Partagez

Vent de panique - PV Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité


Anonymous



Vent de panique - PV Sasha Empty
MessageSujet: Vent de panique - PV Sasha Vent de panique - PV Sasha EmptySam 8 Fév - 21:08


       

       


       
Vent de panique. Sasha & Martha


Depuis le temps qu’ils le réclamaient, je n’avais pas pu leur refuser plus longtemps.  Ce week-end, les jumelles allaient dormir chez leurs grands parents.  Maman était ravie de voir ses petites filles, qu’elle ne voyait pas assez souvent à son goût (Alors qu’on passe souvent les voir et qu’ils faisaient régulièrement du baby-sitting), papa avait déjà préparé des tas d’activités à faire pendant ces deux jours qu’ils passeraient ensemble et j’ai dû rappeler un million de fois qu’il fallait absolument qu’ils veillent à ce qu’elles fassent bien leurs devoirs et leurs leçons.

Lana m’avait dit qu’elle partait étudier chez son amie Alexandra et que sa mère la ramènerait, alors je suis allée récupérer mes filles à la sortie de l’école, direction la maison de papy et mamy.  Etrangement, Lana ne semblait pas avoir trop mal pris la nouvelle relation qui nous unissait, son oncle et moi.  On lui avait annoncé ça ensemble et bien entendu elle a commencé par crier, pleurer, me traiter de tous les noms possibles et imaginables.  Elle a fait la tête quelques jours et puis elle s’est calmée.  Je ne l’attendais même plus.  Plus aucune réflexion déplacée, elle me posait même des questions genre « Est-ce qu’oncle Sasha va venir manger à la maison ce soir ? », avec un naturel déconcertant.

Il faut dire qu’on restait discrets lui et moi, histoire de ne choquer personne.  On ne s’enlaçait, ne s’embrassait, que quand nous étions seuls.  Mettre le feu aux poudres aurait été idiot.  Et puis on avait décidé de prendre notre temps, de faire les choses bien.  Mon divorce était enfin officiellement lancé, mon avocat m’avait promis que ça ne prendrait pas trop de temps au vu de l’abandon de famille dont  Eliott s’était rendu coupable.  Les choses se mettaient en place petit à petit, j’avais l’impression de remettre de l’ordre dans ma vie et pour tout dire, je ne me suis jamais sentie aussi heureuse et épanouie que ces derniers jours.  Sasha avait cet effet sur moi de pouvoir faire naître un sourire sur mon visage en un claquement de doigts et c’est tellement agréable…

Je rentrais à la maison en chantonnant dans ma voiture.  Lana n’était pas encore rentrée, alors je décidais de nous faire à manger.  Comme on aime ça toutes les deux, j’optais pour une bonne moussaka dont l’odeur alléchante emplissait rapidement la cuisine.  Je vérifiais l’heure qu’il était et commençais à trouver le temps long.  Je prenais donc le téléphone et composais le numéro des Mitchell, les parents d’Alexandra.  C’était des gens très sympathiques que j’avais rencontrés à plusieurs reprises.  C’est son père qui m’a répondu, et quand je lui ai demandé si Lana était encore chez eux, c’est avec une totale incompréhension qu’il m’a répondu qu’il n’avait plus vu Lana depuis des jours.

Je crois que mon coeur a raté un battement… Mon sang s’est glacé dans mes veines et je me suis mise à trembler comme si j’avais été plongée dans un bain de glace.  Immédiatement j’essayais de l’appeler, mais je tombais sur son répondeur.  Je la suppliais de me rappeler le plus vite possible pour me donner de ses nouvelles.  Où pouvait-elle bien être ?  Les pires scénarios se bousculaient dans ma tête, je tournais en rond dans la maison et finissais dans sa chambre où je découvrais que des vêtements manquaient, ceux qu’elle mettait le plus souvent.  Elle les aurait donc mis dans son sac pour aller au lycée ?  C’est une fugue ?

Ni une ni deux je redescendais les escaliers quatre à quatre, manquant de me casser la figure au passage.  Je prenais les clés de ma voiture et m’y engouffrais, fonçant sur les quelques mètres qui me séparaient de l’habitation de Sasha.  Je frappais comme une damnée à sa porte, le visage baigné de larmes, ne lui donnant même pas la possibilité d’ouvrir la bouche lorsqu’il ouvrit la porte pour me découvrir dans tous mes états.


Dis-moi qu’elle est avec toi !  S’il te plait !  Dis-moi qu’elle est avec toi !!!!

       
BY .TITANIUMWAY

       
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Vent de panique - PV Sasha Empty
MessageSujet: Re: Vent de panique - PV Sasha Vent de panique - PV Sasha EmptyJeu 13 Fév - 20:44

Martha & Sasha



« How can this be true ? »


Le bureau trembla sous le violent coup de combiné. Sasha poussa un profond soupir tout en recouvrant ses esprits. Cette affaire lui donnait du fil à retordre ! Elle était l’exemple même de la perfidie humaine. Une fois de plus, deux personnes mal assorties s’étaient mises en couple, avaient fait des gosses avant de s’apercevoir après des années de mariage que ... bah non, ils n’étaient pas fait pour être ensemble. S’en suivait donc un divorce, particulièrement éprouvant cependant car les deux parties ne daignaient faire d’effort. Sasha tentait tant bien que mal de tirer le maximum de profit pour la mère et ses enfants mais il fallait avouer que l’avocat du père avait du répondant ! Le combat de gladiateur s’enchaînait. L’homme se passa une main sur la nuque et quitta son siège, allant se chercher un bon verre d’eau fraîche. Debout dans le hall, il tendit l’oreille. Martha ne travaillait pas aujourd’hui et vu l’heure, tout le monde devait avoir retrouvé son petit nid douillet. Le silence lui répondit.

Son bureau lui sembla sombre, étouffant, ennuyeux. Sasha reconnut la pile de dossiers empilés comme une ennemie pour ce soir ! Son cerveau fatiguait, quémandant la pitié de son avocat de propriétaire. L’homme abdiqua, cédant aux caprices de sa fatigue. Ses clés rejoignirent le fond de la poche de sa veste de costume et il monta en voiture, rejoignant rapidement son domicile. La rue était calme, les familles étaient déjà rentrées chez elles depuis des heures ! Ils devaient être à table, à présent. Sasha poussa la porte de chez lui, abandonna sa veste sur le dossier d’une chaise et ôta ses chaussures dans le hall. Allumant d’un geste machinal la télévision, il sélectionna la chaîne info, la seule qui l’intéressait un tant soit peu. Cambriolages, meurtres, disparitions, accidents. Que de réjouissances pour l’humanité ! Heureusement, aucunes de ces nouvelles n’intéressaient Pearl Trees ne près ou de loin. Le petit coin était bien trop tranquille pour figurer dans un bulletin d’annonces. Les vols de pétunias et les règlements de compte entre voisins à coups de tuyaux d’arrosage ou de bouse déposée sur le pas de la porte, n’étaient pas encore devenus des sujets de journal télévisé !

L’avocat venait à peine de s’asseoir sur le canapé que déjà, on tambourina à sa porte. Sasha poussa un profond soupir, s’attendant à voir débarquer une furie, un ancien client ou un futur, peut-être ? Mais non ... ce fut le visage de Martha qui se dessina dès qu’il eut ouvert la porte. Des traces de larmes coloraient ses joues, elle avait l’air paniquée, totalement angoissée. Elle déboula à l’intérieur en totale perte de tous ses moyens. Lui dire qu’elle était avec lui ? Qui ? Quoi ? Sasha attrapa Martha par la main et l’attira vers lui, posant ensuite les mains sur ses épaules, il la fixa droit dans les yeux et adopta ce ton ferme mais bienveillant d’avocat.

- De quoi est-ce que tu parles ? Qu’est-ce qui se passe ?

L’inquiétude montait parce que Martha, clairement, n’était pas le genre de femme à fondre en larmes parce qu’elle a oublié son dernier sac à main chez le coiffeur ! Pour être dans un tel état, la situation devait être critique et Sasha n’aimait pas ça, pas du tout. L’homme se faisait mil films mentalement et espérait sincèrement que les nouvelles seraient bonnes ...



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Vent de panique - PV Sasha Empty
MessageSujet: Re: Vent de panique - PV Sasha Vent de panique - PV Sasha EmptyJeu 13 Fév - 22:31


       

       


       
Vent de panique. Sasha & Martha


J’étais en pleine panique. Ca fait un moment que je crains que ce genre de chose arrive, mais jusque là, Lana n’avait pas encore pris la poudre d’escampette. Ca devait arriver n’est-ce pas ? Pour je ne sais quelle raison obscure elle me déteste, et ce depuis que je suis entrée dans sa vie. Je crois avoir tout fait pour essayer de gagner sa confiance, mais rien n’y a jamais rien fait, j’ai toujours été l’ennemie qu’elle affrontait jour après jour. Depuis le départ de son père, les choses ont empiré. Elle me tient pour responsable de cette défection avec une telle hargne que parfois elle m’a fait douter. Est-ce qu’elle avait raison ? Je me le suis demandé souvent. Mais quand j’y pensais, je me disais que rien, absolument rien ne pouvait justifier l’abandon d’un enfant. Et Eliott en avait abandonné trois. Je préférerais mourir que de laisser mes enfants, et j’inclus Lana quand je dis ça. Elle était petite fille quand j’ai commencé à sortir avec son père, aujourd’hui c’est une jeune femme que j’aime malgré sa rébellion envers moi, malgré ses mots durs à mon encontre. Je ne peux pas me foutre de ce qui lui arrive, je ne peux pas ne pas m’inquiéter pour elle, pour les raisons les plus infimes qui soient. Je déteste la voir pleurer, j’ai envie de secouer les garçons qui lui provoquent des peines de coeur et parfois je me déteste d’être cette femme qu’elle trouve si détestable.

Lana est un électron libre, elle a énormément de colère en elle et son histoire justifie tout ça. Je comprends tout à fait qu’elle soit dans cet état. Une mère qui l’abandonne et un père qui fait la même chose quelques années plus tard, elle doit se sentir terriblement seule. Dans sa vie, la seule personne stable, c’est Sasha. Lui, elle l’adore, elle lui fait confiance, elle s’appuie sur lui quand elle en a besoin. Et il y a quelques jours, elle a appris que cet homme en qui elle a confiance fricotte avec l’ennemi… Elle a dû voir ça comme une trahison. Pourtant j’ai tout fait pour la rassurer, Sasha aussi. On a bien pris notre temps pour lui expliquer les choses, et on n’a rien changé à nos habitudes pour que les enfants puissent s’habituer à la situation. Les jumelles sont ravies, mais Lana a beaucoup de mal avec l’idée de notre couple, par respect pour elle on ne s’est jamais comportés comme tel en sa présence. Mais ça n’a pas suffit… Lana a fugué, j’en ai maintenant la certitude alors que je vois l’air de totale incompréhension qui s’invite sur le visage de l’homme que j’aime. Non, Lana n’est pas là, il ne l’a pas vu, il ne comprend pas ce que je lui demande et ça me désespère encore plus. Cette fois je fonds vraiment en larmes, j’ai l’impression que je vais devenir folle si on ne me dit pas rapidement qu’elle va bien.


Lana… Elle… Elle m’a dit qu’elle allait chez Alexandra… Que sa… Que sa mère la ramènerait…


J’essayais de parler entre deux sanglots, j’étais presque hystérique.


J’ai amené Analyn et Chloé chez mes parents… Quand je suis rentrée j’ai attendu Lana. J’ai téléphoné chez Alexandra, il n’a jamais été prévu qu’elle aille chez eux et… Lana ne répond pas au téléphone, elle a pris des affaires dans sa chambre… Elle a fugué… Elle est partie…

       
BY .TITANIUMWAY

       
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Vent de panique - PV Sasha Empty
MessageSujet: Re: Vent de panique - PV Sasha Vent de panique - PV Sasha EmptyVen 14 Fév - 21:30

Martha & Sasha



« How can this be true ? »


Elle était vraiment paniquée, pire que la fois où elle avait bien cru avoir perdu le doudou des jumelles – ce qui était, à l’époque, une affaire d’état – et son air hystérique rendait Sasha nerveux. Martha entra dans la maison, semant le doute sur son passage et le trouble dans l’esprit de l’homme. Elle finit par pleurer davantage, ce qui prit totalement le Tripps de court. Il n’était pas doué pour réconforter les gens ! D’ordinaire, il se contentait d’une tape amicale sur l’épaule mais dans le cas présent, il s’imaginait très mal s’arrêter à ça. Quand il lui demanda des explications, elle balbutia quelques révélations fracassantes. Lana. Le visage de Sasha perdit toutes ses couleurs, laissant une blancheur cadavérique s’installer à la place.

Il aurait dû s’en douter ! La réaction de Lana avait été trop calme, trop mature, trop douce pour être vraie. Sasha serra les poings, sentant la colère monter. Sa nièce lui avait fait ça, à lui ! Elle fuguait ... c’est ce que venait de lui dire Martha. L’avocat avait du mal à réaliser que sa petite Lana avait pris la poudre d’escampette. Pas comme ça, pas sans le lui dire avant. Alors ça y est, il avait quitté le camp des gentils pour intégrer celui des méchants ? Le point de non-retour où on ne l’informe plus de rien et on le considère comme l’ennemi. Sasha recula d’un pas, se prenant la tête entre les mains. L’heure n’était pas à la remise en question ou aux doutes inutiles, il fallait la retrouver. De son ton le plus calme – vu les circonstances, c’était un exploit – Sasha questionna Martha :

- Tu connais le numéro des parents de ses autres amies les plus proches ? Peut-être qu’elle en a parlé à ses amies ou qu’elle dort chez l’une d’entre elle pour quelques jours ... gardons notre calme.

L’avocat tentait tant bien que mal de prendre les devants, d’organiser les recherches. Sasha était en réalité, mort d’inquiétude. Lana était une adolescente impulsive, rebelle et blessée dans son orgueil. Elle pouvait faire absolument n’importe quoi ! Pearl Trees, heureusement, n’était pas un coin dangereux. Quand bien même elle vagabonderait dans les rues qu’elle ne risquait pas grand-chose. Au moins, ils n’avaient pas à se soucier qu’elle soit enlevée ou autre. Sasha ne tenait pas à en place, il fonça à la cuisine et se servit un grand verre d’eau fraîche qu’il avala d’une grande goulée. Attrapant la bouteille, il la ramena sur la table basse du salon et déposa un verre, au cas où Martha aurait envie de se réhydrater.

- J’ai quelques amis au commissariat qui me doivent une faveur, je vais tenter de voir s’ils peuvent faire quelque chose !

Aussitôt, l’homme s’empara de son téléphone et passa un ou deux coups de fil. Légalement, les policiers ne pouvaient rien faire ! Tout au plus, elle avait disparu depuis quoi ? Quelques heures ? En théorie, il fallait attendre minimum vingt-quatre heures avant qu’une personne ne soit portée disparue. Cependant, Sasha faisait jouer ses relations. D’autant plus qu’il leur demandait ça à titre d’amis, sachant qu’ils ne feraient que ternir l’avenir de Lana si elle se faisait arrêter pour vagabondage ou ce genre de joyeusetés. Non, il fallait que tout se déroule dans le plus grand secret. L’avocat s’éloigna de quelques pas, laissant Martha gérer les parents des amis et prenant en charge les policiers.

- Bonjour, c’est maître Tripps. Vous vous souvenez lors de l’affaire Miller ? Oui. Eh bien le moment est venu ... j’aurais besoin que vous me rendiez un service ...

Tous les moyens étaient bons. Sasha, naïvement, continuait à espérer que Lana passerait le pas de la porte, son sac à la main. Auparavant, si elle avait dû faire une fugue, c’est ici qu’elle serait venue se réfugier ! Elle aurait râlé, se serait écrasée dans le canapé en sirotant un thé glacé à la pêche. Elle aurait incendié Martha et aurait critiqué toute la soirée les participants des télé-réalités qu’elle regardait pourtant. Aujourd’hui, Sasha ignorait totalement où elle était ... et il culpabilisait beaucoup pour ça.



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Vent de panique - PV Sasha Empty
MessageSujet: Re: Vent de panique - PV Sasha Vent de panique - PV Sasha EmptySam 15 Fév - 23:23


       

       


       
Vent de panique. Sasha & Martha


Quand ça concerne mes enfants, je panique très vite. Et même si je n’ai pas mis Lana au monde, même si je n’ai pas assisté à ses premiers pas, je la considère comme ma fille, que ça lui plaise ou non. Je sais que ça l’énerve quand je veux savoir où elle va et avec qui, quand je m’inquiète de ses notes à l’école et que je l’interroge sur ce qu’elle veut faire comme études après le lycée, quand je suis aux petits soins pour elle quand elle est malade et quand je lui pose des questions sur son petit ami du moment. Elle me reproche souvent d’agir comme si j’étais sa mère alors que je ne le suis pas, et je crois que c’est ce genre de chose que j’ai le plus de mal à entendre. Est-ce qu’être une mère c’est uniquement mettre un enfant au monde ? Est-ce que ça tient des gènes uniquement ? Pas pour moi, mais Lana n’est pas d’accord avec ça.

C’est pourtant en mère que je réagis quand elle disparaît. J’ai l’impression qu’on a arraché un morceau de mon coeur, une douleur sourde s’est développée dans tout mon corps et c’est comme si j’étais incapable de penser. Aller vers Sasha est mon premier réflexe, tout simplement parce que je sais à quel point Lana l’aime et a confiance en lui. Ca serait logique qu’elle se soit réfugiée chez lui, elle l’a d’ailleurs déjà fait. Sauf que les autres fois, dès qu’elle débarquait, Sasha m’appelait pour me rassurer. Je ne disais rien, je la laissais rester chez lui le temps qu’elle se calme ou qu’il réussisse à lui faire entendre raison. Personne d’autre que lui ne savait se faire écouter par Lana Pour moi et en toute logique, elle devait donc être chez lui une fois de plus, non ?

Et bien non… Elle n’était pas là. Je l’ai su dès que j’ai vu la surprise dans les yeux de son oncle, bien avant qu’il me demande de lui expliquer ce qui se passait. Le désespoir s’insinuait de plus en plus en moi et je ne savais vraiment plus quoi faire. Prendre la voiture et essayer de la chercher ? Elle pouvait être loin maintenant, ça fait plusieurs heures qu’elle a quitté l’école et rien ne l’empêchait de prendre un ticket de bus pour aller je ne sais où. Appeler la police ? Ils allaient me dire qu’elle n’avait pas disparu depuis assez longtemps, que beaucoup d’ados faisaient ça et revenaient dès que la nuit était tombée parce qu’ils réalisaient les dangers de rester dehors. Je voyais bien que Sasha était aussi inquiet que moi à présent, mais au moins lui il savait encore réfléchir.


Oui, je les ai dans mon répertoire.


Et dieu sait que ça avait fait chier Lana que je les prenne. J’y tenais, elle ne voulait pas, je me suis déplacée pour les avoir ce qui l’a mise dans une rage folle. Mais j’avais bien fait de suivre mon instinct, ça allait peut être servir. Pendant que Sasha allait vers la cuisine, moi je rejoignais le canapé où je m’asseyais sur le rebord. Je pianotais sur le clavier de mon téléphone portable pour retrouver les numéros concernés.


Qu’est-ce que tu vas faire, toi ?


Appeler la police, des gens qui lui doivent une faveur… Dieu soit loué ! C’était rassurant de savoir que les forces de l’ordre allaient nous aider, on avait besoin d’un max de monde pour la retrouver. Pendant que Sasha s’affairait de son côté, je commençais la liste de mes contacts par ordre alphabétiques, appelant tous ceux chez qui elle pouvait s’être réfugiée ou qu’elle pouvait avoir contacté. Mais je fis chou blanc. Au bout de ma liste, personne ne l’avait vue, elle n’avait communiqué avec aucun d’eux aujourd’hui. Mais heureusement Pearl Trees était une communauté très soudée et tous m’avaient proposé leur aide.


Personne ne l’a vue ou entendue aujourd’hui… Par contre ils se proposent de se rassembler et de parcourir les environs pour voir s’il n’est pas possible de la retrouver.

       
BY .TITANIUMWAY

       
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Vent de panique - PV Sasha Empty
MessageSujet: Re: Vent de panique - PV Sasha Vent de panique - PV Sasha EmptyLun 24 Fév - 14:21

Martha & Sasha



« How can this be true ? »


Elle était paniquée, beaucoup trop pour que ça ne soit rien de crucial ! Sasha, en apprenant la vérité, se prit la gifle de sa vie. Tous leurs efforts n’avaient donc pas payés. Ils avaient pourtant fait les choses correctement ! Aucun rapprochement trop romantique entre eux en présence des filles, aucunes paroles qui laisseraient sous-entendre quoi que ce soit. Ils n’avaient rien changé à leurs habitudes, ils continuaient à vivre comme la petite famille qu’ils étaient. Mais non, ça n’avait pas suffis. Quelque chose avait cloché, quelque chose avait fait fuir Lana et maintenant, l’avocat était au trente-sixième dessous. Il se sentait honteux, vide, triste et en colère. Rien à cet instant, n’aurait pu le détacher de la pensée que tout était de sa faute ! Que sa nièce était partie à cause de lui et que s’il lui arrivait malheur, il ne se le pardonnerait jamais.

Martha avait heureusement les amis des parents de l’adolescente dans son répertoire, ce qui facilita la tâche. Tandis qu’elle s’occupait de faire le tour des connaissances de Lana, des gens de confiance chez qui elle aurait pu se réfugier le temps d’une nuit ou deux, Sasha prenait les devants. On ne sait jamais ce qui peut passer dans la tête d’un adolescent en pleine rébellion ! Lui-même, à l’âge de Lana, s’était souvent retrouvé à avoir des envies furieuses d’évasion. Un jour, il avait même embarqué son petit frère dans l’histoire. Et ça aurait été tellement simple ! Ils étaient dans le bus, tranquillement à s’éloigner de Pearl Trees. Au final, ils avaient simplement passé la journée à Woodburgh à rire et à s’amuser puis étaient rentrés ! Mais personne ne s’était aperçu de leur absence, personne ne les avait stoppé. C’était un jeu d’enfant de prendre la fuite, ce qui commençait à inquiéter Sasha.

- T’inquiète, on va la retrouver !

Disait-il ça pour rassurer Lana ou pour se rassurer lui-même ? Probablement un peu des deux. Sasha n’était pas préparé à tout ça, il n’avait jamais eu d’enfant, il n’avait jamais connu les crises de larmes et de colère contre papa maman. L’avocat, et bien que ça lui coûtait un rein de l’avouer, était perdu. Par chance, ses amis au commissariat n’opposèrent aucune résistance à lui filer un coup de main ! Au contraire, ils se proposèrent dès qu’il leur expliqua le souci. Sasha n’était pas quelqu’un d’aimable, les gens n’avaient pas souvent envie de lui rendre service mais quand ce gars-là vous appelait, l’air paniqué, c’était forcément que la situation était grave. Quelques policiers étaient donc sur le coup, aux aguets. Martha lui fit part d’une idée proposée par les sympathiques parents des amis de Lana, Sasha secoua la tête négativement.

- Non, dis-leur que c’est bien gentil mais que nous risquons de l’effrayer si on se lance tous ensemble à sa poursuite ! Après tout, elle n’est pas juste perdue ... elle est partie de son pleine gré ...

Sasha n’avait aucune envie que, alertée par les appels et les lumières de tout le voisinage, elle prenne la fuite. Un petit groupe réduit serait sans doute plus efficace qu’une flopée de monde ! Cependant, la proposition le toucha. Sa nièce était donc appréciée, malgré tout ce qu’elle avait vécu ces derniers temps. L’avocat revint vers Martha, l’air décidé. Il resta un bon moment planté sur les pieds, sans trop savoir quoi dire ou quoi faire. Comment en étaient-ils arrivés là ? À paniquer comme des fous furieux parce que Lana avait pété les plombs ? La situation leur échappait, il fallait bien l’admettre. L’homme s’installa sur le canapé, réfléchissant longuement.

- Mis à part ses amis, chez qui pourrait-elle aller ... il y a quelques semaines, je t’aurais répondu chez moi ! Mais maintenant, je dois dire que je n’en ai aucune idée ...

Clairement, elle pouvait être n’importe où en ville ...




Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Vent de panique - PV Sasha Empty
MessageSujet: Re: Vent de panique - PV Sasha Vent de panique - PV Sasha EmptyLun 24 Fév - 22:04


       

       


       
Vent de panique. Sasha & Martha


Je ne sais pas, je ne sais plus… Qu’est-ce qu’on a fait de travers, qu’est-ce que MOI je fais de travers depuis le jour où j’ai rencontré cet enfant ?  Est-ce que j’ai loupé un truc ?  Est-ce qu’il y avait des mots à trouver et que je n’ai pas pu lui dire ?  Quand on est dans ce genre de situations, on cherche des raisons, on se blâme… Comme si ça pouvait servir à quelque chose.  Est-ce que je dois vraiment me remettre en question ?  Si elle m’explique clairement ce qu’elle me reproche, si enfin elle me dit pourquoi elle m’en veut à ce point, je suis prête à tout pour essayer de changer.  Mais ça je le lui ai déjà dit, lors de grosses disputes que nous avons pu avoir toutes les deux.  Je me suis malgré tout retrouvée face à un mur, Lana m’a envoyée balader comme si quoiqu’il en soit j’étais incapable de comprendre.  Je ne savais plus comment agir avec elle, je lui ai passé tant de choses parce que je considérais qu’elle était dans une mauvaise période que je ne savais plus comment redresser la barre.  Etre plus sévère ?  Elle ne peut déjà pas me supporter alors que je la laisse presque me marcher sur les pieds et remettre mon autorité sans arrêt en question, alors qu’est-ce que ça va donner si je serre la visse ?  Rien de bon, c’est certain.

Depuis le départ de son père, Sasha était la figure autoritaire dont elle avait besoin.  Elle se tournait vers lui et ça me soulageait parce que je savais que lui, elle allait l’écouter et qu’il était de bons conseils.  Sauf que maintenant on ne peut même plus compter là-dessus…  Comme son père, plutôt que de parler, d’affronter et de dire clairement ce qui ne va pas, elle a décidé de s’en aller.  Mais elle est jeune, impulsive, elle n’a pas forcément les meilleures fréquentations et je m’inquiète terriblement pour sa sécurité.  Il faut qu’on la retrouve, elle doit absolument comprendre qu’elle ne doit pas reproduire ce que ses parents ont fait, que la fuite n’est pas une solution, qu’ici elle est aimée, par Sasha, par moi, par Chloé et Analyn…  Elle compte pour nous quatre, même mes parents me demandent toujours de ses nouvelles.  Je veux lui dire tout ça, j’ai peur qu’elle ne finisse par se perdre totalement et de devoir assister à ça totalement impuissante.  Sasha préfère qu’on ne soit pas trop nombreux à la chercher, je lui fais totalement confiance sur ce coup là.  Moi de toute façon j’ai l’impression d’être incapable de réfléchir pour l’instant.


D’accord, je leur envoie un message pour leur dire de ne rien faire pour l’instant.


J’envoyais fébrilement le texto aux différents contacts, devant m’y reprendre à plusieurs fois tant mes mains tremblaient.  Bon dieu, faut que je me calme, je ne serai d’aucune utilité si je reste dans un tel état !  J’inspire un grand coup, ferme les yeux pour essayer de me reprendre et termine l’envoi au moment où Sasha me rejoint sur le canapé.  Je me laisse aller en arrière contre le dossier et pose une main sur mon front, essayant de me concentrer.  Où est-ce qu’elle a bien pu aller ?  Est-ce qu’elle m’a parlé d’un endroit en particulier qui la tentait ?  Sasha pense à la même chose puisqu’alors que je suis déjà en train d’y réfléchir, il me demande si j’ai une idée de l’endroit où elle pourrait être.


Justement c’est ce que j’essaie de trouver.  Mais elle me parle tellement peu…


Je passe une main nerveuse dans mes cheveux.  Une idée vient de surgir mais je ne sais pas du tout si elle est pertinente.  Je tourne la tête vers Sasha et me dis que n’importe quelle idée est bonne à prendre, quelle qu’elle soit.


Est-ce que tu crois qu’elle pourrait avoir eu des nouvelles d’Eliott ?

       
BY .TITANIUMWAY

       
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Vent de panique - PV Sasha Empty
MessageSujet: Re: Vent de panique - PV Sasha Vent de panique - PV Sasha Empty

Revenir en haut Aller en bas

Vent de panique - PV Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dirty Little Sasha. [Done.]
» Le vent contre la terre (PV Lexy/Kosovo)
» Je hais le vent, je hais le vent, je hais le vent d'hiver... ♫
» [upotobox ] Windtalkers, les messagers du vent [DVDRiP]
» Le vent siffle à nos oreilles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees ::  :: Les RPs archivés-