Partagez| .

Parfois, on se conduit comme des vrais bonhommes. | CHOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t972-lola-allo-lola-comme-un-g



▌AVATAR : Arden Cho
▌CRÉDITS : shiya
▌PSEUDO : Padawan, Pain d'Avoine.
▌HISTOIRES POSTÉES : 41
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 28/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 525
▌DATE DE NAISSANCE : 18/09/1996
▌MON ÂGE : 21
▌EMPLOI/ÉTUDES : vendeuse à l'animalerie en congé.
▌CÔTÉ COEUR : pas insensible au charme de Connor Blake et de ses cheveux brillants.



▌EN CE MOMENT :

Best friends ♥️


Boyfriend ?


▌RPs EN COURS : RILEY CHOU + Soirée pizza
CONNOR MINOU + Moment câlin


MessageSujet: Parfois, on se conduit comme des vrais bonhommes. | CHOU Ven 7 Mar - 0:04

Lorsque je me mettais à courir, j’avais la sensation de m’envoler, d’oublier mes problèmes. A défaut d’avoir une bonne nuit de sommeil, j’avais au moins le sport pour me défouler. Vu les conditions dans lesquelles je vivais, à savoir ne manger que des cochonneries, vivre entre trois endroits et avoir plus de responsabilités qu’un ministre en l’espace de quelques semaines, j’en suis devenue à vouloir exploser un bon coup. Et quoi de mieux que rejoindre son meilleur ami à une soirée pizza improvisée pour me détendre un peu l’esprit. Certes, il était encore tôt pour que je débarque chez Riley mais j’avais à faire. Entre aller voir mon père à nouveau, tenter de réveiller David ainsi que ma sœur, j’allais être occupée. Si bien que je ne pus même pas apprécier ma douche. Merde quoi ! J’aimerai être de ceux qui insultent les gens, qui pètent des plombs comme mon « frère » mais non, j’intériorise tout. Ou du moins, ça sort lorsque je frappe dans un sac de sable. Trop sportive, sous alimenter et peu reposée, voilà un parfait cocktail. Je vais me faire taper sur les doigts. Après avoir bien remplie ma journée et avoir contemplé Aurore pendant de longues minutes, j’ai enfin décidé d’aller préparer tout ce qu’il fallait pour la soirée.

J’aurai pu me simplifier la vie.
Oui, j’aurai pu.
Mais non.


Je me la complique toujours. Surtout en refusant d’acheter des bonnes pizzas, il faut que je les fasse moi-même. Qu’on ne croit pas que je ne sais faire que des nems ou des sushis. Déjà, je déteste les nems. Non merci, la bouffe chinoise très peu pour moi et en plus, je n’aime pas trop mettre mes doigts dans le gras. En plus, il n’y a rien de plus simple que de suivre une recette. Cheveux relevés, tablier mis, je commence ma préparation avec une musique soit disant apaisante en fond. Le CD atterrit au fond du jardin en moins de cinq minutes et j’enchaine sur des musiques plus que débiles. Miley Cyrus et sa boule bizarre, The fox et son costume, Psy et ses choré spaces sans oublier les excentricités capillaires de Katy Perry et Lady Gaga. Bref, j’en oublie presque le monde extérieur et que je suis en petite culotte dans ma cuisine. Mais bon mise à part mon bulldog anglais qui pourrait me juger. Le chat qui fait six kilos ? Mes animaux sont tous obèses, c’est navrant.

Doucement, j’emballe les précieux vivres que je mets dans un panier en osier avant d’aller enfiler une tenue décente. Un jean et un sweat-shirt. Fuck, il est la seule personne à pouvoir me voir comme ça. HEUREUSEMENT. Mais bon, on se connait depuis quelques temps et boire de la bière comme des bonhommes en mangeant de la pizza, c’est cool. Je décide de prendre la voiture parce que même si je conduis comme une vache espagnole, c’est plus prudent que les transports en commun. On pourrait essayer de me voler mes précieuses pizzas ! J’espère que Riley est parti acheter des bières et qu’il a bougé le cul de son PC plus de deux secondes. Agoraphobe, geek, je suis une nerd mais il est pire. Enfin, je l’aime comme ça. PAS DANS LE SENS QUE VOUS L’ENTENDEZ. On est juste… c’est fraternel. Et puis, j’ai déjà quelqu’un dans mon esprit. Pourquoi est-ce que j’aime que les mourants et pas les types en parfaite santé qui se baladent devant moi dans la rue ? Non mais il doit me manquer une case ? Je me gare devant chez lui sans trop de peine. Du moins, pas une rayure sur ma voiture. Par contre celles des autres… Je ne suis pas là. Je descends sans tomber. C’est bien, c’est bien et c’est tranquille. Je me poste devant la porte pour sonner. En espérant que ce ne soit pas son papounet qui vienne m’ouvrir. J’aimais bien le papounet mais je ne suis présentable. « RILEY CHOU ! Bouge tes fesses de ton PC, j’ai faim et j’ai soif. Sinon je défonce la porte. » L’art de faire son entrée.


    come what may
    I WILL LOVE YOU UNTIL MY DYING DAY. I LOVE YOU UNTIL THE END OF TIME THE WORLD SEEMS SUCH A PERFECT PLACE.
    code broadsword.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur http://pearl-trees.forumactif.org/t862-riley-elle-a-du-me-prendr



▌AVATAR : Tyler Posey
▌CRÉDITS : Le moche !! (a)
▌PSEUDO : Kréou
▌HISTOIRES POSTÉES : 256
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 04/02/2014
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 1508
▌DATE DE NAISSANCE : 11/09/1994
▌MON ÂGE : 23
▌CÔTÉ COEUR : Je crois craquer pour une certaine blonde...



▌EN CE MOMENT :


Mon petit océan ♥️


Mon nem géant ♥️
▌RPs EN COURS : Coney ▲ Retrouvailles.
Rilomé ▲ Juste une photo de toi...
Loley ▲ Visite de super nem'
Les abrutis ▲ sont de sortis...

▌DC : Drewdrew & NYC

MessageSujet: Re: Parfois, on se conduit comme des vrais bonhommes. | CHOU Sam 22 Mar - 23:23


Lola Chou & Riley le moche



« - Un jour toi et moi on grandiras. Tu deviendras un nem géant pendant que moi je serais celui qui te mange. »

« - T'es vraiment trop con Riley... »

« - Parait-il oui...  »


J'étais totalement chamboulé par les retrouvailles avec Connor qui n'avait eu lieu que depuis la veille. Comment étais-je censé reprendre ma vie comme si de rien n'était après l'avoir vu après plus de six ans dans ma vie ? Est-ce que je devais essayer de lui pardonner et retisser des liens avec lui en prenant le risque de recroiser ma mère ou à présent reprendre ma vie et attendre qu'un jour la mort vienne me le prendre ? Ses questions étaient en train de me rendre fou... Je n'avais finalement même pas pu aller rejoindre Cam' à la bibliothèque comme on se l'était dit et j'étais rentré chez moi me défouler dans mon sac de frappe. J'avais besoin de sortir cette rage qui était en train de me ronger depuis qu'une certaine rousse avait chamboulé ma vie en me refilant ce foutue dossier médical. Les rousses que je côtoyais avec ce don pour foutre ma vie en l'air quand je réfléchissais bien... Ma mère cette garce, qui je venais d'apprendre se tapait l'un de mes potes et cette rousse qui devait avoir le Q.I d'une moule au cabinet médical.

Le meilleur remède pour ne penser à rien et tout oublier ? Certains vous auraient répondu le sexe... J'aurais aimé, mais à vrai dire avec les filles, je suis plutôt le genre de boulet qui finit toujours par les faire rire en disant "Ooh qu'il est mignon..." Vous voyez le même genre de réflexions qu'on entend dans une animalerie devant une vitrine de chiot. Ça me résumait bien en réalité, aussi mignon et inoffensif qu'un chiot. Et un chiot ça ne sexe pas non. À mon plus grand désespoir, un chiot, ça joue seulement... Bon bien puisque ma vie de chiot ne me permettait pas de mettre qui que ce soit dans mon lit pour le moment, je jouerais à la console. Je m'installais à mon ordi et c'est parti pour des heures et des heures à tout oublier avec Assassin's creed. Beaucoup moins sexy et glamour que ma Salomé, c'est clair... Mais bon, on fait avec ce qu'on a quand on s'appelle Riley Blake et non Brad Pitt. Triste vie hein

Sans même que j'invite qui que ce soit à rentrer dans ma chambre, mon paternel ouvrit la porte et vint me lancer des vêtements sur la tête, cachant mon écran. " Paaaaaaaaaaaa' regarde ce que t'as fait... " "Jeune homme, tu as besoin que je coupe le courant pour te déconnecter de cet ordi ? Allez arrête moi cet ordinateur ! Va jouer avec les filles comme tous les garçons de ton âge. D'ailleurs je pars pour la soirée, donc c'est le moment où tu es censé appeler LA fille et l'invitée à venir passer la soirée avec toi..." Mon père était insupportable quand il commençait à se mêler de ma vie sexuelle ou sentimentale. À l'en croire, il était le mec plutôt bourreau des cœurs que cœur d'artichaut comme moi... Mais s'il avait lui aussi rencontré Salomé peut-être qu'il aurait été différent. Elle était tellement... " Riley Blake ! Eteins moi ça, me fait pas me répéter ! Ce n'est pas en jouant à tes jeux en ligne que je vais avoir la chance de te surprendre en posture compromettante... " "Ooooh Pa', oui oui, j'arrête ça tout de suite si t'évites de recommencer à me soumettre ce genre d'idée dégueulasse là... Depuis quand tu as envie de me surprendre en train de... Oooh bref va à ta soirée ! " Mon père se faisait un malin plaisir à me mettre mal à l'aise. On avait toujours eu une relation plus pote que réellement père/fils. J'avais toujours été le mec plutôt tranquille qui n'avait pas besoin d'être recadré et mon père lui le foufou qui ramenait tout un tas de filles que je voyais défilé sur le canapé peu de temps après le divorce de mes parents. Alors que je regardais par la fenêtre la voiture de mon père s'éloigner, je reçus un texto de Lola. Merde ! Quel con ! J'avais oublié qu'on avait prévu une soirée pizza, elle et moi...

J'enfilais un tee-shirt propre et un jean qui trainait sur mon lit et me voilà fin prêt pour accueillir la petite asiatique qui me servait de copine. Enfin copine... On se comprend hein. Elle et moi, on parle jeux vidéo, on se jette des chips, on mange des pizzas, on se bat. Enfin, on fait des trucs que j'aurais pu faire avec n'importe quel autre mec. Le monstre était là ! La porte tremblait et ce son aigu qu'on entendait : c'était la voix insupportable de Lola. Elle me connaissait par cœur, elle savait très bien que j'avais passé ma journée connectée en ligne et cela me fit rire. J'ouvris la porte et la furie me sauta immédiatement dessus comme un chien qui retrouve son maître après une journée de boulot. Avant même que je l'invite à rentrer, elle se dirigeait en direction de la cuisine, panier à la main. " Lola moi aussi ça me fait plaisir de te voir... Rentre fais comme chez toi. Tu connais la maison, tu connais la cuisine, le frigo... Je t'en prie. " Alors qu'elle était déjà loin de moi quand je prononçais ses derniers mots, je secouais la tête en rigolant. Il n'y avait aucun chichi entre nous. Pas de fausse politesse ou de gêne. On pouvait être totalement naturelle l'un avec l'autre, bien que la dernière fois notre concours de rots avait totalement dégouté mon père quand il nous avait surpris mort de rire en plein milieu du salon et le soir, j'avais même eu le droit à la très sérieuse conversation dans ma chambre : " Riley, es tu gay ? Non parce qu'après ce que j'ai vu cet après-midi je crois que toi et moi, on doit discuter sur le fait du comment tu dois agir en présence féminine... " Lola et moi, on était comme ça, on rigolait de tout et de tout le monde et surtout de nous. Je sautais au-dessus du canapé, attrapai la télé-commande et attendis sagement que Lola ait fini ce qu'elle faisait dans la cuisine. " Bon Maïté tu ramènes tes fesses à côté des miennes ou je dois venir te mettre la misère dans la cuisine ? "

©Bitterweet
Revenir en haut Aller en bas

Parfois, on se conduit comme des vrais bonhommes. | CHOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Salaire minimum : Focus sur les vrais problèmes.
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» les vrais amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees ::  :: Les Habitations :: Oak Ridge-