Partagez

Hanaé x You will be the clarity of life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Malika O. Clarsons

Voir le profil de l'utilisateur

Hanaé x You will be the clarity of life 1389949488-lika1

▌AVATAR : JK HOTNESS
▌CRÉDITS : Luckyred (moi )
▌PSEUDO : LKD
▌HISTOIRES POSTÉES : 729
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 25/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 8239
▌DATE DE NAISSANCE : 26/10/1987
▌MON ÂGE : 31
▌EMPLOI/ÉTUDES : Ancienne hôtesse de l'air, ne peux plus travailler étant atteinte de cécité
▌CÔTÉ COEUR : Mon coeur est à l'isolement pour une durée indéterminée.

Hanaé x You will be the clarity of life 1389949491-lika

▌EN CE MOMENT :
Vivre, c'est continuer de naître,parfois je me sens comme un enfant.Qui ne sait pas compter,qui peut tout donner. Partager et aller de l'avantHanaé x You will be the clarity of life Tumblr_mfx4t9RrXx1qcqa3io1_500 J’ai toujours eu besoin de personne dans ma vie, j’ai cherché le moyen de garder du monde autour de moi sans jamais percevoir que je n’étais rien pour ces personnes. Je me méfie à présent et encore plus depuis que je vis constamment dans la pénombre de mon âme. Toi tu es entré dans ma vie et je me méfie, les questions naissent en moi sans jamais trouver la moindre réponse. Comment avancer ? Je dois simplement avancer suivant cette voix qui me guide, la tienne, je ne connais rien d’autre que cette voix rassurante et angoissante à la fois.

▌RPs EN COURS : FERME
Medhi x Try to see it my ...
Hanaé x You will be the clarity of life
Erlina x with a little ... my friend
CaseyxNew place for us two
Lee-lou xLe piège qu'on ne ..
Loméé x Sunday Morning
Spoiler:
 


▌DC : C. Isaak Laokina

Hanaé x You will be the clarity of life Empty
MessageSujet: Hanaé x You will be the clarity of life Hanaé x You will be the clarity of life EmptyVen 27 Déc - 22:28


You will be the clarity of life


La même petite routine depuis ces trois derniers mois à présent, me lever quand Medhi arrive pour m’aider, même si certaine fois je tentais toujours le diable à m’aventurer hors de cette petite routine, enfin c’était encore compliqué de le faire et malheureusement je devais le faire.  Je m’étais levée avec son aide ce matin, j’avais flânais dans mon lit histoire d’attendre son arrivé.  Je m’étais laissée guider jusqu’à la salle de bain où je tentais de me débrouiller toute seule après tout il fallait bien que je m’y fasse. Avant je prétendais pouvoir faire certaines choses les yeux fermés  et bien c’était beaucoup plus facile à dire qu’à faire, j’en vivais chaque jours la preuve. Je pensais qu’aller au toilette les yeux fermés seraient assez facile dans mon appartement et pourtant les coins des meubles étaient bel et bien présent pour me conter le contraire quand je me cognais dessus. J’étais habillée, heureusement pour moi je connaissais parfaitement ma garde de robe et Medhi se pliait à mes demandes, même les plus puérils. J’étais pas gentille avec lui, mais pourquoi faire des efforts ? Je ne mettais pas cela sur le coup de cet handicap qui venait de m’accabler, non mon caractère, mes humeurs étaient là depuis bien longtemps, je vivais avec depuis des années et les virer de ma vie, m’enlever cette sureté que je m’étais fabriquée de toute pièce. Medhi venait de quitter mon appartement depuis une dizaine de minute sans doute pour faire quelques courses, il m’avait bien suggéré de le suivre pour faire ces fameuses courses, mais ma réponse fût non négociable.  Je me sentais bien dans ce cocon que je connaissais parfaitement et où il m’arrivait parfois malgré mes années de vie dedans de me sentir perdue, alors j’imaginais mal me promenais en ville en ne sachant pas où j’étais et surtout dans quoi je m’embarquer.  Il n’y avait pas de remède à cette peur qui rimait avec le monde extérieure depuis l’accident  seul le temps pourrait guérir ce mal qui était en train de me ronger petit à petit. Medhi était aussi  là pour m’aider, mais  je n’avais pas misé toute ma confiance en lui, il était comme beaucoup d’autre personne présente juste pour l’argent et rien d’autre. Je ne comprenais pas parfois pourquoi il était là à chercher à me connaître, à me découvrir et à savoir ce que je pensais.

J’étais assise sur mon sofa, je pensais à tout et à rien, mais surtout à cette cécité qui avait modifié ma vie en tout point.  J’avais tellement peur du noir depuis toujours qu’à présent je vivais dans la pénombre. J’avais du mal à m’en remettre, c’était compliqué de passer d’un monde en couleur à quelque chose d’inexistant.  Je fermais mes paupières pour me reposer et cesser de penser, même si j’aurais pu les laisser ouverte, je ne parvenais pas à dormir les yeux ouverts, assez ridicule.  Je venais de m’assoupir, je ne m’étais pas sentie partir dans le pays des songes, j’aurais aimé faire de jolie rêve, je pensais en faire un à cet instant.  De l’herbe verte d’une couleur chaleureuse, un ciel bleuté  comme on les aime et le soleil rayonnant de mille feux, je marchais tranquillement dans ce paysage divin, mais vide de vie, personne ne traînait par là. Je marchais, ne pensant pas que cela m’arriverait.  Je ne m’y attendais pas ce qui fût que je me réveillais en sursaut avec quelque sueur froide en prime.  Je soufflais allégrement en repensant à ce qui venait de se passer. Je venais de vivre un rêve ou plutôt un cauchemar où je pensais être heureuse jusqu’à tomber dans le vide et au plus que je tombais au plus le noir régnait.  Je n’étais pas rassurée et  le bruit de la sonnette retentissant ne m’aida pas à le faire. Je tentais de me calmer, qui pouvait sonner à ma porte ? Un démarcheur ?  Faire semblant de ne pas être là ? C’était raté avec la  voiture garé juste devant ma porte. Je me levais me répétant à moi-même un pas après l’autre. J’attrapais cette foutue canne que l’on m’avait confié.  J’avançais comme on me l’avait expliqué rapidement pour tenter d’éviter les meubles. Malheureusement, je n’avais pas encore le pli  et je tombais deux fois à cause de la table basse qui avait soit changé de place ou alors qui avait grossi depuis mon accident.  J’ouvrais la porte après avoir longuement cherché la poignée de cette dernière. Qu’elle idée d’ouvrir sans savoir c’était qui ? J’oubliais que j’étais dans le noir complet. «  Bonjour, c’est pour ? »  Personne ne pouvait voir que j’étais aveugle vu que je portais toujours en journée mes lunettes de soleil.
lkd


Je suis cette fille avec toutes ses humeurs

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé.
Revenir en haut Aller en bas

S. Hanaé Hamilton

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t69-hanae-j-ai-jamais-eu-l-imp

Tumblr est mon ami

▌AVATAR : La plus belle des rousses : Holland Roden
▌CRÉDITS : #CHEVALISSE
▌PSEUDO : Petit_Biscuit
▌HISTOIRES POSTÉES : 1361
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 23/07/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 7274
▌DATE DE NAISSANCE : 01/06/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Secretaire médicale
▌CÔTÉ COEUR : Perdue...

Aksel <3

▌EN CE MOMENT : Hanaé x You will be the clarity of life 864857hana02
« Je n’ai pas envie de te perdre. On s’est remis ensembles parce que j’étais enceinte et j’ai eu peur que tous ces bons moments qu’on a passés ensemble depuis, ça s’effacent lorsque je te l’annoncerais. »


▌RPs EN COURS : ♦️ Nathaniel
♦️ Les 4 thons
♦️ Malika
(3/5 rp)

▌DC : La deprimée et le BG Avery

Hanaé x You will be the clarity of life Empty
MessageSujet: Re: Hanaé x You will be the clarity of life Hanaé x You will be the clarity of life EmptySam 4 Jan - 3:06


« You will be the clarity of life »
feat. Malika O. Clarsons

« Et zut ! » Lâcha Hanaé alors qu’elle ouvrir une boite d’œuf. Il ne lui en restait plus que deux et la recette qu’elle essayait de réaliser spécifiait qu’il en fallait quatre. La jeune femme aurait dû vérifier avant de préparer le gâteau qu’elle comptait emmener chez sa belle-mère où elle devait déjeuner le lendemain midi mais déjà la voir derrière les fourneaux s’était déjà bien, il ne fait pas non plus trop lui en demander. Hanaé avait vraiment pas le courage de prendre la voiture pour aller faire des courses alors qu’il ne lui manquait que cela, c’est pourquoi elle décida de faire comme à chaque fois, d’aller frapper chez la petite mamie qui n’habitait pas loin qui était un vrai amour avec elle et qui lui en prêterait sans aucun doute avant qu’elle aille le lendemain matin en acheter. Malheureusement, elle n’était pas présente pour une fois alors Hanaé décida de finalement aller toquer à une maison pas loin, maison dont elle ne connaissait pas le ou la propriétaire mais tant pis. Elle vient demander deux pauvres œufs, pas de l’argent non plus. Sonnant à la porte, après quelques minutes, alors qu’elle s’apprêtait à partir en pensant que là aussi il n’y avait personne, la porte s’ouvrit. « Bonjour, c’est pour ? » Une jeune femme venait à peine d’ouvrir la porte. La jeune rousse n’était pas pressé, elle avait tout son temps en fait mais elle ne compte pas déranger le voisinage pour seulement deux pauvres œufs, c’est pourquoi elle ne mit pas longtemps avant d’expliquer la raison de sa venue : « Bonjour, désolé de vous déranger mais j’habite à deux maisons et il me manque deux œufs dont ça serait pour vous emprunter, j’vais aux courses demain matin donc je vous les rendrais à ce moment-là ! » Hanaé a comme l’impression de la connaitre ou au moins l’avoir déjà vu quelques parts. En observant davantage, elle ne met pas longtemps à comprendre que la jeune femme qui doit avoir à peu près le même âge qu’elle, peut-être un peu plus jeune est mal voyante. En même temps, peu de monde se ballade régulièrement avec ses lunette de soleil en décembre, encore moins chez soi. Ah mais oui, c’était il y a quelques semaines peut-être, au boulot. La jeune femme était venue avec un homme et lorsque celui-ci la laissait seule quelque minutes elle a tout simplement fondu en larme, Hanaé s’en souvient maintenant. La rousse est loin de se souvenir de tous les patients qui vienne dans le cabinet médical où elle travaille depuis quelques années pourtant elle se souvient bien d’elle. Comment c’était son nom déjà ? Ah oui, Mlle Clarsons, son prénom, elle n’en a aucun souvenir. « Vous êtes bien mademoiselle Clarsons c’est ça ? Je suis Mlle Hamilton, secrétaire au cabinet médical de la ville. On s’est vu la semaine dernière lors de votre dernière visite ! » Alors qu’elle fermait la bouche, elle se rendit compte de la gaffe monumentale qu’elle venait de commettre et elle porta la main à sa bouche. Hanaé est du genre à s’en vouloir très difficilement mais là oui. « On s’est vu » bien sûr, les phrases à ne pas sortir devant un mal voyant, elle les faisait sans même faire exprès. C’était une façon de dire, Hanaé espérait qu’elle n’allait pas lui en tenir rigueur. Non pas qu’elle n’a pas envie de se faire une nouvelle ennemie, elle s’en fiche royalement à vrai dire si une personne ne plus dans cette ville ne la supporte pas, elle ne voulait pas paraitre méchante. Venant d’Hanaé c’est vraiment très curieux de savoir ça. Après tout cela fait neuf ans qu’elle utilise la méchanceté sur à peu près tout le monde mais là c’est différent. La fille est aveugle. Non pas que la rousse la prend avec des pincettes parce qu’elle a de la pitié pour elle, ce n’est décidément pas son genre mais c’est mal de se foutre des personnes handicapés, c’est toujours ce que se dit Hanaé. En tout cas, ce n’est pas parce qu’elle s’en voulait qu’elle allait s’excuser, après tout peut-être que Mlle Clarsons n’a même pas relevé la stupidité qu’elle a dite. Elle se contenta donc de répéter. « Ça serait donc possible ? Vous inquiétez pas, je ne suis pas une voleuse d’œufs ! » Elle disait cela en quelques sorte pour détendre l’atmosphère alors que ce n’était vraiment pas drôle. En tout cas, la demoiselle se préparait déjà à partir, d’ailleurs elle regardait un peu plus loin en essayant d’imaginer à qui elle allait bien pouvoir aller demander parce que là, vu comment c’est parti, elle n’y croyait pas trop.

créée par Matrona



Siobhan Hanaé Hamilton

Boy to tell you the truth it's always been you, i'm all about you. Oh,boy, no one can do me the way you do. It's always been you. I'm all about you.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas

Malika O. Clarsons

Voir le profil de l'utilisateur

Hanaé x You will be the clarity of life 1389949488-lika1

▌AVATAR : JK HOTNESS
▌CRÉDITS : Luckyred (moi )
▌PSEUDO : LKD
▌HISTOIRES POSTÉES : 729
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 25/12/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 8239
▌DATE DE NAISSANCE : 26/10/1987
▌MON ÂGE : 31
▌EMPLOI/ÉTUDES : Ancienne hôtesse de l'air, ne peux plus travailler étant atteinte de cécité
▌CÔTÉ COEUR : Mon coeur est à l'isolement pour une durée indéterminée.

Hanaé x You will be the clarity of life 1389949491-lika

▌EN CE MOMENT :
Vivre, c'est continuer de naître,parfois je me sens comme un enfant.Qui ne sait pas compter,qui peut tout donner. Partager et aller de l'avantHanaé x You will be the clarity of life Tumblr_mfx4t9RrXx1qcqa3io1_500 J’ai toujours eu besoin de personne dans ma vie, j’ai cherché le moyen de garder du monde autour de moi sans jamais percevoir que je n’étais rien pour ces personnes. Je me méfie à présent et encore plus depuis que je vis constamment dans la pénombre de mon âme. Toi tu es entré dans ma vie et je me méfie, les questions naissent en moi sans jamais trouver la moindre réponse. Comment avancer ? Je dois simplement avancer suivant cette voix qui me guide, la tienne, je ne connais rien d’autre que cette voix rassurante et angoissante à la fois.

▌RPs EN COURS : FERME
Medhi x Try to see it my ...
Hanaé x You will be the clarity of life
Erlina x with a little ... my friend
CaseyxNew place for us two
Lee-lou xLe piège qu'on ne ..
Loméé x Sunday Morning
Spoiler:
 


▌DC : C. Isaak Laokina

Hanaé x You will be the clarity of life Empty
MessageSujet: Re: Hanaé x You will be the clarity of life Hanaé x You will be the clarity of life EmptyLun 6 Jan - 15:45


You will be the clarity of life



C’était bien rare qu’on vienne sonner à ma porte, mise à part quand la fin d’année se pointer et que les pompiers et autre venaient pour nous vendre leurs calendrier. J’avais eu une raison cette fois de ne pas en acheter comme toutes les années. Je ne voyais même pas l’intêret d’en avoir un vu que je ne risquais pas de pouvoir le voir. Cependant, je l’avais acheté, étrange moi qui ne daignait jamais dire oui à ce genre de chose, j’avais accepté. Sans doute que ma vie actuelle me rendait différente. Mieux ? Je n’en savais rien, mais je devais bien accepter que je faisais les choses différemment de d’habitude. Je rencontrais des personnes dans des endroits loin d’être fait pour ça, je m’attachais réellement à Medhi, chose que j’évitais de faire avant. Mais, j’étais comme contrainte à changer mes habitudes qui m’avaient sans doute mené à ma perte. Je n’étais guère rassuré d’aller ouvrir ma porte à vrai dire, je venais de vivre un songe qui se rapprochait largement du cauchemar en réalité, je tentais de dépasser le sentiment d’insécurité ayant fini d’envahir mon être. J’avançais à l’aide de ma canne sans essayant de suivre à la perfection l’endroit où elle me guidait. Ce fût long de trouver la poignée de la porte d’entrée, je ne la pensais pas aussi haute, j’avais cherché un long moment un peu trop bas. Je venais d’ouvrir la porte alors que ce n’était peut-être pas ce que j’aurais dû faire, je ne savais pas qui était là après tout. Généralement, avant mon accident je vérifiais par le judas histoire de ne pas laisser entrer ou ouvrir ma porte à n’importe qui , mais là je n’avais pas réellement le choix. Si je me retrouvais battu par un homme et dérobé des choses les plus précieuse que j’aurais chez moi, c’était que le sort après tout s’acharnait joyeuse contre moi. J’étais rassurée en entendant la voix d’une jeune femme, me demandant juste un peu d’aide pour la dépanner d’œufs. Je n’étais même plus sûr d’avoir cela dans mon réfrigérateur. « Bien sûr. Enfin, j’espère en avoir encore dans mon frigo. » Que devais-je faire ? La laisser entrer, la faire attendre le temps que j’arrive sans accident à mon frigo ? Je ne savais pas exactement, puis je venais de me soucier de cette voix qui m’avait quémandé de l’aide. Cette fois étrangement me paraissait familière, pourtant je ne me souvenais pas du tout de la personne qui était là. Avais-je déjà croisé cette jeune femme ? Je grimaçais doucement en pinçant mes lèvres entres elles alors que je cherchais une réponse à ma question. Puis la jeune femme me révéla mon nom de famille, j’étais sans doute déconcerté sur ce coup et cela pouvait ce lire sur mon visage, j’avais même laissé la bouche un peu ouverte, avant de me reprendre. Puis la révélation se fit d’elle-même quand j’appris le travail de la jeune femme. Mon cœur se serra, cette jeune femme m’avait vu faible sans même que je ne le sache au début. Elle était discrète comme une image et le mot était merveilleusement bien choisi pour décrire l’instant que j’avais vécu. J’avais eu besoin d’évacuer ma colère , mes peurs et mes peines. J’étais sûre que j’étais seule, Medhi n’était plus dans la salle d’attente et je pensais pouvoir craquer rompre discrètement ma coquille qui a ce moment devenait étouffante pour moi. J’avais du mal à déglutiner avant de pouvoir reprendre la discussion qu’avait lancé la jeune femme. « Oui, c’est bien moi. Je me … souviens de vous. Vous habitez le quartier ? » Oui, enfin ma question était carrément nulle, vu qu’elle l’avait dis peu de temps avant qu’elle était ma voisine, mais jamais je n’aurais parié l’avoir en voisine. Enfin on faisait toute deux des bourdes sans doute au vu de ce petit mot qu’elle avait placé dans sa phrase, me disant qu’on s’était vu. Cela était un peu plus compliqué pour moi. Enfin, j’aimais bien quand les gens ne cherchaient pas forcément leurs mots face à moi, je n’allais pas fondre en larme avec cette petite bourde. Après tout, je devais vivre ainsi et me montrer forte, pas comme dans ce maudit cabinet médical. Je souriais un peu plus laissant percevoir à la jeune femme que je n’étais pas fâché pour si peu, même si peut être n’avait-elle pas eu conscience de ses mots, ce qui serait encore mieux. « à quoi bon être voleuse d’œuf ? Autant voler des poules, ça serait plus simple non ? » Je grimaçais doucement essayant de rester sérieuse avant de lâcher un petit rire. Je m’écartais volontairement du devant la porte. « Entrez, je vais vous donner vos œufs. Si vous voulez vous pouvez même boire un petit quelque chose. » Je laissais la jeune femme entrer attendant d’être sûr qu’elle soit bien à l’intérieur avant de refermer la porte.
lkd


Je suis cette fille avec toutes ses humeurs

On passe notre vie entière à s’inquiéter de l’avenir, à faire des projets pour l’avenir, à essayer de prédire l’avenir... Comme si savoir à l’avance pouvait amortir le choc. Mais l’avenir change constamment. L’avenir est le lieu de nos plus grandes peurs, et de nos espoirs les plus fous. Mais une chose est sûre : quand finalement, il se dévoile... l’avenir, n’est jamais comme on l’avait imaginé.
Revenir en haut Aller en bas

S. Hanaé Hamilton

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pearl-trees.com/t69-hanae-j-ai-jamais-eu-l-imp

Tumblr est mon ami

▌AVATAR : La plus belle des rousses : Holland Roden
▌CRÉDITS : #CHEVALISSE
▌PSEUDO : Petit_Biscuit
▌HISTOIRES POSTÉES : 1361
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 23/07/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 7274
▌DATE DE NAISSANCE : 01/06/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Secretaire médicale
▌CÔTÉ COEUR : Perdue...

Aksel <3

▌EN CE MOMENT : Hanaé x You will be the clarity of life 864857hana02
« Je n’ai pas envie de te perdre. On s’est remis ensembles parce que j’étais enceinte et j’ai eu peur que tous ces bons moments qu’on a passés ensemble depuis, ça s’effacent lorsque je te l’annoncerais. »


▌RPs EN COURS : ♦️ Nathaniel
♦️ Les 4 thons
♦️ Malika
(3/5 rp)

▌DC : La deprimée et le BG Avery

Hanaé x You will be the clarity of life Empty
MessageSujet: Re: Hanaé x You will be the clarity of life Hanaé x You will be the clarity of life EmptyVen 28 Fév - 21:12


« You will be the clarity of life »
feat. Malika O. Clarsons

Pour une fois que la belle rousse voulait faire à manger et plus précisément préparer un gâteau, il avait fallu qu’elle choisisse le seul jour où elle n’a plus d’œufs, elle en a de la chance dis donc. Bref, ce n’était pas bien grave elle avait trouvé une solution et grâce à cela elle fit la connaissance, du moins c’est ce qu’elle croyait, d’une nouvelle. Enfin nouvelle, c’est juste qu’elle pense ne l’avoir jamais vu mis à part à son lieu de travail et puisqu’elle est persuadée de connaitre tout le monde, forcément elle la prend pour une petite nouvelle de la ville. « Oui, j’habite à quelques pâtés de maison » En accompagnant ses mots, elle avait montré une direction, ce qui ne servait absolument à rien. Mais en fait c’était ainsi, la rousse a tendance à parler avec les mains. Tandis qu’elle avait monté en direction de son appartement, elle comprit très vite qu’elle était ridicule car la jeune femme ne pouvait même pas la voir alors elle arrêta en pleins milieu, comme si de rien n’était. « C’est quand même plus pratique directement des œufs, au moins on n’a pas à s’en occuper de la poule. » Pourquoi est-ce qu’elle continuait dans cette conversation que la jeune femme du nom de Malika avait lancée ? Elle ne sait pas exactement mais bon, c’était ainsi. Quand la rousse part, il est difficile de la retenir, que ce soit dans les bêtises à dire ou bien dans le premier sens du terme. Finalement, elle accompagna la jeune semi-inconnue en riant elle aussi. La jeune femme rousse se sentait finalement à l’aise devant elle alors qu’elle ne la connaissait pas et que jusque-là, c’était l’inverse. Il y avait ce petit truc qui faisait qu’elle se sentait à l’aise. Peut-être est-ce que Malika lui paraissait sympathique tout en… en fait elle n’en savait rien du tout mais elle était d’humeur à rire et puis elle l’invita à rentrer et qu’elle lui proposa de boire quelque chose, elle accepta directement, sans même se poser la question et penser au fait qu’elle était venue ici pour des œufs et ce, pour faire un gâteau qui l’attendait. « Merci bien. Oh bah ouais pourquoi pas » Hanaé qui s’incruste sans même se demander si elle dérange ? Oui, c’est tout à fait son genre. Quoi qu’en découvrant qu’elle était tombée chez une aveugle, elle s’était senti mal à l’aise de la déranger pour de simples œufs. Mais bon, très vite elle était revenait Hanaé Hamilton. Finalement, alors que la jeune femme chez qui elle venait de rentrer partie dans la cuisine sans aucun doute pour chercher les yeux et puis peut-être de quoi boire vu sa proposition, Hanaé ne put s’empêcher de regarder la décoration. La maison était décorée avec gout, ce qui lui semblait bizarre si elle vivait toute seule… Quoi que pas tant que ça en fait. Malika n’est pas la première aveugle qu’elle voit et vu la manière dont elle se déplace, il y a fort à parier qu’elle n’est pas aveugle depuis bien longtemps. Quelques mois peut-être. Ses photos présentes dans les cadres devaient donc être là avant qu’elle ne perdre la vue. Ce n’était que des suppositions bien sûr. Très vite, quelque chose, plus précisément une photo attira son attention. On pouvait y voir trois adolescentes, au temps du lycée surement, elles étaient en possession de sac de cours et puis avaient l’âge pour. Au milieu, Hanaé n’eut pas de mal à reconnaitre la jeune femme chez qui elle se trouvait. Pourtant, elle avait l’impression de « connaitre » l’adolescente sur la photo, pourtant la jeune femme aveugle, elle, elle semblait ne pas la connaitre, ou plutôt, elle ne l’avait pas reconnue. Au même moment, Malika arriva dans le salon alors Naé lui dit simplement : « Je te connais… Mis à part l’autre jour au cabinet… Tu étais au lycée de Pearl Trees non ? J’en suis quasiment certaine. Je m’appelle Hanaé, Hanaé Hamilton, rousse et dans un classe inférieur à la tienne. J’étais, ce qui les gens peuvent qualifier de garce. » C’est quand même bizarre, pour ce décrire, elle parle quand même du fait qu’elle était et est encore d’ailleurs une garce, comme quoi ça la décrit bien si Lika arrive à la reconnaitre. Les deux jeunes femmes n’ont jamais réellement parlés en fait, jusqu’à aujourd’hui, elles avaient tout de même un point commun : être garce avec pleins de monde. En tout cas, Naé se souvient bien d’une des rares fois où elles se sont trouvé toutes les deux seules dans une pièce. C’était aux toilettes de leur bahut, Hanaé était en pleure quand elle est entrée alors qu’elle ne voulait pas que quelqu’un la voit, finalement elles n’en ont pas parlé et Malika n’en a parlé à personne. C’était il y a quelques années maintenant, d’où le fait qu’Hanaé était réellement de se trouver ici chez elle et puis, qu’elle soit aveugle.

créée par Matrona



Spoiler:
 


Siobhan Hanaé Hamilton

Boy to tell you the truth it's always been you, i'm all about you. Oh,boy, no one can do me the way you do. It's always been you. I'm all about you.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Hanaé x You will be the clarity of life Empty
MessageSujet: Re: Hanaé x You will be the clarity of life Hanaé x You will be the clarity of life Empty

Revenir en haut Aller en bas

Hanaé x You will be the clarity of life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hanaël
» (FB) I dare you ... [PV Hana]
» Au détour d'une Ruelle [Pv : Hana Takumi]
» Hana Saku Iroha
» Fiche Techniques de Hana Yoru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees ::  :: Les RPs archivés-