète jusqu'au dernier instant, Maya avait voulu la choisir avec Eliott. Elle voulait être belle, oui, mais pas seulement, elle voulait le voir émerveillée. Ils avaient tout fait ensemble jusqu'à ce premier avril... Drôle de coïncidence hein ? Ce jour qui était censé être drôle au possible était devenu le jour le plus noir de la vie de cette femme. Il ne se passait pas une semaine sans que Maya vienne lui conter l'avancée de sa vie et ses états d'âme. C'était sa thérapie à elle. On lui avait demandé des dizaines de fois d'aller voir quelqu'un à qui parler, mais non, madame était bornée et ne voulait parler qu'à une seule personne : Eliott. Parfois, son petit frère de qui elle avait toujours été très protectrice venait lui changer les idées. Les rôles s'étaient inversés et le petit était devenu celui qui protégeait la grande, Maya détestait cette situation, mais elle n'avait plus la force de lutter contre ça. Alors elle acceptait ses soirées ou ses week-ends qu'il s'appliquait à préparer pour lui faire retrouver le sourire. Oui heureusement qu'il était finalement, il était la seule chose pour laquelle Maya restait. Elle avait pensé au suicide très souvent depuis cette date, mais elle ne pouvait pas le laisser. Ses parents étaient décédés à la veille de ses 18 ans à elle dans un accident de voiture et ils s'étaient retrouvé tous les deux à essayer de surmonter cette nouvelle et de refaire leur vie malgré tout. Si elle partait aussi, lui, il aurait eu qui ? Maya s'effondra en larmes une fois de plus dans le cimetière de Pearl Trees.





Laissez-moi vous raconter un événement marquant de ma vie...


La lumière me brûle les yeux, mon corps est comme mort, incapable de bouger. Mes membres sont engourdis et ma tête me parait peser une tonne. Un bruit sourd résonne et les bips des machines qui m'entourent viennent lui donner un écho insupportable. Une odeur nauséabonde me provoque des hauts de cœur et me fait grimacer, à moins que ce soit la douleur de mes plaies, je ne sais pas à vrai dire. Je suis seule... Aucune trace de vie à l'horizon. Je n'entends aucun autre bruit non plus, seulement celui du bip du moniteur qui se tient à mes côtés. Je veux me lever, mais l'intraveineuse plantée dans mon bras m'empêche de bouger de mon lit. Ma respiration se fait de plus en plus saccader, la peur m'envahit. J'ai besoin d'air, et de sortir d'ici. J'aurais aimé avoir tout oublié. Ne plus rien me souvenir. Ni lui. Ni rien. Pas même qui je suis. Pourtant, je me souviens de tout. Chaque détail, chaque bruit, chaque odeur. Tout. Sans réfléchir, ma main gauche vient arracher l'aiguille plantée dans mon bras droit. Je saute de mon lit. Ma blouse laisse entrevoir mes fesses nues. Mes jambes ont du mal à supporter mon poids et tremblent un peu plus à chacun de mes pas. Peu importe, j'ai besoin d'air. Du vrai. Pas celui totalement javélisés et sans vie de l'hôpital qui me donne l'impression d'être déjà entérrés six pieds sous terre. J'ouvre la porte, et alors que ma liberté n'est plus qu'à quelques mètres, mes jambes cèdent et ma tête vient fracasser le sol gris. Mes yeux sont clos et trop faignants pour se rouvrir, j'entends désormais des voix lointaines crier mon nom. Peu importe. Je veux partir et ne jamais revenir. J'ai trop mal. Mon cœur est mort en même temps que le sien.

*****

"Mon amour bientôt un an que je porte ton nom, tu te rends compte ? " La jeune femme regardait son époux amoureusement pendant que sa main vint caresser la barbe mal rasée de son époux. Il lui répondit par un sourire discret. Elliott n'était pas le genre d'homme à ouvrir son cœur à qui que ce soit, ni même à Maya. Pourtant, elle le savait, il s'aimait passionnément. Il lui avait prouvé jour après jour depuis leur rencontre. Le paysage autour d'eux défilait à une vitesse folle, presque aussi vite que leurs rendez-vous amoureux s'étaient enchaînés et que leurs bagues étaient venues scellé cette histoire d'amour. Ce road trip à travers toute l'Amérique du Nord serait un souvenir de plus à rajouter à leur album photos. De futures histoires qu'ils raconteraient à leurs enfants devant la cheminée familiale s'ils avaient la chance d'en avoir une. Maya & Elliott Johnson feront briller les yeux de leurs petits enfants par la suite en leur disant que l'amour éternel est possible, peu importe ce que les gens disent. Jugé trop rapide, trop fougueux. L'amour existe et ils leur prouveront qu'ils ont tort de rire de leur histoire d'un œil critique. L'amour nous habite, nous transforme, nous détruit aussi, mais l'amour ne s'explique pas, il se vit. "Vers l'infini et l'au delà..." Maya lui susurra ces doux mots à l'oreille. Ces quelques mots, c'étaient les leurs, ceux de leur premier baiser devant ce dessin animé. Son nez vint se coller sur sa joue avant d'être remplacé par ses lèvres et de continuer en direction de son cou. Un coup de frein et un coup de volant plus tard, voilà que le paysage était devenu immobile. Ils faisaient même partie du décor désormais. Leur voiture venait d'effectuer plusieurs tonneaux et avait finit sa course folle dans l'un des champs qui bordaient la route. Eux qui voulaient quitter Pearl Trees et s'offrir la liberté de leur vie, n'avaient sûrement pas prévu ce petit imprévu. Leurs corps étaient désormais meurtris en tombant dans ce décor qui les avaient tant de fois fait rêver.

*****

" Madame Johnson !! " Les cris se rapprochaient un peu plus de moi jusqu'à m'en secouer dans tous les sens. " Madame Johnson vous ne pouvez pas partir de votre lit comme ça ! " Je me laissais porter par ces petites femmes qui visiblement avait bien dû mal à porter mon cadavre et luttait contre la hauteur de mon lit pour m'y remettre dessus. Totalement shooté, mon intra-veineuse de nouveau en place, elle me posait tout un tas de questions auquel je ne leur donnais aucune réponse. "Ca fait 4 jours madame Johnson... Vous avez eu un accident de voiture. Vous ne vous souvenez toujours de rien ? " Ma tête hocha un non automatique pour qu'elles me laissent tranquille. Je n'étais pas prête à dire quoi que ce soit. Tout aurait été réel, ça ne l'était pas. Ce n'était qu'un cauchemar, un horrible cauchemar, il ne pouvait pas en être autrement. Mes larmes vinrent embuer ma vision. " Ne vous inquiétez pas, vos souvenirs vont revenir... C'est fréquent après ce genre d'accident. " Mes mains vinrent essuyer les larmes qui voulaient venir couler le long de mon visage. " Laissez-moi s'il vous plait, je suis fatiguée... " De nouveau, j'étais seule. Je me souvenais de tout. De tout. De l'odeur du sang mélangé au plastique chaud. Des crépitements du moteur qui contrastait avec les oiseaux qui chantaient. Du visage d'Elliott qui me regardait, le visage en sang et de ces derniers mots. " Vers l'infini et l'au delà mon amour... "



JE SUIS UN PERSONNAGE INVENTE
JE SUIS UN SCENARIO DE (nom du créateur du scéna)

JE RECENSE MON PERSONNAGE !
Code:
[b]Lauren Conrad[/b][color=#ff3333] ♦️ [/color]Maya L. Johnson
©️ Codage par Pearl Trees

Revenir en haut Aller en bas

S. Hanaé Hamilton

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t69-hanae-j-ai-jamais-eu-l-imp

Tumblr est mon ami

▌AVATAR : La plus belle des rousses : Holland Roden
▌CRÉDITS : #CHEVALISSE
▌PSEUDO : Petit_Biscuit
▌HISTOIRES POSTÉES : 1361
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 23/07/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 7274
▌DATE DE NAISSANCE : 01/06/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Secretaire médicale
▌CÔTÉ COEUR : Perdue...

Aksel <3

▌EN CE MOMENT : Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 864857hana02
« Je n’ai pas envie de te perdre. On s’est remis ensembles parce que j’étais enceinte et j’ai eu peur que tous ces bons moments qu’on a passés ensemble depuis, ça s’effacent lorsque je te l’annoncerais. »


▌RPs EN COURS : ♦️ Nathaniel
♦️ Les 4 thons
♦️ Malika
(3/5 rp)

▌DC : La deprimée et le BG Avery

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Empty
MessageSujet: Re: Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. EmptyMer 19 Mar - 23:27

oh non pas encore toi Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 1275292560
toiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii coeur Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 500774220 Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 1467346443 et pleins d'autres coeur
RE :siffle:


Siobhan Hanaé Hamilton

Boy to tell you the truth it's always been you, i'm all about you. Oh,boy, no one can do me the way you do. It's always been you. I'm all about you.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas

Emile A. Hardfield
persodumoisEmile

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t928-emile-walk-as-if-you-are-

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Tumblr_inline_mvb0tqX8iQ1rsud01

▌AVATAR : Thomas Dekker
▌CRÉDITS : Ava: ©Fox | Gifs: Tumblr | Signa: UC
▌PSEUDO : Bittersweet
▌HISTOIRES POSTÉES : 298
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 18/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 2470
▌DATE DE NAISSANCE : 28/12/1989
▌MON ÂGE : 29
▌QUARTIER : Chestnut Park
▌EMPLOI/ÉTUDES : Chargé de communication
▌CÔTÉ COEUR : il bat, du côté gauche, merci.

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Tumblr_llxv2xehah1qim3s8o1_500

▌EN CE MOMENT : Acksebhian All that remains is the ghost of love
Alery Amis pour toujours qu'on disait ?
Savy & Maya Toi, toi mon toit
▌DC : LL ♥ la tornade blonde + Dodo le prof marié mais amoureux de son élève + Nono le p'tit abricot & Benji le vilain petit canard

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Empty
MessageSujet: Re: Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. EmptyMer 19 Mar - 23:38

Ma coloc pour laquelle je serais le meilleur des Bisounours  Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 547792322 
Re-bienvenue chou et bon courage pour la fichounette ^^
Revenir en haut Aller en bas

Siloë C. Wendford

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t895p15-siloe-passe-moi-le-tou

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 1396461693-003

▌AVATAR : Bar Refaeli
▌CRÉDITS : gifs : TUMBLR sign : TITANIUMWAY
▌PSEUDO : Maev20
▌HISTOIRES POSTÉES : 303
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 13/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 1835
▌DATE DE NAISSANCE : 20/08/1988
▌MON ÂGE : 31
▌EMPLOI/ÉTUDES : Garagiste
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire.

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 837951BR7b

▌RPs EN COURS : Silaac + I hate This car

▌DC : Liamou !!

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Empty
MessageSujet: Re: Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. EmptyJeu 20 Mar - 6:21

Ma Kréouuuuu !!!
Re re re re bienvenue ici :siffle:

Très bon choix d'avatar !!! :bave:


LOVE IS A JOKE
L'amour ne connaît pas de barrières. Il saute les obstacles, pénètre les murs pour arriver à sa destination pleine d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Empty
MessageSujet: Re: Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. EmptyJeu 20 Mar - 10:10

Reeeebienvenue Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 1516775406
Revenir en haut Aller en bas

L. Calliopée Bennett

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t1030-callie-i-m-friends-with-

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. 3193289957_1_2_DlVmKTZM

▌AVATAR : Aimee Teegarden
▌CRÉDITS : TearsFlight & Silverlungs
▌PSEUDO : Maïssane
▌HISTOIRES POSTÉES : 145
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 10/03/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 675
▌DATE DE NAISSANCE : 14/02/1994
▌MON ÂGE : 25
▌EMPLOI/ÉTUDES : Etudiante en droit, photographe à tes heures perdues
▌CÔTÉ COEUR : Le yoyo sentimental.

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Tumblr_n3pzr0gCHg1s664seo2_250

▌EN CE MOMENT :
C'EST TELLEMENT PLUS FACILE DE FUIR
QUE DE SE BATTRE POUR CE QU'ON VEUT VRAIMENT.
Tu t'entremêles et tu restes enfermée et tes sens te disent que tu veux t'en aller. Et leurs rires résonnent, et le mal s’amplifie car leurs rimes te suivent et deviennent ta routine. Car la vie est ailleurs dans un âge lyrique. Et seule sans prières. Tu renonces et abdiques. Car la vie est ailleurs et ton amour subsiste. Pour un sourire, un songe qui feront qu'il existe.

Maya ♣ No more pain. No drama. No more tears. I'm tired of cryin everynight. Large

ET DEUX PAR DEUX ON AVALE NOS MOTS,
C'est dur d'oublier ce qu'on connait et ce qui imprègne nos peaux