Partagez

Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité


Anonymous



Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Empty
MessageSujet: Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna EmptyMar 4 Fév - 12:36

Une bière ? Une finale? Je peux rentrer?
It is not in the stars to hold our destiny but in ourselves..
Depuis ma rencontre avec la jolie blonde, j'étais devenu encore plus irascible que d'habitude. Autant dire qu'une fois de plus, elle avait réussi à chambouler ma vie. Ne rien ressentir aurait été facile et finalement plus approprié à la vue de mon caractère. J'avais sûrement un peu trop idéalisé son retour... ou un truc comme ça. En tout cas ça ne c'était sûrement pas passer comme j'aurais aimé que cela se passe dans mes rêves enfouis. Bref, je n'avais pas cessé de tourner en rond depuis ce jour-là et autant dire que cela ne me ressemblait pas. En temps normal, je trouvais mille et une chose à faire. Qu'une femme occupe toutes mes pensées ça ne m'était arrivé qu'une fois et c'était bien sûr encore avec elle. Jenna possédait un certain pouvoir sur mes émotions, pouvoir qui me dérangeait fortement. J'en étais même venu à espérer la voir arriver sur le ponton ou était amarré mon bateau. Elle ne l'avait pas fait bien évidement car elle n'avait aucune raison pour agir de cette manière. Si ça m' énervait ? Et bien oui totalement, elle avait franchement rapidement tourné le cap, elle qui avait dit à l'époque qu'elle n'avait jamais rien ressenti de plus fort ! Roulant des yeux je me laissais tomber sur mon lit tout en jurant. Oué, au bout de dix ans, elle avait le droit de tourner la page quand même. Dans l'histoire, j'étais loin d'être blanc et je me demandais encore pourquoi j'avais décidé de me marier avec l'autre plutôt que lui courir après. La réponse était pourtant évidente, j'avais manqué d'une terrible confiance en moi, jugeant que j'aurais été pour elle plus un poids qu'une aide. Faut dire que je n'étais pas le genre de mec à vivre une ville de citadin et encore moins à s'entendre avec les personnes que Jenna fréquentait habituellement, ce n'était pas mon monde. C'était même surprenant que notre histoire ait pu exister. Notre différence expliquait nos querelles, mais elle n'avait jamais réussi à faire que l'on se déteste. Vu mon comportement quelques jours plus tôt, c'était sûrement ce qu'il venait d'arriver. Elle devait franchement me haïr. Mon comportement avait été assez gamin, elle n'avait sûrement pas eu besoin de ça. En tout cas, je n'avais pas réussi à en apprendre plus. J'en étais venu à une seule remarque, il était arrivé quelque chose, ça c'était clair, mais quoi ? La réponse risquait de mettre du temps à venir et ne viendrait sûrement jamais si je restais là avec mes convictions. Si je voulais la revoir et renouer le contact, j'allais devoir mettre de l'eau dans mon vin ce qui risquait d'être difficile me connaissant, mais avec elle , j'ai toujours réussi à faire des choses qui au départ me paraissaient impossible. Ma main frotta rapidement la tignasse brune comme si je tentais de trouver une solution par ce biais-là, mais cette technique n'aidait pas vraiment...

Jetant un coup d'oeil à ma montre, je finis par me lever. Il fallait que je prenne mon courage, c'était pas si compliqué d'aller frapper à sa porte, surtout que j'avais trouvé une bonne occasion pour ça. Si on c'était bien entendu, c'était aussi parce qu'on avait des points communs et le sport en faisait partie. Ado on avait supporté la même équipe de football américain. A savoir les seahawks , l'équipe de Seattle. Plus qu'à espérer qu'après tout ça, elle ait continué à les aimer et à les supporter. Ce soir c'était la finale du superbowl et ils y étaient. Alors, je ne pouvais tout simplement pas manquer l'occasion. Attrapant mon sweat-shirt, je l'enfilais rapidement pour éviter de mourir de froid entre le bateau et l'endroit où elle vivait. Et puis, il était de rigueur en cette soirée de match. Bien entendu, il m'avait été facile de trouver où elle logeait. La maison secondaire de sa tante, pas une mauvaise idée, même si je la trouvais un peu trop loin du centre-ville. On sait jamais ce qui peut se passer pour une femme toute seule... Qu'est-ce que j'en savais d'ailleurs qu'elle était toute seule ? Bha j'allais le découvrir, ça allait être la surprise du jour. Ouvrant mon frigo, j'en sortais un pack de bières. Juste avant de partir j'attrapais deux pots de glaces , sa saveur préférée( comme quoi j'étais vraiment accro à cette fille, même si c'était plus vraiment le moment de l'être) .

« Tu restes là » Le chien me lança un regard curieux avant de se vautrer dans ma couverture, sûrement décidé à pioncer jusqu'à demain matin. En tout cas, il caillait, rha moi et mes idées à la con. J'aurais pu prendre une voiture, mais je n'en avais pas... oué j'allais devoir penser à en acheter une , un de ces jours.
J'arrivais finalement assez rapidement devant le palier de sa porte. Maintenant j'avais le choix soit je frappais, soit je partais et je ne revenais plus jamais. J'avais pas fait tout ça pour rien, hors de question de faire demi tour. Donc il ne me restait plus qu'une option : frapper. Quelques secondes plus tard mon poing rentra en contact avec sa porte. Des pas se firent entendre et je me pris à prier pour que la personne qui ouvre ne soit pas un mec. Par chance, ma prière semblait avoir été entendu ,car se fut la jolie blonde qui apparut. « Salut » Salut ? Je venais tout simplement de dire Salut, je devais vraiment me socialiser... « heu... » ça c'était encore bien, je pouvais pas faire une meilleure entrée que celle-ci. Je finis par agiter les bières devant son nez ainsi que les glaces. « Tu m'acceptes pour regarder la finale du superbowl ? » Plus qu'à espérer qu'elle accepte ou elle pouvait aussi me mettre dehors. C'était son choix et sur ce coup-là, je n'avais rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Empty
MessageSujet: Re: Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna EmptyLun 17 Fév - 21:06



Une bière ? Une finale? Je peux rentrer?



Cela peut paraitre tellement cliché qu’une seule rencontre arrive à bouleverser une vie. Certes, dans mon cas, cela n’avait peut-être pas bouleversé ma vie. Et pourtant, je ne pouvais pas dire que la rencontre avec Noah ne m’avait pas touchée, bien plus que je ne le voulais d’ailleurs. Ces derniers temps, j’avais vécu dans ma petite bulle, forçant tout le monde de garder des distances. Je voulais être seule, qu’on me laisse tranquille. Je ne voulais pas la pitié des gens, ni les voir si comporter comme s’ils marchaient sur des coquilles d’œufs à chaque fois qu’ils m’adressaient les paroles. J’étais d’une humeur quelque peu instable – ok, très instable même – mais je n’étais pas folle, et je n’avais nullement besoin que l’on me traitait comme telle. Je ne me souviens également que trop bien des regards de mes collègues : certains me regardaient d’un regard hautain, l’air de se demander comment quelqu’un avait pu faire une faute pareille, d’autres  me regardaient avec les yeux emplis de pitié… et c’était bien eux les pires. En tout cas, tous ces gens avaient un point commun : ils ne pouvaient pas comprendre ce que je vivais, ni pouvaient-ils faire quoique ce soit pour m’aider, si ce n’était me laisser le temps de m’en remettre.

Quoiqu’il en soit, j’avais eu besoin de quitter tout cela. J’avais eu besoin d’air, d’espace, et c’était bien pour cela que j’étais revenue sur Pearl Trees. Parce que les rares fois où j’avais été ici auparavant, j’avais été heureuse, et cela était aussi en grande partie dû à Noah. Dire qu’en venant dans cette ville, j’avais bien sur pensé à la possibilité de le croiser, mais je m’étais dite que celle-ci était finalement assez peu probable. Après tout, je n’avais même pas su qu’il habitait toujours ici, si bien que je n’avais finalement pas accordé beaucoup d’importance à cette pensée. Et pourtant, depuis quelques jours il m’arrivait plus fréquemment de penser à lui. Je ne sais pas si c’était à cause de ce qu’il avait dit,  parce qu’il avait pratiquement avoué qu’il ressentait toujours quelque chose pour moi. Rectification : qu’il n’avait toujours pas complètement oublié l’ancienne Jenna. Celle dont je n’étais plus qu’une ombre. ‘Quelle avait dû être sa déception en remarquant que celle-ci n’existait plus’, pensais-je amèrement. Il avait fait l’erreur de trop me rentrer dedans, de vouloir me forcer à parler d’un sujet que je tentais par tout moyen d’oublier. Et comme toujours dans ce genre de situations, j’avais réagi au quart de tour, et autant dire qu’il avait dû le voir passer. Si on avait eu besoin d’un signe pour comprendre que ce qu’il y avait eu entre nous, cela aurait parfaitement pu être cette rencontre. Mais qui sait, peut-être que ce qui m’avait finalement le plus choquée dans cette rencontre n’était pas tellement le fait de me retrouver face à face avec Noah, mais tout simplement que même ici, je ne pouvais pas échapper mon passé. Ou alors c’était un mélange de tout cela, je ne saurais le dire. La seule chose que je savais avec certitude, c’était que je me tiendrais loin de cette crique pendant toute la durée de mon séjour à Pearl Trees pour éviter une autre rencontre de la sorte.

Assise sur le canapé, enveloppée dans une couverture et un bol de chips sur mes genoux,  je m’étais lancée dans un épisode de Da Vinci’s Demon. Au moins avec une telle série, impossible d’être rappelée à quoique ce soit de désagréable. J’étais en train de commencer le troisième épisode d’affilé, bien décidée à ne pas bouger de mon canapé pour le reste de la soirée quand quelqu’un frappa à la porte. Ma pizza peut-être ? Ils étaient rapides ici, j’avais commandé il y a à peine un quart d’heure… « J’arrive » criais-je, tout en tentant de me démêler de la couette dans laquelle je m’étais si confortablement enroulée, avant de partir en direction de la porte et d’attraper quelques billets au passage.

« … » Je venais d’ouvrir la porte, mais au lieu de me retrouver face à un livreur de Pizza Hut, je me trouvais face à  un visage bien connu. Pourquoi il était ici ? Pour continuer à me torturer en tentant de m’interroger sur ce qui était arrivé à la Jenna dont il était tombé amoureux bien des années auparavant ? Si c’était vraiment ce qu’il avait en tête, il semblait bien décidé d’aborder le sujet épineux d’une autre manière, vu les glaces et les bières qu’il agitait sous mon nez. Sans dire un mot, je finis par me pousser de la porte pour le laisser entrer. « J’aurais cru qu’entre temps, tu aurais appris à ne pas secouer tes bières. » était finalement la seule chose que je répliquais, tandis qu’il franchit le pas de la porte. Ou avait-il vraiment oublié la fois où il avait involontairement fini par prendre une douche de bière ? Ah oui, il avait fini torse nu, mais il y avait tout de même plus séduisant que l’odeur de bière…  « Désolée, c’est un peu le bordel » finis-je par rajouter en jetant un regard dépité dans le salon. Disons que ces derniers jours, j’avais quelque peu zappé l’option rangement… quoique, ça pouvait être pire il y avait juste quelques DVDs qui trainaient sur le canapé, et la couverture était tombée par terre. « Je ne m’attendais pas à de la visite. » Enfin ça, il avait certainement dû le remarquer en me voyant habillé d’un pantalon de sport bien confortable et d’un vieux T-shirt tellement délavé qu’il était difficile de reconnaitre la couleur originale. Et puis, pourquoi je m’excusais aussi ? C’était chez moi, je pouvais bien y faire ce que je voulais…


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Empty
MessageSujet: Re: Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna EmptyVen 21 Fév - 20:06

Une bière ? Une finale? Je peux rentrer?
It is not in the stars to hold our destiny but in ourselves..
Dire que je me trouvais devant sa porte. Qu'allait-elle penser ? C'était peut pas vraiment le plus important, il fallait déjà qu'elle accepte de m'ouvrir la porte et surtout de me faire rentrer chez elle. Vu notre rencontre passée, je craignais qu'elle ne me claque la porte au nez en me disant de dégager. Si je m'en voulais? Bien sûr que oui, j'éprouvais toujours de l'attachement pour elle et sûrement un peu plus, mais c'était trop tôt pour l'accepter. Elle était de nouveau dans le coin, je ne pouvais pas rester loin d'elle, pas après tout ce qu'on avait vécu. S'il y avait une personne sur terre pour laquelle j'éprouvais une multitude de regrets et bien c'était elle ! En conséquence , hors de questions que je continue ma petite vie en la sachant à quelques kilomètres. On ne pouvait pas se quitter sur ce qu'on s'était dit la fois dernière, c'était impossible. Bien décidé à la faire changer d'avis, ou du moins à lui prouver que j'étais là pour elle et non contre elle , j'attendais avec impatience qu'elle m'ouvre cette foutue porte.

Je fus surpris par le plaisir que je ressentis au moment où son visage apparut derrière la porte. Non ce n'était pas un rêve, elle était bien revenue à Pearl Trees dans ce petit coin paumé. Elle devait franchement allée mal pour choisir cette ville plutôt qu'une autre. Si je voyais la qualité de vie de ce village, la plupart des personnes préféraient fuir ce genre de lieu de vie pour se réfugier dans des villes offrant plus de distractions. Pearl Trees me convenait parfaitement, je n'avais pas besoin du mouvement des grandes villes, j'étais trop solitaire pour ça et j'appréciais trop mon côté bourru pour prendre plaisir à sortir voir le monde.

« Pourquoi ? tu veux pas faire de concours de tee-shirts mouillés ? » Plaisantais-je tout en ne manquant pas de rentrer dans la maison. Je faisais référence à un de ces jours passés ou trempé de bière, j'avais fini torse nu, le reste de la soirée avait d'ailleurs été exceptionnelle, une nuit magnifique. Elle n'avait montré aucun signe d'hostilité, de quoi me rassurer pour la soirée à venir. Point encore plus positif, elle semblait être la seule à vivre ici. Aucun bague de mariage, avec un peu de chance, elle était encore célibataire. Bon ce n'était peut être pas le moment pour penser à ce genre de choses maintenant, mais je ne pouvais pas m'en empêcher. Ce n'était pas comme si ça faisait 10 ans que c'était terminé et que je m'apprêtais à partir pour vivre pendant une année sur un bateau. Bizarrement depuis son retour, je ressentais beaucoup moins le désir de prendre le large. C'était déstabilisant, difficile de comprendre pourquoi le simple fait de la revoir réanimait une partie de moi que je pensais éteinte. Encore plus surprenant, je me surprenais à aimer ça. Levant les pieds pour ne pas me prendre les pieds dans une paire de chaussure qui grainait par terre, je jetais un rapide coup d'oeil à sa maison. « Tu devrais venir chez moi et tu dirais pas ça » Oué c'était un peu le bordel dans mon bateau, pas beaucoup de place pour ranger et j'étais sacrément bordélique. « Je voulais te prévenir, mais j'ai pas ton numéro. » Comment tenter d'avoir le numéro de la belle, première tentative. Je déposais les bières sur la table du salon. La télé était déjà allumée et je ne m'étais pas trompée, elle l'avait bien mis sur la chaîne ou le match était diffusé. « t'as pas mis ton tee-shirt collector ? » A l'époque, elle mettait toujours son tee shirt fétiche pour regarder le match. En 10 ans, il avait sûrement dû  connaître sa fin. « Tu me passes des cuillères ? » Les joueurs commençaient à rentrer sur le terrain, le match n'allait pas tarder à commencer et j'étais bien décidé à prendre place sur le canapé comme si de rien était.. Après tout, elle ne m'avait pas viré, en toute logique, elle était donc d'accord pour qu'on regarde le match ensemble. Je pouvais aussi m'excuser pour mon comportement passé, mais vu l'impact que ça avait sur elle, je préférais éviter de parler de nouveau de cette période de sa vie. Je pris place sur le canapé et je réalisais qu'il s'agissait de ma première soirée avec une femme , sans coucher avec elle, depuis eux.... des années. Bha depuis la fin de mon divorce en fait. D'ailleurs je n'avais passé aucune soirée en compagnie de quelqu'un depuis des lustres. « Viens t'asseoir ça commence » Attrapant deux bières, je les décapsulais rapidement sans en mettre partout, un vrai miracle. « Tu vois j'ai pris de l'expérience pour ouvrir les bières » ou c'était vraiment un coup de chance possible aussi. « Je suis content de te revoir » Oui parce qu'avec tout ça, j'avais même pas eu le temps de le lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Empty
MessageSujet: Re: Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna EmptyJeu 27 Fév - 22:06



Une bière ? Une finale? Je peux rentrer?



Un concours de T-shirts mouillés ? Visiblement, son humour n'avait pas changé. Après tout, c'était plutôt un fantasme de mec ça... "Pourquoi voudrais-je ça ? J'ai déjà vu ce qu'il y avait à voir, n'est-ce pas ?" répondis-je sur un ton quelque peu moqueur. Sans doute en temps normal, j'aurais même rigolé à une telle remarque de la part de Noah, ou l'aurais-je même taquiné sur le fait qu'il ne voulait certainement pas changer l'image que j'avais de lui, plus jeune, puisqu'elle était certainement plus avantageuse - que cela soit vrai ou non, je ne pouvais le dire. Mais fait été qu'aujourd'hui, il devait se contenter de cette remarque là, et sans doute était-ce déjà pas mal car comme il l'avait remarqué à ses dépens l'autre jour, parler aux gens n'était pas vraiment mon fort ces derniers temps. C'était déjà pas mal que je me montre assez sociable pour le laisser entrer, et même plaisanter avec lui. Il fallait avouer que je n'aurais certainement pas agit de la sorte avec n'importe qui. Pendant toutes ces années, je m'étais toujours dit que Noah ne représentait plus qu'un souvenir, que notre relation était du passé, et pourtant, la facilité avec laquelle il arrivait à entrer de nouveau dans ma vie était quelque peu déconcertante. La dernière fois à la plage, il avait réussi à me faire réagir plus vivement que n'importe qui d'autre, sans doute parce qu'il faisait certainement parti des dernières personnes dont je voulais qu'ils soient au courant de toute cette histoire. Que je ne voulais pas qu'il me voie autrement. Et aujourd'hui, à peine arrivé, il arrivait déjà à me sortir de ma léthargie. Non, il ne fallait pas que je pense trop à analyser le pourquoi du comment, cela ne me menerait à rien, tout simplement. Noah et moi, c'était du passé. Désormais, la seule chose qu'il y avait entre nous était... de l'amitié ? Quoiqu'après dix années passées sans se voir, je doutais que l'on pouvait parler d'amitié. De toute manière, peu importe. Heureusement que la voix de Noah m'interrompit dans mes pensées avant que je ne puisse commencer à faire une psychanalyse complète de moi-même, parce que je doutais sincèrement que ce que je pourrais y découvrir me plairait. Un léger sourire se dessinait sur mon visage en guise de réponse, tandis que j'attrapais rapidement une assiette sale qui traînait encore sur la table basse pour la ramener dans la cuisine.

Même de là, j'entendais clairement sa voix dans la pièce d'à côté. Mon numéro ? Était-ce sa façon de me le demander ? A vrai dire, je ne comprenais pas pourquoi il était même venu me voir, pas après ce qui s'était passé à la plage. Alors pourquoi en plus maintenant il voulait mon numéro ? Ou alors, j'étais une fois de plus entrain de trop réfléchir à une chose bien plus banale que je ne le pensais ? "Même si tu l'aurais, cela n'aurait pas servi à grand chose puisque je n'ai pas emmené mon portable avec moi" finis-je par répondre en retournant dans le salon. Et sur ce coup là, je n'avais même pas eu besoin de mentir. Si j'étais venue à Pearl Trees, c'était bien pour oublier ma vie d'avant, de couper tous les ponts, et autant dire que je ne l'avais pas fait qu'à moitié sur ce coup. De toute manière, les rares personnes à qui j'étais susceptible de parler - donc essentiellement ma famille - avait le numéro de fixe de la maison, et cela suffisait amplement.

Je finis par me laisser tomber sur le canapé d'une manière certainement très peu élégante, avant de proposer à Noah d'en faire de même. "Je crains qu'il est un peu délavé avec le temps" répondis-je avec un sourire. Ah ce t-shirt, je l'avais adoré et porté sans doute même un peu trop souvent, si bien qu'à force de passer et repasser au lave-linge, il était dans un état quelque peu pitoyable. Et pourtant, je n'avais jamais réussi à le jeter, si bien que maintenant, il me servait de pyjama. Mais voilà bien un détail que Noah n'avait pas vraiment besoin de savoir. "Toi par contre, tu es parfaitement équipé.  Sweat, bières, glaces..." D'ailleurs en parlant de glaces, pourquoi n'avais-je pas pensé à emmener des cuillères lorsque j'étais dans la cuisine ? Ca m'aurait évité de devoir me lever de nouveau. Retenant un soupire, je quittais le canapé bien confortable pour me lever une fois de plus... il n'y avait qu'à espérer que cela serait la dernière fois.

Quelques instants plus tard, je repris ma place initiale, tout en tendant une cuillère à Noah. Visiblement, il tentait de faire des efforts pour commencer une conversation, si bien que je finis par faire un effort - ok, petit effort, mais effort quand même - pour y répondre. "Tu as de quoi être fier" me moquais-je gentiment de lui. "Et mon canapé te remercie" Bon, jusque là, cela avait été plutôt facile de parler avec Noah. Sans doute parce que jusque là, on avait réussi à éviter tous les sujets épineux. En revanche, j'étais bien incapable de savoir quoi répondre sa phrase suivante, sans doute parce que je ne savais pas ce que je devais penser de la situation au juste. Alors je me contentais de lui adresser un léger sourire en guise de réponse. #Tu serais bien moins heureux si tu savais ce qui me ramène ici' pensais-je en tournant la tête de nouveau vers l'écran.
made by pandora.



Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Empty
MessageSujet: Re: Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna EmptyVen 28 Fév - 11:38

Une bière ? Une finale? Je peux rentrer?
It is not in the stars to hold our destiny but in ourselves..
Amusé ? Oué j'étais en train de m'amuser. Autant dire que ça faisait longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir en compagnie de quelqu'un d'autre. Encore plus surprenant, pour une fois depuis des années, mon antre ne me manquait pas. Je ne ressentais ni l'envie ni le désir de regagner mon bateau et le bruit des vagues. J'étais bien dans cette maison, quoique la vérité était un peu différente. J'étais tout simplement bien avec elle, ce qui aurait dû me faire partir en courant dans le sens opposé, mais je n'en avais pas envie, j'avais passé toute ma vie à courir et je commençais à en avoir sérieusement marre. Pourquoi prenais-je autant de plaisir à la retrouver ? Un psy m'aurait sûrement dit que c'était en lien avec mon passé. Que d'une façon ou d'une autre, je me raccrochais à elle parce qu'elle avait fait partie d'une des meilleures périodes de ma vie. Pourtant, je ne voyais pas les choses de la même manière, je refusais de la voir comme un simple souvenir. Entre elle et moi, il y avait toujours eu ce petit truc en plus et encore aujourd'hui, je pouvais le sentir. Je n'étais pas fou au point de me l'inventer, ce n'était pas mon genre et si j'avais voulu inventer quelque chose, aucun doute que ça soit tout sauf ça. Rien ne dit qu'elle ressentait encore quelque chose pour moi, ou qu'elle avait seulement envie de supporter ma compagnie, mais elle était là et elle avait quand même ouvert la porte. Pourquoi l'avait-elle fait ? Je n'en savais rien, mais ce que je savais, c'est qu'il avait dû se passer quelque chose de grave pour qu'elle revienne. Quelque chose d'assez grave pour changer la jeune femme que j'avais connue si vivante en une espèce de fantôme dépassé...En fait, je ressentais aujourd'hui, comme je l'avais ressenti à l'époque, le besoin de la protéger de tout ce qui pouvait l'atteindre par le monde extérieur. Elle n'était pas venue à Pearl Trees par hasard, en tout cas, c'était ce que j'avais envie de croire. Non, je n'étais pas du genre à croire au destin, mais là pour une fois j'avais envie d'y croire, aussi stupide que cela puisse paraître.

« Tu serais surprise du changement » Je n'avais plus rien à voir avec l'ado qu'elle avait connu. Dieu du ciel, je m'étais fait et j'étais un peu moins gringalet qu'à l'époque. Alors non, je n'étais pas non plus une armoire à glace, mais je me défendais plutôt pas mal. Pour preuve, je ne comptais plus le nombre de touristes qui étaient passés sur mon lit après une séance de plongée ou un tour de bateau. Pas romantique, certes, vu que ce n'était qu'une histoire de sexe, mais ça marchait assez bien. Je la connaissais cependant assez bien pour savoir qu'elle n'avait rien de semblable à ce genre de femmes et heureusement d'ailleurs. Jenna était une femme de caractère, elle l'avait prouvé sur la plage et elle le prouvait encore chez elle, mais dans le fond, il y avait toujours ce petit truc qui clochait. Je n'étais pas là pour en parler. Hors de questions de m'approcher une fois de plus de ce sujet épineux sans qu'elle ne l'aborde en premier. Si elle voulait en parler, elle était libre de le faire. En gros, j'allais devoir me montrer patient, ce qui n'était évidemment pas ma plus grande qualité.

« T'as un fixe nan ? » Amusé ? Oui un peu. Voila qu'elle ne voulait même pas me donner son numéro de téléphone. Pour reprendre le contact ça risquait d'être compliqué. En tout cas, il me restait toujours la solution de venir frapper à sa porte. Dire qu'elle n'avait pas de téléphone portable et que même moi , celui qui aimait tant vivre en autarcie, j'en possédais un pour les gros pépins, ou pour m'amuser avec les applications stupides qu'ils pouvaient contenir. « Merci » Dis je en attrapant la cuillère que je ne mis pas longtemps à plonger dans la pot de crème glacée. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas vautré devant un match avec de la glace. « Il fait assez froid sur le bateau, du coup j'opte pour les trucs chauds et ces trucs sont biens. » oué j'en avais plusieurs et ils tenaient assez bien la route. Il m'évitait surtout de trop me congeler quand la température commençait a trop descendre.

« Moi aussi Noah ça fait plaisir de te revoir » dis je en tentant de prendre une voix féminine avant de donner un petit coup avec ma bière dans la sienne. Mon imitation n'était pas si bonne que ça. « En tout cas, je suis sûre que j'arrive encore à descendre ce pot de glace, plus vite que toi » Mouais... et en plus j'avais franchement la dalle.  « Tu sais qu'en te voyant, j'ai eu l'impression que tu préférais retrouver le chien que moi... » Roulant des yeux, je me vautrais encore un peu plus sur le canapé. « Ce chien a toujours eu de la chance » il avait un don de séduction indéniable. « Mais qu'est-ce qu'il fait ? » Bim bam boum, on venait de se prendre un essai. « Bha ça commence bien »
Ah qu'est-ce que j'avais faim. « ça te gène si je commande des pizzas ? » oué , aujourd'hui comme à l'époque,j'étais en mesure d'engloutir des tonnes de bouffes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Empty
MessageSujet: Re: Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna EmptyMar 18 Mar - 16:06



Une bière ? Une finale? Je peux rentrer?


Qu'étais-je donc entrain de faire ? Et pourquoi l'avais-je laissé entrer ? A vrai dire, je ne savais pas vraiment quoi penser, si je devais apprécier sa présence ou au contraire être frustré par le fait qu'il envahisse comme ça ma sphère privée, non seulement sans le moindre gêne, mais aussi sans avoir du mal. Et d'un certain côté, cela m'énervait. Il ne faisait plus partie de ma vie depuis bien des années désormais, et pourtant, nous voilà à parler comme si rien n'était, comme si on était de vieux amis. Ou presque. C'était étrange. Déroutant. Assez pour que je me mette à sérieusement douter de ce que je ressentais pour lui. Avant de le rencontrer à la plage, si on m'aurait demandé quels étaient mes sentiments pour lui, ma réponses aurait été simple : j'en avais plus. La seule chose qui persistaient étaient les souvenirs d'un été magique. Et bien que maintenant, ma réponse aurait certainement été la même, je devais avouer que je commençais à douter de la véracité de ces propos. Il semblait tout de même avoir une place assez particulière puisqu'il avait réussi à mettre de côté mon besoin de solitude, de s'imposer pour me tenir compagnie sans pour autant que je lui en voulais. Au contraire, cela avait beau être étrange comme situation, ce n'était pas moins agréable.

"Laissons au moins certaines choses à l'imagination, tu veux bien." finis-je par répondre sur un ton mi-amusé mi-moqueur. Était-ce donc pour cela qu'il était venu ? Pour flirter ? Ou était-ce sa manière pour tenter de s'excuser de ce qui s'était passé dans la crique ? A vrai dire, je ne saurais le dire. Et pourtant, il semblait bien décidé à continuer sur cette voix, puisque maintenant il cherchait à tout prix d'avoir mon numéro. Pourquoi maintenant ? Pendant dix années, il n'avait pas cherché ne serait-ce qu'une seule fois à reprendre le contact. Comme moi, il n'avait pas été capable de faire assez de concessions pour faire fonctionner notre relation. Alors pourquoi cette tentative de rapprochement ? Pas que sa compagnie soit désagréable, mais je ne pouvais tout simplement pas m'empêcher de me poser des questions. "En effet" me contentais-je de répondre, sans pour autant entrer dans son petit jeu. Visiblement, il comprit que cela ne servirait à rien d'insister, puisqu'il ne tarda pas à enchaîner sur un autre sujet de conversation. Les T-Shirts de nos équipes préférés en occurrence. Sauf que ce n'était finalement pas tellement son pull qui avait m'attiré mon attention, mais bien quelque chose autre qu'il venait de dire. Bateau. Ce mot m'avait mis la puce à l'oreille. Déjà à l'époque, il avait toujours aimé la mer, si bien que cela ne m'étonnait finalement pas tant que cela qu'il ait fini par s'acheter un bateau. Et pourtant, il y avait quelque chose dans sa manière de le dire, de le prononcer... "Tu as un bateau maintenant ?" demandais-je, un léger sourire sur le visage. Doucement, je commençais à me détendre d'avantage et apprécier cette soirée.

Je laissais échapper un soupire. Rha, il était vraiment insupportable quand il s'y mettait. Voilà bien un autre point sur lequel il n'avait pas changé. "Je vois que tu aimes toujours autant te parler à toi-même" finis-je par répliquer sans même penser à cacher mon sarcasme. Si je n'avais pas répondu en premier lieu, c'était essentiellement parce que je ne savais pas encore trop quoi penser de cette situation. Alors parler à quelqu'un qui croyait mieux savoir ce que vous ressentiez que vous même était quelque peu... Énervant. J'attrapais mon pot de glace pour prendre une grosse cuillère, histoire de pouvoir échapper à cette discussion pendant ne seraient-ce que quelques instants. Pour une fois, ce n'était même pas mon côté asocial qui prenait le dessus et m'empêchait de profiter de cette soirée, mais tout simplement qu'il avait le don de me prendre au dépourvu. Parler de Maverick, voilà en revanche ce qui était bien plus simple. "Que veux tu, tu sembles l'avoir cherché. C'est toi qui lui l'a nommé après un voleur de coeur, et il ne fait que faire honneur à son nom. " Après tout, nomen est omen. Le nom est présage, comme disait les romains. "D'ailleurs pourquoi tu ne l'as pas emmené ? "

Toujours un léger sourire dessiné sur mes lèvres, je reportais mon attention sur l'écran. Enfin ça, c'était avant que Noah ne vienne briser une fois de plus le silence. D'ailleurs en parlant de pizza, pourquoi la mienne n'était toujours pas arrivée ? "Je savais pas que tu viendrais, du coup je m'en ai déjà commandé... Mais puisque le livreur est toujours pas passé, on pourrait appeler pour qu'ils en rajoutent une autre à la commande ?" Sans réellement attendre sa réponse, je me levais du canapé pour me diriger vers le téléphone. Pour une fois que j'avais assez de motivation pour me lever, autant en profiter. Après avoir fait quelque pas, je finis tout de même par me retourner vers Noah. "Tu veux quoi ?"

made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Empty
MessageSujet: Re: Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna EmptyLun 24 Mar - 14:56

Une bière ? Une finale? Je peux rentrer?
It is not in the stars to hold our destiny but in ourselves..
Ah qu'est-ce qu'elle était chiante, encore plus qu'à l'époque. Pour tenter de la comprendre, il fallait se lever tôt. Quand à essayer de l'amadouer, alors là, c'était un exercice compliqué qui demandait pas mal d'effort. En y réfléchissant ça se comprenait qu'elle ne soit pas mariée, si elle était toujours comme ça, elle avait dû en repousser plus d'un ou les avait repoussés pour pouvoir continuer tranquillement sa petite vie. Que se soit l'un ou l'autre, le seul truc que je voyais, c'est que ça me laissait une possibilité. À l'époque où on était sorti ensemble ça, c'était fait assez n naturellement, mais là, elle était devenue excessivement froide. Dire que je pensais en récolter la palme et bhé non celle-ci aller à Jenna niveau froideur elle était au top niveau. Allait-elle réussir à sourire plusieurs fois dans la soirée, attention top chrono, j'allais compter ses petites mimiques qui prouvaient qu'elle pouvait parfois être heureuse, mais quelque chose me disait qu'il n'y allait pas en avoir tant que ça. Quelle tristesse d'en être arrivé là. J'acceptais ma vie comme elle était et finalement, j'aimais mon côté ours, j'étais comme ça, c'était dans ma nature, mais pas dans celle de Jenna. Pas besoin d'être un médium pour savoir qui lui était arrivé quelque chose de grave à New-York.

« Je suis quasiment né sur un bateau, alors oui, j'ai fini par acheter le mien » Le meilleur achat de ma vie d'ailleurs, je ne le regrettais pas du tout. Une maison ça avait sûrement pas mal d'avantage, mais pour moi ça avait aussi pas mal d'inconvénient. Mon bateau , la belle allegria était devenue un point central de ma vie et je me voyais mal trouver le sommeil autre part désormais. Je n'aimais pas l'océan, c'était un mot trop faible pour ça, elle me passionnait et si j'avais la chance un jour d'être réincarner, je rêvais que ce soit en baleine ou espèce du genre pour pouvoir passer ma vie à explorer le fond des océans. Je trouvais la terre ennuyeuse, sûrement parce que depuis l'enfance, elle m'avait abordé qu'un paquet de désillusions. « Un voilier.. » Oui, ce n'était pas un bateau comme les autres, pas un petit bateau de pêche à moteur, mais une jolie goélette. Pas énorme bien sûr, après tout j'étais tout seul, alors pour m'en sortir, j'avais dû prendre une taille adaptée, mais y avait pas de doute, j'aimais l'allegria.

« Faut bien que je parle à moi – même , tu ne parles pas » Amusée, la voix teinta avec une petite pointe de malice. Elle était toujours douée pour remarquer les problèmes des autres, sans vraiment faire gaffe aux siens. Je pouvais aussi me taire, mais si je partais sur cette idée, on allait finir par jouer aux rois du silence et je n'étais sûrement pas venu uniquement pour regarder le match.

« Ah nan, en fait c'était par rapport à Maverick's point» C'était plus elle l'intello que moi. Comme si j'allais appeler mon chien à cause d'un voleur de cœur. Les gens n'ont pas qu'à le donner à n'importe qui. Nan, mon chien avait un nom en rapport à la mer bien entendu. « Un spot de surf connu pour ses grosses vagues » Bha vi, elle aurait dû y penser. Avalant une autre cuillère de glace juste avant de grimacer, bordel que c'était froid, je lui jetais un rapide coup d'œil en coin. Elle n'avait pas tellement changé, ses traits s'étaient durcis, comme les miens sûrement. « Il voulait pioncer puis une fois de plus, il aurait été le roi de la soirée, alors autant qu'il squatte mon lit » Oui, y en avait marre de toujours le voir voler la vedette. Si je l'avais amené, aucun doute qu'il se soit déjà vautré sur les jambes de Jenna.

« Je ne pouvais pas prévenir! » C'est bien les femmes, jamais contentes. Quelques minutes avant, elle avait refusé de me donner son numéro, comment voulait-elle que je la prévienne. En utilisant la méthode des Indiens et en allumant un feu pour transmettre mon message via des signaux de fumée.
Tournant la tête pour suivre son avancé, j'abandonnais pendant quelques instants le match. « Tu me déçois, c'est toujours la même les 3 fromages avec pleins de sauces piquantes et dit lui qui mette son miel... Dit-lui que c'est moi, on se connaît. » Oué, elle avait dû appeler le seul livreur du coin, et vu que j'étais, un grand consommateur de Pizzas. Aucun doute, la-dessus, il allait parfaitement savoir réaliser ma pizza perso.

Par chance, le livreur semblait ne pas encore être parti, super, j'allais pouvoir manger ma pizza. Parce que oui, je crevais légèrement de faim. Jenna ne mit pas longtemps avant de venir se rasseoir après tout, on avait un match à regarder. C'était peut-être le moment de me taire, après tout s'il, elle ne voulait pas discuter, c'était son choix et pour le moment, j'étais un peu en manque de conversation. « Tu penses rester longtemps ? » Finis-je par demander. Comme quoi, je n'étais finalement pas si douer pour garder le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Empty
MessageSujet: Re: Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna Empty

Revenir en haut Aller en bas

Une bière ? Une finale? Je peux rentrer? - PV Jenna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Je ne peux plus faire semblant, désolée
» Mod pour ETW
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]
» 1/4 de finale [Raphaël VS. Xam]
» le roi est rentrer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees ::  :: Les RPs archivés-