Partagez

Medhi x try to see it my way& understand me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Malika O. Clarsons


Malika O. Clarsons


Medhi x try to see it my way& understand me 1389949488-lika1

▌AVATAR : JK HOTNESS
▌CRÉDITS : Luckyred (moi )
▌PSEUDO : LKD
▌HISTOIRES POSTÉES : 729
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 25/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 8239
▌DATE DE NAISSANCE : 26/10/1987
▌MON ÂGE : 31
▌EMPLOI/ÉTUDES : Ancienne hôtesse de l'air, ne peux plus travailler étant atteinte de cécité
▌CÔTÉ COEUR : Mon coeur est à l'isolement pour une durée indéterminée.

Medhi x try to see it my way& understand me 1389949491-lika

▌EN CE MOMENT :
Vivre, c'est continuer de naître,parfois je me sens comme un enfant.Qui ne sait pas compter,qui peut tout donner. Partager et aller de l'avantMedhi x try to see it my way& understand me Tumblr_mfx4t9RrXx1qcqa3io1_500 J’ai toujours eu besoin de personne dans ma vie, j’ai cherché le moyen de garder du monde autour de moi sans jamais percevoir que je n’étais rien pour ces personnes. Je me méfie à présent et encore plus depuis que je vis constamment dans la pénombre de mon âme. Toi tu es entré dans ma vie et je me méfie, les questions naissent en moi sans jamais trouver la moindre réponse. Comment avancer ? Je dois simplement avancer suivant cette voix qui me guide, la tienne, je ne connais rien d’autre que cette voix rassurante et angoissante à la fois.

▌RPs EN COURS : FERME
Medhi x Try to see it my ...
Hanaé x You will be the clarity of life
Erlina x with a little ... my friend
CaseyxNew place for us two
Lee-lou xLe piège qu'on ne ..
Loméé x Sunday Morning
Spoiler:
 


▌DC : C. Isaak Laokina

Medhi x try to see it my way& understand me Empty
MessageSujet: Medhi x try to see it my way& understand me Medhi x try to see it my way& understand me EmptyDim 9 Fév - 3:11





Medhi  & Malika
try to see it my way& understand me

Journée chargée en émotion.  J’avais rechigné, critiqué et tapé une petite crise  comme à mon habitude à cette mauvaise surprise que m’avait réservé Medhi.  Au final, j’aurais dû m’abstenir pour une fois, j’aurais dû accepter sans rien dire ou faire de cinéma, mais c’était forcément plus facile à dire qu’à  faire. Rigolade, discussion plus ou moins sérieuse et quelques révélations faites, en réalité, j’avais pu découvrir un peu plus Medhi, même si cela ne me rassurait pas à cent pour cent sur cette peur qui se blottissait dans mon être à chaque fois que je pensais à lui. Je ne me l’expliquais par cette hantise de l’abandon venant de lui, après tout ce n’était pas forcément logique d’avoir peur de le voir disparaitre ? Je ne le connaissais pas depuis énormément de temps. Trois mois !  Ce n’était rien pour le coup, alors je ne comprenais pas ce manque que j’avais quand il n’était pas là, c’était même horrible cette sensation d’être perdue, alors que la cécité me suffisait pour ce qui était  des émotions qui me bouleversaient sans prévenir.  J’allais devoir pour ce soir du moins me tenir à carreau, ne pas bouder ou faire de comédie, mais quelle idée avais-je eu d’accepter d’être sage et de ne pas céder à la tentation de bouder pendant une semaine ? J’avais déjà fait le calcul du nombre d’heures où j’allais devoir prendre sur moi pour ne pas faire la tête ou râler. Je n’en avais pas l’habitude, j’avais comme usage de tout dire et de ne point réfléchir à mes propos, d’ailleurs Medhi devait en avoir marre de prendre des raclés verbales. Le comparer à un chien aujourd’hui j’avais fait fort, mais tout ça me faisait rire, il avait du répondant ce qui me poussait toujours un peu plus loin, forcément un jour cela me perdra.  J’imaginais déjà le jour où il déciderait de partir par agacement de ma personne. J’allais pouvoir et surtout devoir faire seule, mais je risquais surtout de rester cloitré chez moi.  

Pendant le temps de la route, j’avais expliqué  l’endroit auquel j’avais pensé pour manger à Medhi. J’avais promis de le laisser choisir le repas, alors pendant que ce dernier  allait nous chercher cela, il m’avait déposé chez moi. J’avais prétexté vouloir me changer en râlant sans pour autant faire la tête, histoire de ne pas perdre dès le début mon pari avec lui. Même si j’étais prête à parier sur ma propre défaite pour le coup.  J’avais finalement trouvé ce que je cherchais chez moi, non sans mal,  après deux chutes j’avais trouvé mon bonheur. J’avais donc encore un peu de temps pour me changer pour ne pas que Medhi pose des questions sur ce que j'avais derrière la tête. Enfin, ce n’était pas un mal cette idée de me changer, j’étais encore trempée de ma chute dans l’eau gelée, une chute qui avait tout bonnement détendue l’atmosphère.  Je trouvais un collant et l’enfilé après avoir ôté mon jean qui collait à ma peau, j'habillais mes jambes d' un short puis un pull qui allait suffisamment me tenir au chaud pour ce diner dehors, sous des étoiles que je n’avais plus le plaisir de voir.   Je n’avais pas eu à attendre longtemps une fois mes chaussures enfilés l’arrivaient de Medhi. La route ne fût pas trop longue jusqu’à cet immeuble  qui était sans doute le plus haut de notre chère petite ville.

On était sur le toit et la table pliable était fin prête au dire de Medhi. Je ne pouvais rien voir alors, je n’avais d’autre choix que de le croire sur parole.  Je venais de lui demander de s’asseoir et de me faire confiance.  «   Tu me donnes ta main s’il te plait. »  Je sentais sa main se coller à la mienne, je faisais lâcher la sienne pour remonter avec mes mains jusqu’à à son épaule, j’avais pu constater de la musculature du jeune, même si ce n’était pas du tout ce qui m’intéressait ce soir.  Je finissais par passer l’une de mes mains dans son cou, je pouvais sentir sa peau chaude contre mes mains légèrement refroidie avec le peu de chaleur que nous offrait la ville de Pearl Trees. Mais mains glissèrent sur son visage palpant ce dernier alors que je me positionnais derrière lui m’appuyant pour  avoir un  appui en sa personne.  Mes mains venaient d’effleurer ses yeux, je souriais doucement. «   Ferme les yeux et fait-moi confiance, changeons les rôles . »  Je ne savais pas comment aller réagir le jeune homme, en même temps, je le voyais mal réagir méchamment. Je prenais le foulard noué autour de mon cou pour  m’en servir en cache vue pour mon compagnon du soir.  Je nouais un nœud hésitant à trop serrer. «  Je dois encore serrer ? »  Je pinçais mes lèvres entres elles attendant une réponse et pourquoi pas une réaction. Mon cœur s’était emballé à ce contact avec  le jeune homme, une appréhension grandissait en moi, je ne savais comme la calmer.
 


BY .TITANIUMWAY



Je suis cette fille avec toutes ses humeurs

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Medhi x try to see it my way& understand me Empty
MessageSujet: Re: Medhi x try to see it my way& understand me Medhi x try to see it my way& understand me EmptyLun 10 Fév - 19:58

Try to see it my way
Malika & Medhi

Good night, sleep tight. Feels as if I could swim across the ocean



Une froide baignade improvisée, quelques éclats de rire, les prémisses d’une révélation. Toute leur journée résumée en quelques mots. Medhi et Malika, assis dans la voiture, le sourire aux lèvres et les vêtements trempés, étaient rentrés se changer. Tandis que la jeune femme disparaissait dans sa chambre, lui, s’installa sur le canapé un instant. Aussitôt assis, aussitôt relevé. Il se dirigea vers la cuisine et se servit un grand verre d’eau, hydratant sa gorge qui en avait bien besoin. De la chambre, il pouvait entendre des bruits de vêtements froissés et de mouvements. Malika devait être en train de se préparer. Il était impatient d’être à cette soirée ! Pour une fois, la jeune femme n’avait pas trop rechigné à sortir et elle acceptait sans mal de le suivre dans une nouvelle aventure. Les voilà qui partait, cette fois, pour un diner en hauteur.

Medhi déboula dans la chambre de Malika alors qu’elle venait d’enfiler ses chaussures. Lui tendant son bras, il l’emmena jusqu’à la voiture à nouveau. Ils roulèrent très peu de temps, arrivant au lieu voulu assez rapidement. Le bâtiment le plus haut de la ville ! Dans une petite bourgade comme Pearl Trees, pas de gratte-ciel ou de buildings digne des monstres du cinéma américain. Ici, il y avait beaucoup de maisons, de bâtisses abandonnées et de bâtiments ancestraux. Le duo monta jusqu’au toit, dominant l’entièreté de la ville. Bizarrement, c’était agréable ! Être là à observer tout le monde comme perché sur un piédestal. Medhi lâcha une exclamation de surprise en voyant le paysage sous ses yeux. L’idée de Malika avait le don d’être original et en plus, carrément sympa !

- Bon choix de lieu ! Aucun restau ne pourrait égaler ça !

Il installa la petite table transportable et improvisa pour obtenir un résultat plus ou moins correct. L’enchevêtrement d’assiettes, de couvertes et de verres avait des airs de navire sur le bord du naufrage. Au final, l’un comme l’autre s’en foutait un peu ! Ce n’était pas vraiment le plus important ... ils étaient bien là où ils étaient. La demoiselle lui demanda sa main, Medhi la lui tendit, bien qu’elle n’ait pas besoin de bouger. C’était devenu automatique, il était toujours là pour elle ! La laisser dans la merde aurait été un échec terrible pour lui. Certains auxiliaire laissait plus de liberté à leurs protégés, les laissant parfois dans la mouise dans l’espoir qu’ils s’en sortent par leurs propres moyens et en sortent plus forts. Sauf que Malika n’était pas comme ça ! Si elle tombait, si elle se ridiculisait devant tout le monde dans la rue, si elle blessait quelqu’un par maladresse, elle se replierait comme une huître. Alors Medhi adoptait une autre technique, il tâchait d’être toujours là pour elle ! Quoi qu’il lui en coûte.

Elle le prit par surprise quand elle lâcha sa paume pour pouvoir balader ses mains sur ses bras, les faire glisser dans son cou, sur son visage. Medhi pouffa de rire en sentant les doigts de Malika sur sa bouche, écartant involontairement ses lèvres. Le jeune homme ne put résister à l’envie de tendre les lèvres et déposer un baiser sur les doigts de la belle. Cela l’ennuierait et elle râlerait, comme d’habitude ! Et il aimait bien la titiller de temps en temps. Malika se vengea en manquant de lui mettre le doigt dans l’œil. Il ferma les paupières en dernière seconde et retint un autre éclat de rire. Malika lui ordonna presque de fermer les yeux, elle avait décidé d’échanger les rôles et Medhi trouvait l’idée absolument géniale ! Il allait tenter de jouer selon ses règles, pour une fois.

- Tu peux serrer à fond ! J’ai envie de jouer le jeu, je veux ne rien voir du tout !

Medhi esquissa un sourire et leva la main pour la poser sur celle de Malika. Quand elle se reposait sur lui, il se sentait bien ! Car il savait qu’elle était en sécurité et qu’elle ne risquait rien. Là, c’était à lui de se mettre entre les mains de la demoiselle. Tâche autrement plus dure quand on a l’habitude de tirer les ficelles. Medhi prit les doigts de la jeune femme dans les siens et les serra légèrement, comme pour lui signifier qu’il était là. À moitié hilare, il lui lança comme sur un ton de défi :

- Et maintenant, on fait quoi puisqu’aucun de nous deux ne voit où se trouve la table et les chaises ? Fais attention ... y a des couteaux pas loin !

Bien sûr, il la taquinait ! Les couteaux étaient sagement posés sur la table et ils en étaient bien loin. Medhi avait juste envie de rire un peu, de prolonger cette journée agréable et tellement différente de toutes les autres qu’ils avaient passé ensemble. Le jeune homme s’amusait ! C’était peut-être l’une des premières fois qu’ils s’amusaient autant ensemble. L’auxiliaire de vie avait toujours la main de la belle dans la sienne et se dit que ça pourrait être pas mal de pousser le jeu un peu plus loin !

- Tu veux savoir ce qui me manque là tout de suite, sans la vue ? Je dirais ... voir les gens faire la tête ! Non je déconne, ça, j’en ai eu ma dose avec toi pour toute l’année ! Sérieusement, ce qui me manquerait le plus, ça serait les visages ! Je suis pas doué pour me rappeler des traits des gens, je suis sûr que j’oublierais la tête de ma propre mère en deux semaines !

Il pouffa de rire, le pire, c’est que c’était sans doute vrai ...

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Malika O. Clarsons


Malika O. Clarsons


Medhi x try to see it my way& understand me 1389949488-lika1

▌AVATAR : JK HOTNESS
▌CRÉDITS : Luckyred (moi )
▌PSEUDO : LKD
▌HISTOIRES POSTÉES : 729
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 25/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 8239
▌DATE DE NAISSANCE : 26/10/1987
▌MON ÂGE : 31
▌EMPLOI/ÉTUDES : Ancienne hôtesse de l'air, ne peux plus travailler étant atteinte de cécité
▌CÔTÉ COEUR : Mon coeur est à l'isolement pour une durée indéterminée.

Medhi x try to see it my way& understand me 1389949491-lika

▌EN CE MOMENT :
Vivre, c'est continuer de naître,parfois je me sens comme un enfant.Qui ne sait pas compter,qui peut tout donner. Partager et aller de l'avantMedhi x try to see it my way& understand me Tumblr_mfx4t9RrXx1qcqa3io1_500 J’ai toujours eu besoin de personne dans ma vie, j’ai cherché le moyen de garder du monde autour de moi sans jamais percevoir que je n’étais rien pour ces personnes. Je me méfie à présent et encore plus depuis que je vis constamment dans la pénombre de mon âme. Toi tu es entré dans ma vie et je me méfie, les questions naissent en moi sans jamais trouver la moindre réponse. Comment avancer ? Je dois simplement avancer suivant cette voix qui me guide, la tienne, je ne connais rien d’autre que cette voix rassurante et angoissante à la fois.

▌RPs EN COURS : FERME
Medhi x Try to see it my ...
Hanaé x You will be the clarity of life
Erlina x with a little ... my friend
CaseyxNew place for us two
Lee-lou xLe piège qu'on ne ..
Loméé x Sunday Morning
Spoiler:
 


▌DC : C. Isaak Laokina

Medhi x try to see it my way& understand me Empty
MessageSujet: Re: Medhi x try to see it my way& understand me Medhi x try to see it my way& understand me EmptyMar 11 Fév - 18:45





Medhi  & Malika
try to see it my way& understand me

Une fois la porte du toit passée j’avais pu sentir une petite brise venir caresser avec tendresse mon visage, un sourire était venu égayer ce dernier, tandis que mes souvenirs revenaient à moi. La vue me manquerait sans doute  sur ce toit, moi qui adorais contempler le monde sympathique de Pearl Trees ou encore flirter avec  engouement  avec les astres. Tout ça m’était simplement impossible à présent. Mes vagues souvenirs allaient être des alliés fort pour ne pas que je fonde  sous le poids de cette souffrance qui venait de m’envahir.  Ça me manquait la beauté de ce petit village, j’avais toujours aimé m’enfuir  sur un toit ou dans le phare quand j’allais mal, des choses que je m’imaginais mal faire à présent.  Mon cœur s’emballait à force de voir les  images que me donnaient mon passé sur ce toit, j’y avais passé des nuits complètes à panser mes blessures de cœur souvent causé par mes parents. En parlant d’eux je me sentais beaucoup mieux sans eux dans ma vie, même si pour une fois ils avaient amenés une chose essentielle à ma vie depuis ma cécité : Medhi. Sans lui je serais sans doute perdue, mais tout était encore très compliqué dans ma tête par rapport à lui.

J’eus un petit sourire  à ses mots et surtout à ce compliment.  Cela me faisait tout de même assez bizarre de ne pas être seule à cet endroit, je n’étais jamais montée accompagnée, préférant le silence ou une musique d’ambiance me laissant repenser à ma vie. «   J’en suis même sûre. J’en ai vu des restaurants  et aucun n’a su me séduire autant que le décor de Pearl Trees vu d’un toit le soleil couchant.  »  À vrai dire qu’importe la ville, je la préférais  toujours vu d’en haut. Que ce soit New- York,  le Brésil, pour moi tout était plus beau vu d’un toit, car moins agressant à mon goût. Malheureusement, cette fois ci je n’allais pouvoir observer l’endroit, mais  la réaction de Medhi m’avait simplement serrée le cœur différemment pour une fois, j’avais été heureuse de comprendre que l’endroit était tout aussi plaisant que dans mes souvenirs.  Je ne savais pas si il y avait eu des changements  dans ma petite bourgade, même si j’imaginais mal l’endroit changer.  Peu importe l’habitant on aimait tous Pearl Trees. J’avais attendu que Medhi ait fini d’installer la table sur laquelle nous étions par sûr de pouvoir compter, ce genre de table avait souvent le don de s’écraser sûr le sol une fois toutes la nourriture dessus.

Des sensations bizarres avaient parcouru mon être quand j’avais remonté le bras de Medhi pour finir par plaquer mes mains gelées dans son cou. Je me demandais ce que pouvait penser le jeune homme , après tous mes mains se baladaient sur lui sans avoir donné la moindre explication ,j’aurais sans doute paniqué moi. Enfin, il avait l’air de me faire confiance. Heureusement, que mon foulard n’était pas là pour l’étrangler, mais bien pour lui cacher la vue.  Comment avais-je eu cette idée ?  Je voulais sans doute qu’il me comprenne, quand il désirait que je fasse des efforts,  je ne me sentais pas de le faire, je vivais dans une pénombre peu rassurante quand je me baladais en ville certaines fois même la présence de Medhi  ne m’aidait pas à ne pas trembler de peur.  Un coup de klaxon , des rires moqueurs comment juger que tout ça n’était pas pour moi sans la vue ? Impossible. Alors ne pas être méchante était compliqué et Medhi en faisait malheureusement les frais.  J’avais fini par atteindre ses lèvres où le comportement de Medhi me fit doucement rire, il venait de déposer un baiser sur le bout  de mes doigts finissant pas laisser ses lèvres entre ouvertes, par conséquent mes doigts entrèrent dedans.  Je faisais une moue d’enfant boudeuse , une moue qu’il ne pouvait pas voir bien heureusement.  «  T’arrêtes ! »   Lâchais-je sur un ton joueur, j’avais surtout été surpris tout en appréciant ce petit geste. Je remontais doucement  sentant une sensation de léger picotement en passant mes mains sur sa barbe, avec ça j’apprenais  le visage de Medhi, même si je ne m’y attardais pas assez dessus.  Mes mains avaient fini par trouver ses yeux, je venais de nouer le foulard. «  D’accord. »   Je serrais donc le nœud un peu plus finissant par sourire fièrement. «   Merci d’accepter » Après tout il n’était pas obligé.

J’étais encore appuyée  contre le dos de Medhi souriant doucement en sentant sa main capturer la mienne. J’humais son parfum avant de  me positionner à ses côtés.  Son parfum était attirant à mon goût.   Je ne savais pas comment aller se dérouler cette soirée et j’aurais pu angoisser , avoir peur, mais la seule présence de Medhi calmer tout chez moi mise à part mes crises de bouderies auxquelles je ne devais pas céder pendant un long moment par sa faute. Je me mis à rire, je commençais vraiment à me demander si Medhi n’avait pas mangé un clown pour le coup au vu des nombreuses fois qu’il m’avait fait rire.  « On peut toujours manger debout …  Enfin à ta place je me serais plus inquiétée du vide que des lames si peu tranchante de ces couteaux. »  Je préférais combattre les lames de nos couteaux qu’une chute libre du toit.  «  Dis-moi, maintenant que tu n’as pas pris du chinois et qu’on va être obligé de manger avec des baguettes ? »  Il avait eu pour mission de choisir notre repas et que ce soit du chinois ou autre c’était toujours compliqué de manger, car on ne savait pas où se tenait  notre nourriture dans notre assiette.  Je l’écoutais en ayant un petit pincement à mon cœur pour la seconde partie de son discourt.  Je faisais une mine qui aurait pu ressembler à mine boudeuse, mais j’étais surtout triste d’oublier au fur et à mesure certains détails des visages des personnes que je connaissais, même le mien disparaissait petit à petit.  «  Pour la mine boudeuse, tu n’auras droit qu’à la mienne la semaine prochaine, c’est promis ! »  Je rigolais doucement cachant mon désarroi espérant que cela ne se serait pas entendu dans ma voix. «   Je ne suis pas douée non plus , j’en ai même oublié certains de mes traits .. » Je laissais un silence s’installer sans vraiment le vouloir avant de prendre une grande inspiration. «  Alors, ça te fait quoi de ne pas pouvoir profiter de la vue ? »   Ma main était toujours blottit dans la sienne alors que mon pouce commença à caresser sa main.

 


BY .TITANIUMWAY



Je suis cette fille avec toutes ses humeurs

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Medhi x try to see it my way& understand me Empty
MessageSujet: Re: Medhi x try to see it my way& understand me Medhi x try to see it my way& understand me EmptyJeu 20 Fév - 21:05

Try to see it my way
Malika & Medhi

Good night, sleep tight. Feels as if I could swim across the ocean



Elle avait eu raison, cette vue était saisissante. Medhi avait eu la chance de voyager au cours de sa vie, sa famille ayant migré de Pearl Trees jusqu’au Texas et lui-même, ayant ensuite filé à New-York en passant par tout ce qui séparait l’États des cow-boys de celui des taxis jaunes. Autrement dit, il avait de quoi comparer ce paysage avec beaucoup d’autres ! Si Pearl Trees n’était pas sa ville préférée, Medhi devait avouer que là, il était impressionné. Et dire qu’il avait toujours considéré cette bourgade comme un petit cocon tranquille sans surprises à la clé ! Au final, il y avait toujours de quoi se laisser surprendre. Malika et lui s’étaient ensuite installés à table, histoire de passer au repas bien qu’avant, elle ne décide de jouer un pue. La sensation des doigts de la demoiselle sur sa peau le fit sourire, une autre jeune femme effectuant ce genre de gestes aurait sans doute interpellé Medhi ! Après tout, elle était en train de caresser son cou, sa mâchoire et ses lèvres ! Mais Malika occupait une place différente dans sa vie, une pièce maîtresse sur son échiquier.

Déposer un baiser sur les doigts de la belle la fit rire et involontairement, elle glissa les doigts dans la bouche de Medhi qui éclata de rire comme un gamin. Elle aussi, elle riait. C’était sacrément bon de l’entendre s’amuser, profiter de l’instant. Souvent, Malika se bridait. Elle mettait ses sentiments positifs de côté et se concentrait sur les négatifs. Lui, il faisait tout l’inverse et voir qu’elle faisait des efforts, ça le rendait heureux. La jeune femme le somma d’arrêter, il lâcha un petit râle de fausse protestation. Quand elle trouva ses yeux, elle noua un foulard autour de ceux-ci et serra, comme le lui avait demandé l’auxiliaire de vie. Son mot de remerciement toucha particulièrement Medhi, un merci de la part de Malika, ce n’était pas insignifiant.

- C’est parti ! Je deviens ton compatriote !

Le noir total. Cette absence de couleur évoquait beaucoup de chose à Medhi ! La nuit, premièrement. C’était comme devenir un vampire ! Sans devoir boire du sang, on ne pouvait jamais vivre que la nuit, toujours la nuit. Le soleil, on en entendait parler, telle une légende urbaine, mais on le voyait plus. Ensuite, le noir lui évoquait aussi la solitude. Plus de visages, plus de sourire, plus d’expressions sur les traits des gens. Pourtant, peu à peu, Medhi abandonna le côté tragique de la chose. C’était simple pour lui, il savait que dans quelques instants, il récupèrerait sa vue et n’était donc pas capable de se projeter dans un monde uniquement constitué du néant. Le jeune homme se concentra sur le chant du vent, on aurait vraiment dit qu’il chantait ! Comme accompagné d’une symphonie aux intonations exotiques. Ensuite, il se concentra sur l’odeur de nourriture qui émanait du sac. Ça sentait carrément bon, son estomac en criait presque famine. Enfin, ses mains. Ses doigts, posés sur ceux de Malika, sentait la peau chaude et douce de la belle. Ce contact lui était agréable car fixe et rassurant.

- Je crois que je ne te lâcherais plus jamais la main !

Il éclata de rire. Ce contact physique entre eux était important, à l’instar d’un unique pont reliant deux îlots perdus en mer. La remarque émise par Malika, en réponse à ses blagues, le fit reconsidérer la chose. C’est vrai qu’il y avait le vide, pas si loin. Mais Medhi n’était pas idiot au point de disposer la table juste à côté du rebord ! Ils étaient en sécurité, fermement plantés sur le toit de l’édifice. Pour sauter dans le vide, il leur faudrait courir plusieurs instants avant de rencontrer l’extrémité. Medhi ne comptait ni courir ni s’éloigner de la table, le tour était joué ! La deuxième remarque de Malika lui fit esquisser un mouvement brusque.

- Merde ... je suis con ! Je nous ai pris des spaghettis ! Comment on va les manger ? Tant pis, faudra y aller avec les doigts !

Silence. Moment de doute, était-ce de la colère qu’il sentait dans les doigts de Malika ? Medhi explosa à nouveau. Apporter des spaghettis sur un toit sans micro-ondes, ça aurait été assez stupide, avouons-le ! Clairement, ils allaient devoir manger un repas froid faute d’appareil pour réchauffer la nourriture. Autrement dit, Medhi avait juste voulu se payer la tête de Malika, une fois de plus. Évidemment, il avait commandé les meilleurs wraps de la ville ! Ces crêpes, qui pouvaient parfaitement se déguster froides, étaient délicieuses et pratique à manger puisqu’elles ne nécessitaient pas obligatoirement de couverts.

- Tu vas adorer les wraps !

Tout en lui affirmant cela, Medhi avait tendu les bras et tâtonnait le sac qu’ils avaient amené. Ses doigts fouillèrent, cherchant le précieux Graal. Enfin, il trouva la nourriture, enfermée dans l’emballage du restaurant. Le jeune homme posa l’emballage entier sur la table, il déplierait le tout dans quelques minutes. Avant, il voulait profiter de l’instant. C’était étrange, de se sentir si seul et si soutenu en même temps. Il n’y avait personne autour de lui, dans ce noir total, et pourtant c’était comme si Malika était partout. La conversation passa du rire aux larmes quand la demoiselle lui avoua qu’elle rencontrait des difficultés à se souvenir de son propre visage. Naturellement, Medhi répliqua, sur le ton de l’humour :

- Si seulement je pouvais oublier ta mine boudeuse ... Non je plaisante ! Si tu veux te rappeler de tes traits, imagine une jolie fille avec de grands yeux clairs et un petit air trompeur de poupée innocente !

Il esquissa un sourire, à nouveau. Les mains de Lika dans les siennes lui étaient agréables, elle avait même commencé à caresser sa peau. Medhi pencha la tête, posant le sommet du crâne contre le ventre de la jeune femme. Bizarrement, leur attitude un brin trop tactile ne semblait gêner ni l’un ni l’autre, ils ne prenaient sans doute pas tous les aspects de l’instant en considération. Medhi haussa les épaules, indécis quant à la réponse à donner à Malika à sa dernière question.

- C’est différent. Et en plus, j’ai une tonne de visages qui me viennent en tête ... je crois que mon cerveau essaie de se convaincre qu’il peut se souvenir des tronches de mes proches même sans les voir !

Medhi était perturbé de voir aussi clairement le visage de sa mère, c’était comme si elle était sous ses yeux. Pourtant, elle ne l’était pas. Ce n’était que lui qui paniquait et qui tentait de se prouver qu’il ne perdait personne de vue. Ses mains prirent celles de Malika et les guidèrent vers la table, pour qu’elle prenne place à son tour.

- À table !


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Malika O. Clarsons


Malika O. Clarsons


Medhi x try to see it my way& understand me 1389949488-lika1

▌AVATAR : JK HOTNESS
▌CRÉDITS : Luckyred (moi )
▌PSEUDO : LKD
▌HISTOIRES POSTÉES : 729
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 25/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 8239
▌DATE DE NAISSANCE : 26/10/1987
▌MON ÂGE : 31
▌EMPLOI/ÉTUDES : Ancienne hôtesse de l'air, ne peux plus travailler étant atteinte de cécité
▌CÔTÉ COEUR : Mon coeur est à l'isolement pour une durée indéterminée.

Medhi x try to see it my way& understand me 1389949491-lika

▌EN CE MOMENT :
Vivre, c'est continuer de naître,parfois je me sens comme un enfant.Qui ne sait pas compter,qui peut tout donner. Partager et aller de l'avantMedhi x try to see it my way& understand me Tumblr_mfx4t9RrXx1qcqa3io1_500 J’ai toujours eu besoin de personne dans ma vie, j’ai cherché le moyen de garder du monde autour de moi sans jamais percevoir que je n’étais rien pour ces personnes. Je me méfie à présent et encore plus depuis que je vis constamment dans la pénombre de mon âme. Toi tu es entré dans ma vie et je me méfie, les questions naissent en moi sans jamais trouver la moindre réponse. Comment avancer ? Je dois simplement avancer suivant cette voix qui me guide, la tienne, je ne connais rien d’autre que cette voix rassurante et angoissante à la fois.

▌RPs EN COURS : FERME
Medhi x Try to see it my ...
Hanaé x You will be the clarity of life
Erlina x with a little ... my friend
CaseyxNew place for us two
Lee-lou xLe piège qu'on ne ..
Loméé x Sunday Morning
Spoiler:
 


▌DC : C. Isaak Laokina

Medhi x try to see it my way& understand me Empty
MessageSujet: Re: Medhi x try to see it my way& understand me Medhi x try to see it my way& understand me EmptyLun 24 Fév - 14:33





Medhi  & Malika
try to see it my way& understand me


Imaginer à nouveau l’endroit et surtout la beauté de ce dernier me rendait nostalgique, je n’avais plus aucun plaisir à venir ici mise à part mes souvenirs qui ne rendaient pas forcément justice à ce lieu avec les couleurs délavées qui se trouvaient dans mon esprit.  Ma palette de couleur était devenue fade ou alors ce n’était que dans ma tête et que ces couleurs avec toujours été ainsi. Je n’en savais rien et cela me perturbée. Ce qui me manquait exactement dans mon ancienne vie, s’était le fait de voyager  et ainsi découvrir des cultures différentes de celle que j’avais toujours côtoyé à Pearl Trees.  A présent, je me retrouvais coincée dans l’endroit que j’aimais le plus  sans même pouvoir apprécier le charme du lieu, mais  le faire découvrir et le partager avait provoqué en moi une joie conséquente, jamais je n’avais eu l’idée de partager cet endroit avec quelqu’un.  Un journal intime de se dévoile pas, pourtant je venais de l’ouvrir à Medhi. C’était ici que tout se passait mes colères, mes peines je vidais mon sac en fixant autrefois les étoiles qui illuminaient un tant soit peu ma vie.

Un simple nouage de foulard avait laissé place à un fou rire partagé entre Medhi et moi. Je souriais doucement alors que mes mains tenaient encore l’extrémité de ce morceau de tissu. Je repensais à ce petit baiser sur le bout de mes doigts qui me fît instinctivement mordre ma lèvre inférieure alors que je secouais la tête pour reprendre doucement mes esprit en me concentrant sur Medhi, qui découvrait tout comme moi  le dur passage de la vue à l’obscurité comme j’avais dû le faire.  «  Bon courage, ce n’est pas simple ! »  Je me retrouvais à lui souhaiter d’avoir du courage et encore Medhi n’en avait pas pendant des années avec cette obscurité si effrayante, mais simplement pour quelques heures. Au fond,  ayant pu le découvrir petit à petit malgré les fois où j’avais pu le repousser, j’avais été confiance sur sa réaction à mon idée et à présent j’en avais la preuve. J’étais heureuse, pourtant il n’avait rien fait mise à part accepter de jouer ce jeu, un jeu qui était cependant une réalité pour moi.   J’avais simplement changé de décor sans même y être prête, je n’avais pas eu  la chance comme Medhi ce soir de me préparer à vivre dans le noir. C’était frustrant et angoissant de devoir chercher au plus profond de moi-même des couleurs qui me laissaient pourtant hésitante, n’ayant plus confiance en mes souvenirs. Je ne bougeais pas le laissant découvrir par lui-même les changements conséquent sur nos sens lorsque celui de la vue s’envoler. Le moindre bruit auquel on aurait point porté une quelconque intention avec notre vue nous faisait réagir. Je me rappelais doucement que la première fois que j’étais rentrée chez moi après mon accident, j’avais réussi à percevoir Cannelle marcher dans l’appartement, faire ses ongles  ou autre, des bruits qui auraient dû être cachés par les conversations que j’avais à ce moment-là, mais non ils étaient venu chatouiller mon ouïe avec douceur  me faisant sourire tout en me laissant forcément un peu perplexe.  A la remarque de Medhi j’eus envie d’éclater de rire, laissant sans doute une mine choquée prendre possession de mon visage, comment ne pas l’être !  Lui qui adorait me lâcher la main quand je faisais des crises histoire de me calmer, il avait trouvé la seule chose qui me donnait l’envie de me calmer et de ne pas faire des miennes.  Sa main, sa présence et sa voix était importante certainement qu’avant ce soir il n’en avait même pas conscience. «  Intéressant !  Tu vois  là, je serais tentée de te lâcher la main comme tu aimes le faire en plein milieu d’une plage ! »  Je pinçais mes lèvres entres elles amusé encore par la situation que l’on avait vécu à la plage.  Je finissais par me joindre à son éclat de rire.

Je venais de le sentir réagir brusquement sous mes paroles, je fronçais les sourcils espérant savoir rapidement ce qui venait de se passait pour qu’il agisse d’une telle façon. Je finissais par laisser mon sourire s’effacer petit à petit sous ses mots alors que je secouais la tête doucement en mordant l’intérieur de ma joue.  «  C’est meilleur avec les mains ! »   Je n’avais même pas imaginé que Medhi pouvait se moquer de moi à cet instant là, mais je finissais par le découvrir ce qui fit naître sur mon visage une mine boudeuse.  Je finissais par  grimacer en me souvenant que j’étais interdit d’être d’humeur boudeuse pour le coup pendant une semaine.  Cependant, un sourire malicieux naquit sur mes lèvres  en me souvenant que Medhi était à présent dans les mêmes conditions que moi et qu’il n’arrivait plus à voir mon visage boudeur. Je rigolais doucement, alors que mon auxiliaire n’allait pas se douter du pourquoi je souriais, pour cacher ce rire je lâchais l’une des mains de Medhi pour déposer la mienne sur ma bouche avant de la poser une fois calmé sur l’épaule du jeune homme.  «  T’es méchant  de te moquer! Enfin manger avec les mains c’est un peu la facilité je t’avouerais, mais c’est toujours meilleurs ! »  Je souriais, c’était difficile de manger avec des couverts ou encore des assiettes plates, alors je mangeais avec une cuillère et des assiettes à soupe. J’avais bien pensé à ne manger que des choses simples à manger, mais au final cela revenait au même à chaque fois.  Je sentais le corps de Medhi bouger comme ci il se penchait et je comprenais au bruit du sac en plastique chantonné qu’il farfouiller dans ce dernier pour déposer le repas sur notre petite table.

«  Ma mine boudeuse je suis persuadée qu’elle te manquera ! »  Je rigolais doucement  me disant qu’après tout Medhi avait dû la voir assez régulièrement comparé à mes sourires qui manquait crucialement , j’en étais consciente, mais l’envie d’être heureuse était loin de moi. Je voulais m’approprier ma nouvelle vie avant de m’épanouir, mais Medhi réussissait à le faire  avec ces agissements sans même que je m’en rende réellement compte.  «   Une jolie fille ?  En vrai tout ce que tu viens de dire, je m’en souviens.. Mais c’est les petits détails, ceux qui rendent unique une personne … »  Je mordais ma lèvre retenant doucement les larmes qui montaient lentement.  Je ne cherchais pas  à me souvenir des visages de mes proches ou de moi-même de façon banal, mais c’était les expressions qui prenaient possession de leurs minois qui me manquait crucialement. Tous les visages se tenant dans mon esprit avaient les mêmes expressions, les mêmes détails cruciaux me manquaient. Je reprenais le dessus sur mes peines laissant ces dernières s’envoler loin de moi alors que mes pouces  caressaient doucement  la peau chaude et douce du jeune homme sans réellement en prendre conscience alors que la tête de ce dernier venait de déposer contre mon ventre avec douceur.  Je souriais à l’aveu de Medhi avant de laisser remonter l’une de mes mains le long de son tors pour terminer sa route sur son épaule où elle était venait se poser quelques temps avant. «    Reste sur l’un des visages que tu as en tête et tentes de te rappeler de chaque mimique de cette personnes, tu verras c’est comme impossible, notre cerveau nous en empêche nous laissant garder qu’une exquise du visage de nos proches. »   Je voulais qu’il réalise réellement ce que cela pouvait faire avec le temps, peut être que c’était simplement une idée que j’avais gravé dans ma tête et qu’enfin de compte tous les visages de mes proches avaient toujours été ainsi. Ne pas oublier les couleurs, les personnes étaient sans doute la chose la plus frustrante.  

Je venais de me laisser guider par Medhi pour m’installer à table. Nos mains venaient de se quitter. Je me retrouvais seule sur un toit au bout milieu des brises qui s’amusaient à passer tout en caressant mon visage. L’odeur de la nourriture venait taquiner mon odorat laissant mon estomac répondre à ce dernier en laissant ce dernier crier famine ce qui me vola un rire en l’entendant dans ce silence qui venait de s’installer.

 


BY .TITANIUMWAY



Je suis cette fille avec toutes ses humeurs

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Medhi x try to see it my way& understand me Empty
MessageSujet: Re: Medhi x try to see it my way& understand me Medhi x try to see it my way& understand me Empty

Revenir en haut Aller en bas

Medhi x try to see it my way& understand me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» can you understand without a word? raïxnina
» Can't understand, I'll take the pain || feat Jayden
» I don't understand w/ Fuuko.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees ::  :: Les RPs archivés-