Partagez

Nate & les 4 thons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité


Anonymous



Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyLun 16 Déc - 22:38




NATE ET LES QUATRE THONS

Hugo se regarda une dernière fois dans le miroir. Parfait. Tout simplement parfait : son costume lui allait toujours à merveille. Il tira sur chacune de ses manches pour réajuster la longueur de sa chemise, serra un peu plus le nœud de sa cravate et se lança un petit sourire satisfait. Il était 18h55 et il ne fallait pas qu’il tarde trop. Il avait dit à Hanaé  qu’il serait là pour 19h15 grand maximum, sachant qu’il avait promis à ses parents de fermer la boutique ce soir. Embarquant sa veste avec lui, il descendit les marches du grand escalier en bois qui menait au rez-de-chaussée. Lorsqu’Hugo informa ses parents qu’il allait fermer et partir pour sa soirée, la sonnerie de l’entrée se mit à retentir, signe qu’un client venait de pénétrer dans le magasin. C’était toujours la même chose… Ils n’avaient pas un client dans l’après-midi mais dès que c’était l’heure de la fermeture, il y en avait toujours un pour se ramener ! Le jeune homme soupira et fit demi-tour, direction le magasin. Lorsqu’il passa le rideau qui séparait l’animalerie du reste de leur logement, Hugo haussa les sourcils, étonné de trouver là Nathaniel. Lui et le marin-pêcheur se connaissaient depuis tous petits. Ils avaient beau avoir deux ans de différence et n’avoir jamais été dans la même classe à l’école, ils se connaissaient très bien, ayant passé quasiment tous leurs week-ends et leurs vacances à s’amuser chez l‘un chez l’autre : Pearl Trees était un petit village où tout le monde se connaissait et où il n’y avait pas grand-chose à faire. Tout le monde savait tout de la vie de tout le monde – au grand désarroi d’Hugo – et le jeune homme n’avait jamais approuvé la façon dont Nathaniel avait été traité par le reste des habitants après le drame qui avait secoué le village bien des années plus tôt… Même si cela était relativement peu comparable, Hugo avait toujours trouvé qu’ils se ressemblaient sur quelques points et notamment sur le fait d’avoir été la victime de quolibets par quelques habitants peu intelligents : l’un était le seul asiatique et même étranger à des kilomètres à la ronde tandis que l’autre était le fils de celui qui avait tué le maire de Pearl Trees… Les murmures à leur passage, ils avaient connu ça tous les deux et quelque part, cela avait renforcé leur amitié.

« Nate ! T’arrives pile avant la fermeture dis donc ! T’as besoin de quoi ? »

Hugo posa sa veste sur le comptoir et s’approcha de son ami pour lui serrer la main. Cela faisait un bail qu’ils ne s’étaient pas vus. Le métier de Nathaniel était très prenant et il était constamment parti sur les flots : il n’était pas rare de voir les volets de sa maison fermés durant plusieurs jours d’affilée et de ne pas le voir, lui, dans les rues du village.
Nate était en tout cas l’un de leurs meilleurs clients. Malgré le petit nombre de marins-pêcheurs présents à Pearl Trees, le village ne possédait pas de magasin spécialisé dans l’équipement de pêche alors les Livingston avaient décidé de dédier une partie de leur magasin afin de dépanner tous les marins-pêcheurs du coin.

A l’extérieur, Hugo pouvait entendre les cloches de l’église sonner sept fois. Regardant son ami, il lui demanda :

« Pitié, sois un pote ! Dis-moi que tu n’as pas une liste de malade à acheter ! J’ai rendez-vous dans un quart d’heure et si je file pas dans cinq minutes maxi, je vais être en retard ! » Il ne voulait absolument pas jeter Nate dehors – surtout que le magasin était fermé le lendemain et qu’il ne pourrait pas avoir son matos s’il ne l’achetait pas maintenant – mais Hanaé l’avait seriné avec le fait de « Surtout, tu arrives à l’heure hein !! » A croire qu’elle le connaissait trop bien, lui et ses éternels retards ! Il fallait encore qu'il aille rechercher son téléphone toujours en charge, le bouquet de fleurs qu'il lui avait acheté l'après-midi même, qu'il ferme le magasin à clefs et baisse le rideau métallique.

Le timing était plutôt serré...


Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyMer 18 Déc - 21:26




NATE ET LES QUATRE THONS

Depuis mon arrivée à Pearl Trees, je n'avais pas eu l'occasion de rendre visite à ma cousine. Je connaissais Hanaé depuis l'enfance, mais nos routes se sont rapidement éloignées après le départ de sa mère. Aujourd'hui signé le jour de nos retrouvailles et autant dire que j'avais hâte d'y être. On allait avoir pleins de choses à se dire et si on s'entendait aussi bien qu'à l'époque on risquait de passer une nuit blanche. « Tu veux vraiment que je vienne ?» Ses mains me firent tressaillir, pas par plaisir, mais par gène. Depuis que je m'étais retrouvé -légèrement- agrippé à Hugo je me sentais sale. Je ne regrettais rien, mais j'avais du mal à le regarder en face. Il m'avait suivi jusqu'ici et j'étais passée à deux doigts de le tromper. Alors, même si tout n'était pas en rose en ce moment, il ne méritait ça. Je tentais donc de réparer les peaux cassées, une dernière chance. Je devais mettre de l'ordre dans ma vie, j'en avais bien besoin. Ce soir j'allais juste tenter de profiter et foutre Hugo de côté. Étant donné que depuis ce foutu jour où il m'avait « obligé » à lui sauter dessus il s'était aussi insinué dans mon esprit. Dire qu'en plus il m'avait fait pourchasser par un pêcheur. Cette ville était remplie de barges. Heureusement ma cousine ne rentrait pas dans le lot, c'était sûrement la seule personne normale de Pearl Trees. « Oui, je veux te la présenter » Je me voyais mal le laisser en plan, j'étais déjà assez distante, alors si en plus je sortais sans lui, cela allait finir en drame.

« Tu viens mon chéri » Blue arriva en trottinant avant de s'asseoir de son air royal. « Tu es obligé de l'amener ? » La cohabitation entre lui et Blue était assez compliquée. Retenant de lancer une pique désagréable, j'enfilais son harnais à Blue. Comme si j'allais l'abandonner à son triste sort. « Allez on y va » Sam resta silencieux et m'emboîta le pas. Voilà comment éviter une engueulade... enfin pour le moment.

« Tu ne pouvais pas lui demander l'adresse! » Au volant de ma petite voiture qui pétardait comme la mobylette d'Edgar dans les aristochats, je venais de m'arrêter sur le bord de la route pour réfléchir à ce qu'elle m'avait dit au téléphone. « cela avait pas l'air si compliqué que ça au téléphone » Après tout on était à Pearl Trees, ce n'était pas si compliqué de trouver une maison. « Appelle là » Je lançais un regard énervé à Sam avant de souffler. « Merci, je l'aurais fait si j'avais enregistré son numéro dé téléphone » Résultat, le grand brun sortit de la voiture en claquant la portière. Chouette ça commençait bien. « Rha c'est juste un petit oubli » Qu'est-ce qu'elle m'avait dit déjà ? C'était quoi le nom de sa maison... Primevère ? Non , Tulipe ? Non , Magnolia ? Non plus. « MARGUERITE, c'est ça » Une idée en amenant une autre je me rappelais désormais de la route qu'elle m'avait indiqué... Enfin en gros. « T'es sur de toi ? » Je lui jetais un regard en coin avant de reprendre la route. Dix minutes plus tard après avoir tourné un nombre de fois incalculable autour du quartier, je réussissais enfin à me garer devant la maison. « Nous y voilà !!! » Lançais je d'une voix surexcitée. Enfin, j'allais pouvoir revoir ma cousine. Laissant Sam en plan, je m'élançais vers la porte d'entrée avec Blue avant de me tambouriner à la porte. Sam arriva quelques secondes après et appuya sur la sonnette. « Ah... je l'avais pas vu » Dans quelques secondes, j'allais enfin la revoir. Si ça se trouve elle était peut-être devenue blonde ? Nan... ce n'était pas possible, elle était si jolie avec ses boucles rousses.

Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel S. Reynolds


Nathaniel S. Reynolds

http://www.pearl-trees.com/t11-nathaniel-brother-sister-i

Nate & les 4 thons 833243nathanae

▌AVATAR : Joshua Bowman
▌CRÉDITS : me, myself & I.
▌PSEUDO : Mat'
▌HISTOIRES POSTÉES : 1290
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 27/06/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 4780
▌DATE DE NAISSANCE : 18/09/1988
▌MON ÂGE : 31
▌QUARTIER : Le Lys blanc, Oak Ridge
▌EMPLOI/ÉTUDES : Pêcheur.
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire, mais toujours épris de la rousse.

Nate & les 4 thons Tumblr_mgwtw7Nch51rce28do1_250

▌EN CE MOMENT :
Tous les deux le regard perdus dans l’immensité de cette étendue d’eau, il prit enfin la parole. « Dis-moi que tu n’y penses plus, dis-le moi… Tout ça, cette plage, cette chanson, c’est nous… C’est naturel, c’est simple… Et c’est beau… C’est même magnifique… » Termina-t-il en la serrant un peu plus fort. « Je t’en prie, ne t’en va pas, pas encore une fois.» Laissant ses mots s'envoler, emportés par le vent.

▌RPs EN COURS : .
Hanaé ❧ Faire de ta vie un enfer...
Les 4 thons ❧ Ca va chauffer...

▌DC : Camcam & Ioio

Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyVen 20 Déc - 16:45




NATE ET LES QUATRE THONS

« Aouuuuuuhhhhh », un grand bâillement accompagna le réveil difficile de Nathaniel. La nuit avait été longue en mer, et à peine à quai, il avait dû aller livrer tous ses clients, à savoir quelques brasseries et supermarchés de Woodburgh. Aux alentours de dix heures, il avait enfin pu franchir la porte de chez lui avant de s’écrouler sur son lit, complètement usé et rincé par le travail. En pleine séance d’étirements de bras, de la nuque, le corps en étoile dans son lit, le jeune pêcheur aperçut son réveil. « 18h37… » Dit-il en se retournant et en replongeant la tête dans son oreiller. Trois secondes et demi plus tard, les yeux grands écarquillés, le voilà qui se dépatouillait avec ses draps et filait sous la douche à toute vitesse. Il n’avait plus que vingt-trois minutes pour arriver chez les Livingston avant la fermeture, sinon, il pourrait dire adieu à son matériel et perdrait deux grosses journées de boulot. Impossible. Douché et habillé en moins de deux, il se précipita jusqu’à sa voiture et démarra en trombe jusqu’à l’animalerie. A l’approche du magasin, il pouvait entrevoir de la lumière. Ouf, ils étaient toujours ouverts. Soulagé de ne pas trouver portes closes, Nate poussa la porte avec entrain, il avait besoin de nouveaux filets de pêche. Evidemment, ça faisait des jours qu’il s’était promis d’aller les chercher, mais une fois chez lui, la fatigue et la flemme avaient toujours raison de sa bonne volonté. Maintenant qu’il était dos au mur, il n’avait d’autre choix que de venir chercher sa commande, et encore, il l’avait échappé belle cette fois encore. Il s’approcha du comptoir et fut ravi d’être accueilli par le fils Livingston, Hugo. Ces deux-là se connaissaient depuis plus ou moins toujours, et sans vraiment qu’il ne puisse se l’expliquer, Nathaniel aimait beaucoup ce garçon, sûrement parce qu’il le trouvait simple, et que le fait que pour lui qui poursuivait la carrière de son défunt père, voir un garçon de son âge bosser dans le commerce de ses parents était rassurant.  

« Excuse-moi Hugo, j’arrive au dernier moment, je me suis endormi comme une masse et je viens de me réveiller… » Les deux jeunes hommes ne s’étaient pas vus depuis bien longtemps, et maintenant qu’il y pensait, il lui semblait bien que lors de sa dernière visite, il avait promis à Hugo une soirée entre mecs. Décidément, en ce moment, il faisait tout de travers. Lorsque le commerçant sortit de derrière son comptoir, Nate remarqua le soin avec lequel ce dernier s’était habillé, costard-cravate… Il avait l’air d’un pouilleux lui avec son jean, ses petites baskets en toile et sa chemise à carreaux. Avant qu’il n’ait le temps de lui poser la moindre question, on lui donne un élément de réponse, monsieur était invité. « Tu vas voir un balai ? C’est Le lac des cygnes ce soir au théâtre ? T'as vraiment la classe comme ça, James Bond est à Pearl Trees mesdames et messieurs… Qui est-ce que tu vas impressionner comme ça ? » Dit-il en lui tapotant le dos. Le pêcheur savait très bien qu’Hugo était un dragueur invétéré, et sa liste de conquêtes devait plus ou moins couvrir la distance qui séparait Pearl Trees de Woodburgh… « Tu dois avoir une commande pour moi, j’avais commandé des filets de pêche en début de semaine. » Pendant que l’assistant cherchait le colis, Nate continua sa petite séance de questions, curieux de savoir quel nom il allait pouvoir rajouter au palmarès du garçon. « Brune ? Blonde ? Rousse ? Est-ce que tu veux que je fasse quelque chose pour toi en attendant que tu mettes les mains sur mon paquet ? Nate & les 4 thons 3627167106 » Au fond, Nate le regardait avec envie, pas le corps d’Hugo non Nate & les 4 thons 2421017855 mais plutôt ce qu’il représentait. Ca faisait longtemps qu’il n’avait pas revêtu un costume et essayé de conquérir une fille, il n’en avait ni le cœur ni l’envie, et il ne se souvenait même pas de la dernière fois que quelqu’un l’avait invité à une soirée. Une petite moue renfrognée sur son visage, il s’appuya contre le comptoir, perdu dans ses pensées et soufflant telle une victime sans s’en rendre compte.




Revenir en haut Aller en bas
S. Hanaé Hamilton


S. Hanaé Hamilton

http://www.pearl-trees.com/t69-hanae-j-ai-jamais-eu-l-imp

Tumblr est mon ami

▌AVATAR : La plus belle des rousses : Holland Roden
▌CRÉDITS : #CHEVALISSE
▌PSEUDO : Petit_Biscuit
▌HISTOIRES POSTÉES : 1361
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 23/07/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 7274
▌DATE DE NAISSANCE : 01/06/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Secretaire médicale
▌CÔTÉ COEUR : Perdue...

Aksel <3

▌EN CE MOMENT : Nate & les 4 thons 864857hana02
« Je n’ai pas envie de te perdre. On s’est remis ensembles parce que j’étais enceinte et j’ai eu peur que tous ces bons moments qu’on a passés ensemble depuis, ça s’effacent lorsque je te l’annoncerais. »


▌RPs EN COURS : ♦️ Nathaniel
♦️ Les 4 thons
♦️ Malika
(3/5 rp)

▌DC : La deprimée et le BG Avery

Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptySam 21 Déc - 0:19




NATE ET LES QUATRE THONS

Cela faisait bien longtemps que la belle Hanaé n’avait pas reçu chez elle. Bon en même temps dans un sens, vu ses talents culinaires, on ne peut pas dire que ce soit pour ses bons petits plats que ses amis viennent. Seulement aujourd’hui, c’est différent ! Bah ouais, ce n’est pas tous les jours qu’elle reçoit et un ami d’enfance et sa cousine. Bon à la base elle ne devait qu’inviter Hugo, mais en apprenant que sa cousine était en ville, sa cousine qu’elle n’avait pas vu depuis des années, elle l’avait invité elle et son copain à venir eux aussi. En plus comme on dit, plus on est de fous, plus on rit. Cela promettait d’être une bonne soirée, cela allait être des retrouvailles, à la fois avec sa cousine mais aussi Hugo qu’elle n’avait pas vu depuis un petit moment déjà, ils allaient pouvoir parler, apprendre à se connaitre. La jeune femme avait attendu cette soirée avec impatience depuis quelques jours, surtout qu’elle a bien besoin de décompresser un peu vu les récents évènements.

Mettant les petits plats dans les grands pour qu’ils passent une bonne soirée autour d’un bon diner, elle s’était finalement changée pendant que cela cuisait. Autant dire que pour que le diner soit beau, Hanaé avait préférée commander. Autant éviter que cela finisse en drame et qu’ils soient tous obligés de se rendre à l’hôpital de Woodburgh pour intoxication alimentaire. Sa cousine lui avait dit qu’elle emmenait les sushis, elle, elle s’occupait du reste. Entendant dans un premier temps toquer à la porte puis la sonnette retentir alors qu’elle était en train de terminer à dresser la table, cela devait être soit Hugo, soit Joy et son compagnon. Alors que la ou les personnes semblaient s’impatienter, elle finit enfin par ouvrir la porte. « Aaaaaaaaah j’suis trop contente de te voir ! » cria-t-elle à peine la porte ouverte, allant lui sauter dans les bras. Autant dire qu’elle était sérieuse sur le fait qu’elle était heureuse de la voir. Il faut dire que Naé est très famille, surtout depuis le drame familiale alors retrouver une cousine, c’est très important. « Enchantée, tu dois être… » En fait, elle en avait aucune idée, sa cousine avait dû lui dire son nom au téléphone mais honnêtement, elle s’en foutait pas mal, le seul truc qui était important la dedans selon elle, c’est qu’elle allait revoir sa Joy chérie avec qui elle était très proche étant gosse. Alors que le copain de sa cousine lui fit la bise en se saluant, elle dit simplement : « Ouais Sam c’est ça ! » Dit-elle comme si c’était évident. Reprenant quelques instants sa cousine dans ses bras, comme s’il n’y avait qu’elle qui comptait. Bon en même temps c’est le cas, c’est sa cousine qu’elle a invité, c’est elle qui compte, point, non ? Les laissant entrer et les emmenant dans le salon, Hanaé regarda l’heure et prononça un simple : « Bon, j’espère que Gogole ne va pas tarder à arriver ! Sinon je le tue ! » Gogole c’est le surnom qu’elle donnait à Hugo quand elle était gosse, ce n’est rien d’insultant, c’était même affectif, c’était juste son Gogole à lui, en lien avec son prénom, depuis c’est resté et c’est tout naturel. Enfin, sa cousine et son copain la regardait bizarre, peut-être aussi avec la fin de sa phrase. Ce n’est pas avec son sourire que cela allait arranger les choses, en même temps si on ne la connait pas, après cette phrase, on peut la prendre pour une psychopathe… quoi qu’en la connaissant aussi. « Comme je vous l’ai dit, il y a un ami aussi qui va venir manger, j’espère juste qu’il ne va pas être trop en retard, on peut s’attendre à tout avec lui! » Voilà la réputation qu’elle lui donnait avant même qu’il n’arrive mais c’est de bonne guerre, elle l’adore. En tout cas, elle était bien contente qu’Hugo vienne car elle a beau être très contente de revoir sa cousine, elle ne veut pas tenir la chandelle puisque son copain est là et qu’elle est dans sa période anti amour. Bon c’est une grande période puisque c’est ainsi depuis neuf ans mais en ce moment voir des couples heureux la dégoute encore plus. Il est bientôt 19h15, il va être en retard, elle va le tuer !





Siobhan Hanaé Hamilton

Boy to tell you the truth it's always been you, i'm all about you. Oh,boy, no one can do me the way you do. It's always been you. I'm all about you.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptySam 21 Déc - 22:45




NATE ET LES QUATRE THONS

Hugo savait que le métier de Nate était fatigant et il en avait la preuve sous les yeux : le marin-pêcheur semblait épuisé et affichait de jolies cernes. Il venait de se réveiller ? Il comprenait mieux cette mine exténuée : Nate avait sûrement dû travailler toute la nuit sur son bateau et il était maintenant complètement décalé. Hugo savait qu’il n’arriverait jamais pour sa part à tenir un tel rythme, même s’il passait parfois des nuits blanches en charmante compagnie avant de se rendre au travail… Mais l’effort demandé n’était pas le même et il était bien plus agréable de passer la nuit dans les bras d’une charmante jeune femme plutôt que de devoir gérer les remontées des filets de pêche…

Lorsque Nate lui fit la remarque sur la façon dont il était habillé, Hugo se mit à sourire : ce n’était pas dans son habitude d’être vêtu ainsi quand il travaillait à la boutique, c’est vrai…! Les week-ends et les après-midis où il aidait ses parents, on avait plus de chance de le voir dans un bon vieux tee-shirt-jean-baskets…! Mais comme il l’avait souligné quelques instants plus tôt, ce soir il était invité… Et il fallait gérer très vite la commande de Nate pour qu’il puisse y aller et ne pas être en retard à ce dîner. Nate lui confia qu’il y avait une commande pour lui qui l’attendait, de nouveaux filets de pêche. Hugo se souvenait en avoir reçu lors de la livraison de ce matin mais n’avait pas fait attention à qui était destiné ce colis : il retourna derrière le comptoir et consulta le registre des commandes. Dans le mille ! Le colis de Nate était bien arrivé.

« On a reçu tout ça ce matin » dit-il à son ami. « Bouge pas, je te ramène ça tout de suite !! » S’éclipsant dans la réserve, il ne mit pas longtemps à retrouver l’imposant carton estampillé du nom de « Reynolds ». Il revint quelques secondes plus tard avec l’encombrant paquet dans les bras et le déposa sur le comptoir. Il passa sa main vite fait sur sa chemise pour enlever la poussière du carton qui s’était amusée à s’accrocher sur son vêtement et fit signer le reçu à Nathaniel.

« T’as payé lors de ta commande alors on est tout bon, tu ne nous dois plus rien ! Je vais te filer un coup de main pour mettre ça dans le coffre de ton fourgon. » Il passa de l’autre côté du comptoir et vint aider Nate en prenant l’un des côtés du carton. Reculant jusqu’à la porte de la boutique, Hugo se rappela des questions de Nate à propos de sa soirée et dans un rire il lui dit « Pour info, elle est rousse… » Il marqua une pause avant d’ajouter : « C’est Néné qui m’a invité à manger chez elle ce soir. » Il ne s’était même pas rendu compte de ce qu’il venait de sortir. S’il avait eu un peu plus de jugeote - apparemment il était plus fatigué de sa semaine qu’il ne le pensait - jamais il n’aurait sorti ça à Nate. Surtout pas à Nate.
Mais tout ça, il ne le réalisa que lorsque son ami stoppa brusquement leur progression vers la porte d’entrée. Relevant la tête, Hugo vit le teint blême de Nathaniel. Merde… Quel con ! Lui parler de Naé après tout ce qui s’était passé entre eux…! Il ne savait pas trop où ils en étaient, s’ils s’étaient reparlé ou non (Hanaé ne lui parlait jamais de Nathaniel, sujet trop sensible et dangereux à aborder)… Bref, Hugo venait de mettre les deux pieds dans le plat, tout en finesse (sarcasme…) comme il avait l’habitude de le faire - même si d’habitude, il le faisait exprès rien que pour embêter la personne en face de lui… Aujourd’hui, ce n’était vraiment pas voulu et il se sentit tout à coup très mal face à son ami.

« C’est juste un dîner comme ça. Ca fait longtemps qu’on s’est pas vus elle et moi. » Hmm dis comme ça on avait l’impression qu’il se justifiait comme s’il allait passer la soirée chez Naé pour la draguer et la mettre dans son lit. Mais Hugo espérait que Nate savait qu’il n’entretenait aucune relation de la sorte avec la belle rousse : Naé, c’était sa Néné, une amie qu’il côtoyait depuis qu’il était tout petit et pour qui il n’avait jamais eu plus de sentiments qu’une profonde amitié. Avec tout ce qui s’était passé entre Nathaniel et elle, Hugo avait essayé de rester neutre le plus possible : tous les deux étaient ses amis et, malgré le drame qui avait secoué leur famille, il n’avait pas voulu prendre parti pour l’un ou pour l’autre. Et apparemment, il avait bien fait puisqu’il avait réussi à garder l’amitié à la fois de la rousse et du grand brun.

Tenant le carton comme un con dans ses bras, Hugo attendit que Nathaniel lui dise quelque chose. Tant pis s’il était en retard pour le dîner… Il avait une crise à gérer…

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyDim 22 Déc - 22:04




NATE ET LES QUATRE THONS


Elle allait s'ouvrir cette foutue porte... Qu'est-ce que c'était long. La patience ne faisait pas partie de mes nombreuses qualités. Toute la patience qui me composait était utilisée pour mes élèves. En ce moment, aucun élève à l'horizon et juste une envie folle de revoir Hanaé. Je jetais un coup d'oeil à ma montre. Bon ça faisait que trente secondes... elle était sûrement en train de faire quelque chose. Quelques secondes plus tard des bruits de pas se firent entendre derrière la porte. Mon regard se baissa instinctivement sur la poignée qui amorça sa descente. Dans quelques secondes on allait enfin être réuni. Une pression s'effectua sur la laisse, Blue venait de se vautrer par terre. « Lève toi » De son air nonchalant, il se dressa sur ses pattes et jeta à son tour un coup d'oeil à la porte qui était en train de s'entrouvrir. Telle une enfant devant ses cadeaux de Noël, j'observais la porte s'ouvrir et ma cousine apparaître telle une déesse grecque. Enfin peut être pas quand même. « Naééé !!! » Les habitudes reviennent vite, surtout chez moi. Je ne l'avais jamais appelé par son prénom, mais toujours par son diminutif. Pour moi elle était et serait toujours ma Naé. Elle était magnifique, superbe et même si elle avait perdu son air de petite poupée, elle était tout simplement identique à l'enfant de mon souvenir. Si notre route nous avait amené à nous rencontrer plus tôt, je n'avais aucun doute, je l'aurai reconnu en une fraction de seconde. ns le dessin animé Rebelle. C'était un peu problématique, je trouvais toujours des références de dessins animés. Hier j'avais failli me mêler de la conversation d'élèves qui parlaient du dernier Disney sorti au cinéma. « Je suis tellement contente de te revoir »La présence de Sam m'était passée au-dessus de la tête jusqu'à ce qu'Hanaé s'intéresse à lui. C'est vrai qu'il m'avait accompagné et autant dire qu'il tirait une tête enterrement. S'il n'avait pas eu envie de venir, il aurait tout simplement pu le dire. « Tu peux aller chercher les sushis, je les ai oubliés dans la voiture » Sans la présence de Naé, il m'aurait sûrement dit d'aller les chercher moi-même, mais vu qu'elle le regardait il s'exécuta en râlant. Je soupirai avant de fermer la porte derrière lui. Il n'allait pas se perdre, elle n'était pas si loin que ça la voiture.

Un sourire amusé se dessina sur mon visage quand elle évoqua son ami : gogole. En un mot elle venait de me ramener en enfance. Non elle n'avait pas changé et moi non plus d'ailleurs. Enfin pas totalement je demeurais toujours un grand enfant ce qui désespérait ma mère et le reste de ma fille. On avait perdu le contact depuis pas mal de temps, mais j'avais entendu parler de l'assassinat de son père. Mon père m'en avait informé, mais à l'époque j'avais été incapable de trouver assez de courage pour l'appeler. Aujourd'hui, je n'allais pas briser l'ambiance en lui parlant de cette partie de sa vie

« On aura plus à manger comme ça » Moi ? Grosse gourmande ? Nan pas du tout. Ou alors un tout petit peu. Farfouillant dans mon sac, j'en sortais une boite de chocolat que je fourrais dans les bras de ma cousine. Action assez difficile parce que je la tenais toujours dans mes bras, mais quand on s'appelle Joy tout est possible. « Tiens, si je me souviens bien c'est ceux que tu préférais » Hors de question de répondre à son invitation en venant avec les mains vides. Mon choix s'était porté sur des chocolats, tout simplement parce qu'à l'époque on avait juste eu tendance à bouffer les trois boites de chocolats amenées par ma mère. Résultat on avait toutes les deux fait une crise de foie, ce qui ne nous avait pas empêché de recommencer trois jours plus tard.

Me détachant d'elle, je jetais un coup d'oeil à son intérieure. « C'est super jolie » Reprenant contact avec une certaine réalité. Je détachais Blue qui alla se vautrer dans un coin de la pièce. « C'est très gentil de ta part d'avoir accepté Blue » Tout le monde ne l'acceptait pas (Nate & les 4 thons 1275292560) « Tu veux que je t'aide à faire quelque chose » Un rire amusé sortit de ma gorge, elle semblait être aussi patiente que moi. « Si tu continues à regarder l'heure comme ça tu vas réussir à arrêter le temps » Qu'est-ce que ça devait être cool de pouvoir arrêter le temps... Sauf que c'était un rêve. La porte s'ouvrit et se referma laissant apparaître Sam avec le plat de Sushis. « Super tu les as trouvés. J'ai fait des makis aussi » J'étais peut être nulle en langue et en cuisine coréenne ,mais pour ce qui était de la cuisine japonaise j'étais une championne. Sortez vos baguettes !!

Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel S. Reynolds


Nathaniel S. Reynolds

http://www.pearl-trees.com/t11-nathaniel-brother-sister-i

Nate & les 4 thons 833243nathanae

▌AVATAR : Joshua Bowman
▌CRÉDITS : me, myself & I.
▌PSEUDO : Mat'
▌HISTOIRES POSTÉES : 1290
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 27/06/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 4780
▌DATE DE NAISSANCE : 18/09/1988
▌MON ÂGE : 31
▌QUARTIER : Le Lys blanc, Oak Ridge
▌EMPLOI/ÉTUDES : Pêcheur.
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire, mais toujours épris de la rousse.

Nate & les 4 thons Tumblr_mgwtw7Nch51rce28do1_250

▌EN CE MOMENT :
Tous les deux le regard perdus dans l’immensité de cette étendue d’eau, il prit enfin la parole. « Dis-moi que tu n’y penses plus, dis-le moi… Tout ça, cette plage, cette chanson, c’est nous… C’est naturel, c’est simple… Et c’est beau… C’est même magnifique… » Termina-t-il en la serrant un peu plus fort. « Je t’en prie, ne t’en va pas, pas encore une fois.» Laissant ses mots s'envoler, emportés par le vent.

▌RPs EN COURS : .
Hanaé ❧ Faire de ta vie un enfer...
Les 4 thons ❧ Ca va chauffer...

▌DC : Camcam & Ioio

Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyLun 23 Déc - 16:47




NATE ET LES QUATRE THONS

Tandis que son ami cherchait le colis à l’arrière de la boutique, Nathaniel réalisait combien sa vie n’était absolument pas en adéquation avec le monde qui l’entourait. Il travaillait la majeure partie de la nuit et dormait une fois la journée des gens normaux bien entamée. Evidemment qu’avec tout ça, il n’avait aucune vie sociale. Déjà qu’il ne partait pas avec un avantage certain à Pearl Trees, en plus, le boulot de pêcheur ne faisait rien pour arranger les choses. En plus, pour couronner le tout, il faisait chier son monde en débarquant aux heures de fermeture. Un vrai poison pour le monde qui l’entourait en somme. Finalement, Hugo posa avec fracas le gros carton sur le comptoir, et devant la taille du morceau, Nate se retroussa les manches. Ses filets de pêche, aussi important étaient-ils, n’étaient jamais une mince affaire à trimballer, ils pesaient une tonne et ses bras musclés auraient bien du mal à porter le paquet jusqu’à son véhicule. Cependant, sans qu’il ait besoin de demander quoique ce soit, Hugo lui prêta main forte (oh le coquin il me prête sa main pour mon paquet Nate & les 4 thons 3627167106) et mit toute son énergie jusqu’à l’arrière de la camionnette (ils ne peuvent pas se retenir les cochons) ou ils purent enfin tout lâcher (oups… le pantalon tout propre Nate & les 4 thons 705183211). Il avait dû se contenir jusqu’au moment fatidique, car en chemin, Hugo s’était malencontreusement aventuré à parler d’Hanaé. Ainsi donc sa belle rousse avait invité son pote à dîner mais ne retournait pas ses appels à lui. Le sujet était épineux, mais Nathaniel était persuadé que son compagnon avait remarqué sa crispation. La nouvelle fit l’effet d’une bombe, son estomac fit trente-deux tours dans son ventre et termina ses loopings en un nœud bien serré qui lui donnerait presque envie de vomir. Ces dernières semaines avaient été particulièrement éprouvantes, et il avait vraiment espéré apercevoir une lueur d’espoir grâce à sa relation avec Hanaé mais le fait de savoir qu’elle préférait la présence d’autres gens à la sienne le déstabilisait profondément. Il devait trouver une solution, et vite… Une excuse bidon… Vite, vite… Hugo allait bientôt prendre la route et il serait trop tard.  « Ah ba ça tombe bien, j’y allais aussi ! » dit-il d’un ton enjoué mais qui ne suffisait surement pas à masquer son mensonge. Il aurait pu trouver une super excuse, un mensonge digne de Pinocchio, un truc ficelé à merveille qui serait passé comme une lettre à la Poste, mais non... Il faisait un menteur de pacotille, il n'y avait aucun doute possible. Habillé comme une pouilleux, il allait faire tâche mais tant pis, c’était maintenant ou jamais. « On prend ta voiture ? » enchaina-t-il avant que l’assistant à l’école n’ait le temps d’esquisser la moindre réponse. Il verrouilla sa camionnette et attendit sur le trottoir que ce dernier verrouille la porte du magasin et tire le rideau.

Tous les deux dans la voiture, le pêcheur pouvait sentir une certaine tension, après tout, il venait de s’inviter à une soirée à laquelle il n’était pas convié, et il était évident qu’Hugo, bien qu’il ne s’y soit poliment pas opposé, n’avait évidemment pas cru un traitre mot de son passager.  « Ça se passe bien à l’école ? » demanda-t-il pour combler le silence. Il savait que son ami y travaillait régulièrement mais ils n’avaient jamais eu l’occasion d’en discuter. A vrai dire, hormis l’espace de quelques minutes à la boutique, ça faisait un sacré bout de temps que les deux compères n’avaient pas discuté autour d’une bonne bouteille. « Tiens Hugo, excuse-moi, tu veux bien t’arrêter deux secondes, faut que je passe chercher un truc à la pharmacie, j’en n’ai pas pour longtemps… » Il était vraiment en train de les mettre en retard mais il était tellement stressé d’aller chez Hanaé à l’improviste qu’il reculait le plus possible le moment fatidique où elle le verrait sur le palier de sa porte. Nathaniel attrapa ce dont il avait besoin en quadruple exemplaire, au cas où, une boite de comprimés pour l’anxiété et alla rapidement régler avant de remonter dans la voiture. « C’est bon, merci. On peut y aller. » Il souffla un grand coup, bientôt, ils ralentissaient et voilà qu’ils se garaient devant chez la belle rousse. « Allez Nathou, tu peux le faire. » se dit-il intérieurement. Il suivit Hugo jusqu’à la porte d’entrée, ferma les yeux un instant pour essayer de trouver le courage qui lui manquait cruellement, et appuya lui-même sur la sonnette. Dans quelques secondes, la porte allait s’ouvrir et il saurait, ou plutôt, ils sauraient. Oui, ce soir, il allait mettre fin à l’angoisse, qu’elle le veuille ou non, qu’il y ait du monde autour d’eux ou non.




Revenir en haut Aller en bas
S. Hanaé Hamilton


S. Hanaé Hamilton

http://www.pearl-trees.com/t69-hanae-j-ai-jamais-eu-l-imp

Tumblr est mon ami

▌AVATAR : La plus belle des rousses : Holland Roden
▌CRÉDITS : #CHEVALISSE
▌PSEUDO : Petit_Biscuit
▌HISTOIRES POSTÉES : 1361
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 23/07/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 7274
▌DATE DE NAISSANCE : 01/06/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Secretaire médicale
▌CÔTÉ COEUR : Perdue...

Aksel <3

▌EN CE MOMENT : Nate & les 4 thons 864857hana02
« Je n’ai pas envie de te perdre. On s’est remis ensembles parce que j’étais enceinte et j’ai eu peur que tous ces bons moments qu’on a passés ensemble depuis, ça s’effacent lorsque je te l’annoncerais. »


▌RPs EN COURS : ♦️ Nathaniel
♦️ Les 4 thons
♦️ Malika
(3/5 rp)

▌DC : La deprimée et le BG Avery

Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyMar 24 Déc - 4:31




NATE ET LES QUATRE THONS

Hanaé était tellement heureuse de revoir sa cousine. Elle avait comme la sensation de retomber en enfance. C’est sans doute parce qu’elle ressemble trait pour trait à la Joy de la dernière fois, alors que toutes les deux étaient enfants. Cela lui faisait un bien fou et puis elle avait le sentiment que rien n’avait changé entre elles, qu’elles avaient cette même proximité, qu’elles pouvaient parler de tout et de rien sans se juger, se confier, rigoler, tout ! D’ailleurs encore aujourd’hui, elle ont quelques points, en voilà une preuve : Voir sa cousine donner un ordre à son mec et voir celui-ci obéir sans un mot eu pour effet de la faire rire : c’était un point commun qu’elles avaient alors, donner des ordres aux males et ne pas se laisser faire. En en rien de temps Joy et Naé risquent de s’apercevoir que c’est loin d’être le seul.

Toujours dans ses bras, sa cousine lui offrit une boite de chocolats, ses préférés ! « Han merci fallait pas, t’es un amour ! » Dit-elle alors que sa cousine venait de lui passer ses chocolats préférés, elle s’en était rappelée. Et dire que la dernière fois qu’elles s’étaient vu, elles étaient encore gosses, la mère d’Hanaé était encore avec son père. Ça remonte tellement… C’était la bonne époque, l’époque où ce qui importe le plus c’est de jouer à cache-cache et faire des coloriages. Il n’y avait pas tous les soucis extérieurs, les gens tarés, l’amour. Non, c’était tellement mieux avant… En tout cas, une chose n’avait pas changé : ses chocolats favoris. Il faut compter sur elle pour que la boite soit rapidement vide, il ne faut pas laisser ce genre de chocolat, surtout pas en ce moment où elle n’est pas au mieux de sa forme psychologiquement, à cause de cela elle va finir par se transformer en vache, si ça continue.

Regardant pourtant le chien entrer chez elle avec une légère grimace, elle lui affirma pourtant : « Oh t’en fais pas pour le chien » T’en fait pas t’en fait pas mon œil, elle allait stresser pour ses meuble toute la soirée. Ca et le fait qu’elle n’aime pas les chiens, il faut vraiment qu’elle aime sa cousine pour en laisser un rentrer. Mais bon, quand elle lui avait demandé au téléphone si elle pouvait l’emmener alors qu’elles ne s’étaient pas vu depuis qu’elles étaient gosses, Naé n’avait pas pu refuser. « Non t’inquiètes pas, tout est prêt quasiment ! » De toute manière valait mieux pas s’avancer sur le diner puisqu’Hugo n’est pas encore là alors ils ne savent pas encore exactement quand est-ce qu’ils vont pouvoir manger. D’ailleurs, sa cousine vint lui faire une réflexion compte tenu du fait qu’elle n’arrêtait pas de regarder l’heure. « Ahah, désolé mais je ne supporte pas quand les gens sont en retard quand j’ai fixé une heure ! » Autant dire qu’elle n’est pas chiante Naé, pas du tout même. Surtout que là pour le moment, s’il arrive tout de suite, il est en avance, c’est pour dire. Etant d’habitude tout le temps en avance, elle ne supporte pas quand les gens ne le sont pas. Et dire qu’elle avait répété encore et encore à Hugo de ne surtout pas être en retard. La prochaine fois elle lui donne une fausse heure tiens, elle lui dira de venir dix minutes plutôt, peut-être que comme ça, il sera à l’heure pour une fois. Rapportant finalement son attention vers sa cousine qui était installé sur le canapé à côté d’elle, tandis que son copain était dans un fauteuil un peu plus loin, c’est parti pour les quelques questions qu’elle avait en tête à cet instant précis : « Ça fait combien de temps que tu es à Pearl Trees et tu restes juste quelques jours ou tu t’es installé ? » Hanaé ne s’adressait qu’à sa cousine parti comme ça en même temps elles allaient parler toute la nuit et aurait tout le temps des trucs à se dire. Hanaé était sur le point de continuer pour en savoir plus, de toute manière ce n’est qu’un début, lorsqu’elle entendit la sonnette de la porte d’entrée retentir.

Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour aller ouvrir la porte, pensant se retrouver nez à nez avec Hugo et seulement lui. « Ah bah enfin t’as mis du t… » Et bim, elle n’eut même pas eu le temps de terminer sa phrase en ouvrant la porte qu’elle claqua celle-ci. Elle venait de voir Nate et c’est l’effet que cela eu sur elle. Mais qu’est-ce qu’il fout ici au juste ? Elle n’avait eu le temps que de voir Nathaniel mais elle avait tout de même aperçu Hugo, pourquoi il l’avait ramené, c’est quoi cette blague de mauvais gout ? Finalement, elle ré-ouvrit la porte et avec un sourire mi vrai mi faux, cela dépendait pourquoi, elle était heureuse de voir Hugo, Nate à cet instant précis… c’est une autre histoire. « Salut Gogole, qu’est-ce que ce cher Nathaniel fiche ici ? » Elle aurait très bien pu s’adresser directement à Nate mais elle se serait emporter et elle ne voulait pas se donner en spectacle. Enfin, en passant par Hugo pour poser une question, elle le faisait également. Mais bon, ce dernier sait qu’ils ne s’ « aiment pas » en principe non ? Enfin dieu seul sait ce que lui a dit Nathaniel sur ce qu’il se passe entre eux, leur relation qui implique qu’on ne sache même pas appeler leur relation avec un seul mot. En tout cas, elle ne voulait pas faire de crise devant sa cousine qui devait déjà la trouver bizarre de leur avoir claqué la porte au nez dans un premier temps, ça serait vraiment trop long à lui expliquer en une seule soirée.





Siobhan Hanaé Hamilton

Boy to tell you the truth it's always been you, i'm all about you. Oh,boy, no one can do me the way you do. It's always been you. I'm all about you.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyJeu 26 Déc - 15:55




NATE ET LES QUATRE THONS

Lorsque Nate lui sortit qu’il allait également chez Naé, Hugo ne put s’empêcher de regarder son ami de haut en bas. Ok, Hanaé n’avait pas précisé le type de tenue qu’il fallait porter durant cette soirée mais tout de même… Le jeune homme avait la vague impression que Nate n’avait pas quitté ses fringues du boulot et qu’il était arrivé tel quel, comme s’il descendait à l’instant même de son bateau. Bon, après tout, il avait toujours été du style décontracté et à ne pas faire de chichis. Pour le coup, Hugo se sentait trop habillé pour l’occasion.

N’empêche, il ne pouvait s’empêcher de se demander depuis quand Nate et Hanaé se reparlaient… Pourquoi la belle rousse ne lui en avait-elle pas touché un mot ? C’était tout de même énorme !! Lui qui évitait de parler de cet épineux sujet de peur de s’attirer ses foudres… C’était une fantastique nouvelle et pour eux et pour le village. Si Hanaé et Nate se réconciliaient, cela allait peut-être faire taire toutes ces mauvaises langues qui prenaient partie pour l’un ou pour l’autre dans Pearl Trees depuis tant d’années. Il y avait des sujets qui fâchent dans leur petit patelin et le meurtre du père d’Hanaé était certainement la chose qui faisait le plus parler les anciens.

« C’est… super ! » lui dit Hugo d’une voix enjouée. Si c’était vrai, il était heureux pour eux, vraiment. Il allait quand même fâcher Hanaé de lui avoir caché une telle chose mais pour l’instant, il était content pour son pote Nate. Une fois que le carton fut mis dans le fourgon et qu’Hugo récupéra son téléphone et le bouquet de fleurs pour Hanaé, les deux jeunes gens montèrent en voiture. Hanaé vivait dans le quartier d’à côté mais vu l’heure avancée, il valait mieux prendre la voiture plutôt que d’y aller à pied et d’arriver en retard. Et au bout du compte, ils avaient bien fait puisque Nate lui avait demandé de s’arrêter en chemin au niveau de la pharmacie. Quelques instants plus tard, son ami était sorti de l’officine avec un sachet dans les mains. N’y prêtant pas plus attention que cela, Hugo redémarra et prit la rue à droite, là où était leur destination.

Ils étaient à peine arrivés en haut des marches menant au loft d’Hanaé que Nate sonnait déjà à la porte. Tenant son bouquet de fleurs dans les mains, prêt à l’offrir à Naé une fois qu’elle leur aurait ouvert, Hugo regarda sa montre et constata qu’ils n’avaient seulement que cinq petites minutes de retard. C’était bien la première fois qu’Hugo arrivait presque à l’heure à un repas !! Lorsqu’il entendit les pas de Naé se rapprocher de la porte, Hugo passa une dernière fois sa main sur sa veste pour enlever les faux plis qui s’étaient créés durant le transport en voiture. La porte s’ouvrit sur la belle rousse, toujours divinement bien habillée et resplendissante. Bien sûr, pour elle, cinq minutes de retard c’était cinq minutes de trop et les premiers mots qui sortirent de sa bouche furent des reproches mais Hugo s’en serait douté : il la connaissait par coeur et il savait que le joli bouquet de fleurs qu’il tenait et qu’il était prêt à lui tendre ferait son effet et qu’elle leur pardonnerait ce petit retard de rien du tout… Mais la jeune femme ne termina même pas sa phrase qu’elle leur referma la porte au nez avec fracas. Elle avait refermé tellement fort qu’Hugo avait l’impression qu’une tornade venait de passer lui faisant virevolter les cheveux devant les yeux. Ne bougeant pas d’un millimètre, Hugo murmura à son pote à ses côtés :

« T’es sûr que t’es invité ? »

Il en avait de sérieux doutes vu comment Hanaé venait de réagir en voyant Nate de l’autre côté de la porte. Nate lui aurait donc menti ? Mais dans quel but ? Pourquoi lui avoir dit qu’Hanaé l’avait invité alors que c’était apparemment faux ? Ils étaient en fait toujours en froid et Nate venait de l’utiliser juste pour être certain que la jeune femme lui ouvre sa porte ? Ok. La soirée commençait plus que bizarrement. Et Hugo n’aimait pas qu’on le prenne pour un jambon et se retrouver ainsi le cul entre deux chaises. Surtout qu’il les avait prévenus il y a des années de cela tous les deux : jamais il ne prendrait partie pour l’un ou pour l’autre alors ils n’avaient pas intérêt à l’utiliser pour quoi que ce soit, pour se venger de l’autre ou n’importe quoi d’autre qui risquerait de mettre leur amitié en péril. Il pensait que le message avait été clair mais il s’était trompé. Il aurait une sérieuse discussion avec Nate quand ils seraient seuls tous les deux. En attendant, il allait falloir sauver cette soirée qui s’annonçait sous le signe de la catastrophe. Hugo était sur le point de sonner à nouveau qu’Hanaé ouvrit la porte lui demandant ce que Nate fichait ici chez elle.

Blasé, il soupira et entra dans le loft de la jeune femme. Il lui tendit le bouquet de fleurs, lui fit la bise sur une joue et lui dit :

« Je sais pas. Demande-ça au principal intéressé, apparemment tu l’as invité. Je vous laisse régler ça tranquillement comme des grands, j’ai dû gérer vingt gamins intenables aujourd’hui et j’ai pas envie que ça recommence ce soir. Tu permets Néné, j’ai super faim, je vais aller me goinfrer de cacahuètes en attendant que la crise soit gérée ici. »

Hugo n’attendit même pas la réponse de la jeune femme. Qu’ils règlent leurs problèmes entre eux, il ne voulait absolument pas être au milieu de leur guerre. Et si jamais ça partait en effusion de sang, il savait qu’il pourrait s’échapper par la fenêtre… Il avait choisi la meilleure des solutions, en plus le bar était recouvert d’amuses-gueules dont il raffolait ! S’apprêtant à se jeter dessus tel un mort de faim, Hugo sentit qu’il y avait d’autres personnes dans la pièce. Tournant la tête légèrement à gauche, il laissa sa main en suspens au dessus du bol de cacahuètes et hurla :

« Néné !! Est-ce que toi tu peux me dire ce que elle fait ici ? »

A cinq mètres devant lui, son pire cauchemar se tenait debout près du canapé. Son regard dévia vite sur l’homme qui était à côté d’elle. Et la première chose à laquelle pensa Hugo était « J’espère que c’est le nouveau mec de Naé… Faites que ce soit le nouveau mec de Naé… »

« Nénéééé ! »  hurla-t-il à nouveau.

Pourquoi Hanaé mettait-elle tant de temps à le rejoindre ? Elle n’avait pas entendu, vu comment il venait d’hurler, qu’il y avait une super urgence ici ? Les secondes s’égrenaient et ils se regardaient tous les trois en chien de faïence. N’y tenant plus, Hugo demanda à sa nouvelle collègue qu’il ne pensait pas revoir avant le cours du lundi matin : « Dis-donc… On n’arrive plus à se quitter mademoiselle Thornton… Déjà qu’on passe nos journées enfermés tous les deux entre quatre murs, maintenant on dirait qu’on va également passer la soirée ensemble… » Il s’avança vers les deux jeunes gens et tendit la main à l’homme qui n’avait toujours pas bronché. « Hugo… Et vous, vous êtes… ? »

Et telle une litanie, la même phrase hantait son esprit. Pourvu que ce soit le nouveau mec d’Hanaé….

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyJeu 26 Déc - 17:08




NATE ET LES QUATRE THONS

« J'espère que tu vas les apprécier, j'ai un collègue à l'école, il me les a mis à la poubelle » déclarais-je toujours autant colérique. « Enfin, tu as toujours eu du goût, certaines personnes en manquent » Hugo n'en avait pas, aucun goût... Si ce n'est pour choisir ses affaires. Pour ça, il était juste parfait, excessivement séduisant et ses chemises étaient juste divines sur lui. « ça va ? » La voix de Sam me ramena à la réalité. Je jetais un regard sur sa chemise, elle lui allait bien, mais en comparaison à Hugo, c'était juste pitoyable. « Tu devrais aller t'asseoir, je reviens » J'avais tellement de choses à dire à ma cousine, que je ne me voyais pas m'étaler avec Sam à mes côtés. Avant peut-être, mais depuis le passage d'Hugo la tornade j'avais pris de sacrés distances.

« Il est habitué à vivre à l'intérieure, on ne va même pas le remarquer » Après tout si aucun homme ne m'écoutait, en particulier un certain asiatique, ce n'était pas le cas de Blue qui m'écoutait à la perfection. Vautré sur le tapis, il était en train de s'endormir. Comme si sa vie était si fatigante que ça. Il faisait que dormir, manger, se promener et jouer à la balle. Dure comme vie, y avait pas plus difficile.

« Tu vis ici depuis longtemps ? » Surement, cette maison lui ressemblait. « C'est sympa marguerite comme prénom, tu te souviens quand on les cueillait dans les champs. Ils étaient si beaux nos bouquets et quand on les a donnés à la vieille harpie et qu'elle a fait une allergie » J'éclatais de rire en revoyant la scène. D'ailleurs celle-ci nous avait valu une jolie punition, mais notre vengeance avait été si parfaite qu'on avait limite apprécié notre punition. Des choses à dire sur notre enfance on en avait à la pelle. « J'ai fini ma période d'essai , je finis l'année, pour le moment j'adore , je pense continuer l'année prochaine » Et cela n'avait rien à voir avec la présence d'Hugo :siffle:

Avec Hanaé on se ressemblait sur certains points et on semblait être aussi allergiques au retard . La belle rousse tournait en rond dans l'attente de son fameux ami qui s'appelait sûrement désiré. « Ah m'en parle pas, mon assistant il est juste... toujours en retard. J'arrive en avance pour préparer la classe, mais lui ça risque pas ! » Enfin j'étais peut-être en train d'exagérer. Pile à ce moment-là, la sonnerie décida de retentir mettant ainsi fin à notre conversation passionnante. Suivant ma cousine du regard je m'élançais à sa suite. Curieuse ? Pas du tout, j'avais juste envie de voir la tête de ses invités. Quand elle ouvrit la porte, mon sourire se transforma en grimace tandis que je bondissais de l'autre côté du couloir pour me cacher derrière le mur. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Il était avec le pêcheur. Ils étaient ensemble ? Hugo ? Gay ? Non ce n'était pas possible... C'était sûrement juste un pote, oui juste un pote. Naé claqua la porte , ouf, j'étais sauvée. « Tu devrais peut-être laisser la porte fermée » dis-je avec un sourire amusé en priant pour qu'elle ne l'ouvre pas de nouveau.

Cependant, Naé en avait décidé autrement. Pour éviter de rentrer tout de suite en conflit avec Hugo je tournais les talons pour aller me réfugier auprès de Sam. Tendant l'oreille, j'écoutais les quelques mots qu'ils échangeaient. Comme s'il était tout seul à s'occuper des enfants. Il voulait récolter les lauriers ou quoi ? « Joy ? » Je jetais un regard à Sam, qu'est-ce qu'il avait encore. « Oui ? » Il m'indiqua le coussin que j'étais en train de massacrer. « Il t'a fait quelque chose ? » Reposant le coussin après une grimace monumentale, je me lovais dans le canapé. « Nan nan...il m'a rien fait »

Hugo ne mit pas longtemps à apparaître dans le salon, il le traversa sans nous remarquer avant de saisir les cacahuètes. Non mais.... Il n'était pas gêné, moi aussi j'ai envie de manger des cacahuètes...

Elle ? Nan mais j'avais un prénom - enfin j'avais peut-être oublié de lui dire - "Naé, c'est ma cousine!" déclarais-je pour lui signifier que si quelqu'un devait partir, ce n'était pas moi. La famille avant tout. J'hésitais sur mon comportement à adopter le haïr ou baver dessus. Il était juste... Je détournais le regard avant de jeter un coup d’œil à ma montre. Le diner n'avait pas commencé et j'avais déjà envie de partir. Sam lui lança un regard noir, il n'avait pas dû trop aimer qu'il parle de tout le temps qu'on passait ensemble. Surtout que j'avais légèrement omis de lui parler de la présence de mon assistant. « Ah elle ne m'a jamais parlé de toi. » Sam se redressa pour faire face à Hugo. Je le sentais mal, ça allait finir aux urgences. Je me redressais à mon tour, de toute façon je ne pouvais plus me cacher. Ni une ni deux, Sam ne se gêna pas pour passer son bras autour de ma taille, histoire de bien marquer son territoire. « Tu nous présentes ? » me dit -il avec son air narquois de fils de riche. « Heu oui... Hugo on travaille tout les deux et Sam mon petit ami » Ce qui ne me dérangeait, ce n'était pas cette annonce, mais ce que je ressentais. Ce n'était pas dans les bras de Sam que j'avais envie d'être, mais dans ceux d'Hugo. Y a un problème docteur ?


Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel S. Reynolds


Nathaniel S. Reynolds

http://www.pearl-trees.com/t11-nathaniel-brother-sister-i

Nate & les 4 thons 833243nathanae

▌AVATAR : Joshua Bowman
▌CRÉDITS : me, myself & I.
▌PSEUDO : Mat'
▌HISTOIRES POSTÉES : 1290
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 27/06/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 4780
▌DATE DE NAISSANCE : 18/09/1988
▌MON ÂGE : 31
▌QUARTIER : Le Lys blanc, Oak Ridge
▌EMPLOI/ÉTUDES : Pêcheur.
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire, mais toujours épris de la rousse.

Nate & les 4 thons Tumblr_mgwtw7Nch51rce28do1_250

▌EN CE MOMENT :
Tous les deux le regard perdus dans l’immensité de cette étendue d’eau, il prit enfin la parole. « Dis-moi que tu n’y penses plus, dis-le moi… Tout ça, cette plage, cette chanson, c’est nous… C’est naturel, c’est simple… Et c’est beau… C’est même magnifique… » Termina-t-il en la serrant un peu plus fort. « Je t’en prie, ne t’en va pas, pas encore une fois.» Laissant ses mots s'envoler, emportés par le vent.

▌RPs EN COURS : .
Hanaé ❧ Faire de ta vie un enfer...
Les 4 thons ❧ Ca va chauffer...

▌DC : Camcam & Ioio

Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyMar 31 Déc - 13:54




NATE ET LES QUATRE THONS

L’appréhension en bandoulière, Nathaniel attendit anxieux qu’Hanaé vienne ouvrir la porte. Hugo, à ses côtés, lui avait pour le moment apporté un soutien sans faille et avait semblé croire à son mensonge, ou sûrement lui avait-il simplement accordé le bénéfice du doute, qui ferait un coup pareil à son ami ? Mais le pêcheur n’avait pas le choix, leur dernière discussion avait pris une tournure particulièrement inattendue et depuis Thanksgiving, la rousse ne lui avait pas adressé la parole. Il avait besoin de savoir, et surtout de lui prouver qu’il était là, et qu’il serait là quoiqu’il arrive. Seulement, pour ça, il avait dû utiliser un stratagème et ce pauvre Hugo en avait fait les frais, l’occasion était trop belle pour la laisser s’échapper. Finalement, tout son corps se raidit lorsqu’il vit la poignée pivoter et la porte s’ouvrir sur sa beauté à couper le souffle, comme d’habitude. Si l’espace d’une microseconde, elle avait semblé heureuse de les accueillir, ça n’avait pas duré bien longtemps. Ni une, ni deux, voilà qu’ils étaient tous les deux face à une porte close. Nate se sentit vraiment mal pour Hugo qui n’avait rien demandé et qui ne devait absolument rien comprendre à la situation. « Désolé mec, je… J’avais pas le choix, j’suis vraiment désolé. » Conclut-il en fixant le bout de ses chaussures. Il savait qu’il avait abusé de sa confiance mais Hanaé passait avec toute autre chose, encore plus depuis la bombe qu’elle lui avait envoyée en pleine face quelques semaines plus tôt. Le bruit de la porte lui fit relever la tête à nouveau, et lorsqu’il réalisa que la demoiselle ne prenait même pas la peine de l’appeler par son prénom, il réalisa combien la tâche allait être périlleuse. Un pas en avant, dix pas en arrière. Cette situation le rendait malade, il avait envie de lui sauter à la gorge quand elle agissait de la sorte, se comportant comme une gamine capricieuse. Deux adultes se seraient assis ensemble et auraient discuté, spécialement deux adultes qui échangent des sentiments amoureux, mais avec elle, tout avait l’art d’être compliqué, et Nathaniel était las. Il l’aimait, depuis aussi longtemps qu’il s’en souvienne, mais il commençait à comprendre que ce qui avait rendu leur histoire difficile n’était pas tant leur passé mais Hanaé. Elle était celle qui leur mettait des bâtons dans les roues en permanence, et si elle continuait, il avait finir par abandonner, vraiment abandonner. Ces dernières semaines avaient été des plus pénibles et jamais elle n’avait pensé à ce que lui pouvait ressentir, elle s’était enfermé dans son délire égocentrique en le repoussant encore et encore, sans même imaginer à quel point les événements l’empêchaient de dormir correctement, à quel point les réveils étaient horribles tant sa boule au ventre prenait peu à peu possession de son corps entier. Autrement dit, il était en colère, inquiet, et concerné, mais surtout, il voulait des réponses… ce soir.

Hugo pénétra à l’intérieur, quelque peu fâché après lui, mais tant pis, il lui expliquerait plus tard ce qui l’avait poussé à lui mentir, et Hanaé se positionna devant la porte qu'elle referma, les laissant tous les deux dans le couloir devant son appartement. A vrai dire, Nate n’y avait jamais mis les pieds, à l’époque, elle vivait chez ses parents et depuis, jamais ces deux-là n’avaient réussi à supporter la présence de l’autre dans une même pièce. Avant qu’elle n’ouvre la bouche et l’envoie bouler comme un malpropre, le jeune homme leva les yeux vers elle et soutint son regard, avant de lancer les hostilités : « Salut… » Bien joué Nate, très viril comme réplique, avec ça, elle va être intimidé, c’est évident. C’était fou comme toute la colère qu’il ressentait s’envolait alors qu’il posait les yeux sur elle. Cette énergumène avait un caractère de chien, mais l’un en face de l’autre, ils s’abandonnaient et tout était différent. Il avait envie de lui hurler au visage qu’elle le prenait pour un con, qu’il en avait marre d’être traité comme une merde, que c’était fini et qu’elle pouvait aller brûler en enfer, oui, il aurait dû… Mais au lieu de ça, il la plaqua contre la porte et l’embrassa fougueusement, tenant fermement ses mains afin qu’elle ne se débatte pas, laissant échapper le sac en papier contenant les tests de grossesse qu’il avait acheté quelques minutes plus tôt à la pharmacie.




Revenir en haut Aller en bas
S. Hanaé Hamilton


S. Hanaé Hamilton

http://www.pearl-trees.com/t69-hanae-j-ai-jamais-eu-l-imp

Tumblr est mon ami

▌AVATAR : La plus belle des rousses : Holland Roden
▌CRÉDITS : #CHEVALISSE
▌PSEUDO : Petit_Biscuit
▌HISTOIRES POSTÉES : 1361
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 23/07/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 7274
▌DATE DE NAISSANCE : 01/06/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Secretaire médicale
▌CÔTÉ COEUR : Perdue...

Aksel <3

▌EN CE MOMENT : Nate & les 4 thons 864857hana02
« Je n’ai pas envie de te perdre. On s’est remis ensembles parce que j’étais enceinte et j’ai eu peur que tous ces bons moments qu’on a passés ensemble depuis, ça s’effacent lorsque je te l’annoncerais. »


▌RPs EN COURS : ♦️ Nathaniel
♦️ Les 4 thons
♦️ Malika
(3/5 rp)

▌DC : La deprimée et le BG Avery

Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyMar 31 Déc - 18:20




NATE ET LES QUATRE THONS

« Jeter des chocolats à la poubelle ? Sacrilège ! Il doit vraiment être perturbé ton collègue » Ca se voyait qu’Hanaé avait préparé, ou plutôt commandé un bon diner et qu’il fallait qu’elle garde de la place sinon la tentation d’ouvrir la boite et d’en manger un avec sa cousine aurait été trop grande et elle l’aurait fait à coup sûr. En tout cas, à cet instant, elles retrouvaient seulement toute les deux puisque son copain alla s’asseoir, comme l’avait gentiment proposée Joy. « Depuis ma majorité, dès que j’ai pu prendre mon indépendance je l’ai prise ! » Sa cousine devait sans doute savoir le drame familial, assez pour ne pas à avoir lui en parler et pour qu’elle comprenne que vivre avec sa belle-mère, l’ex-femme de l’assassin de son père n’était pas tous les jours évident même si Hanaé apprécie réellement sa belle-mère dans le fond. Et puis Joy l’ignore ça c’est clair, mais vivre la bas, où elle avait vécu tant de souvenir avec son petit ami était le plus difficile. « Han oui je me souviens, elle m’a fusillé du regard jusqu’à la fin elle ! » Dit-elle en rigolant, en repensant à l’une de ses voisines de lorsqu’elle était gosse qui était décédé depuis maintenant quelques années. « J’suis contente si tu restes ici, tu m’as manqué tu sais ? » Dit-elle avec un sourire plus que sincère. Il ne fallut pas beaucoup de temps avant que la sonnette retentisse. Ça va, il n’avait que cinq minutes de retard, c’était un miracle.

Choquée, elle était choquée de voir Nate là, en compagnie d’Hugo. Elle sait que ces deux-là sont amis mais quand même ce n’est pas une raison. Après tout, Hugo sait qu’ils se « détestent » depuis maintenant neuf ans. Il le sait et ce, même si lorsqu’elle l’insultait devant lui, Hugo lui faisait clairement comprendre de pas le mêler à leurs histoires. Alors pourquoi aujourd’hui il prenait le parti de Nathaniel en venant avec lui ? Etait-il au courant du fait qu’ils aient eu un moment plus qu’intime et parfait sur la plage ? Etait-il au courant tout court de leur relation dont très peu de monde le savent ? Ce n’était pas le moment d’essayer de le découvrir, Hanaé avait finalement ré-ouvert la porte, sans même avoir vu que Joy derrière elle lui avait conseillé de la laisser fermer pour X raison. Nathaniel s’était donc incrusté, cela étonnait Hanaé qu’à moitié. Finalement Hugo leur dit de régler leur différent sans lui et qu’il attendrait à l’intérieur. « D’accord et… » Hanaé avait voulu lui dire qu’ils n’étaient pas seuls, elle avait oublié de le prévenir mais Hugo s’était déjà éloigné. Tournant alors la tête vers Nate, elle sortit de chez elle et ferma la porte afin de pouvoir « discuter tranquillement ».

Se retrouvant alors en dehors de son appartement, seule avec Nate, elle croisa les bras alors qu’il lui disait un simple ‘Salut’, c’était quoi son délire là au juste ? Il parlait comme si il était normal qu’il soit là, devant son appartement. « Nate’ qu’est-ce qu’… » Elle n’eut même pas le temps de finir sa phrase qu’elle se trouvait contre sa porte d’entrée, les lèvres de Nathaniel contre les siennes pour un baiser qui se voulait être fougueux. Elle ne pouvait même pas se débattre car il la tenait. De toute façon, elle ne bougeait même pas, n’essayant pas de le repousser malgré tout. Il l’avait pris sous la surprise. Elle ne prolongea pas son baiser mais c’était tout comme. Se dégageant légèrement où ils pouvaient reprendre leur esprit et leur souffle, Naé resta quelques instants sans dire quoi que ce soit, puis finalement elle reposa sa question initiale. « Je… tu… Qu’est-ce que tu fais là ? » Et sans trop savoir pourquoi, elle lui sauta dessus pour reprendre possession de ses lèvres trop parfaites à son gout. C’est fou ça, loin de lui elle est capable de l’éviter pendant des semaines voire des mois mais devant lui, il y a toujours certaines pulsions. Soit de le baffer soit de lui sauter dessus, c’était au choix. Mais depuis leur partie de jambe en l’air sur la plage, c’était toujours la seconde option qui le remportait. Alors qu’elle entendit, malgré la porte close Hugo crier, elle reprit ses esprits et se souvenue qu’ils n’étaient pas seuls. Bon Hugo pouvait très bien s’en sortir avec Joy et son copain, il a toujours été très sociable après tout. Mais ça se fait pas de ne pas être là pour sa propre soirée. « J’ai des invités, je dois y retourner… » Mais c’est à ce moment précis que son regard se porta sur ce qu’il avait fait tomber au sol et elle sut de suite de quoi il s’agissait, en même temps, un test de grossesse était tombé sur le sol. Hanaé fut immédiatement figée. Depuis l’annonce d’une possible grossesse, la rousse aurait pu acheter elle-même un test mais non, elle n’avait pas osé et puis elle connaissait bien l’un des pharmaciens, elle ne voulait pas qu’une rumeur court sur elle sans que ce ne soit forcément vrai.  « Qu’est-ce que c’est ? » Ce fut la seule chose qu’elle réussit à articuler alors qu’elle savait bien sûr de quoi il s’agissait. Elle n’avait pas envie de le faire, elle avait une frousse bleue. Pourtant, il fallait qu’ils sachent, tous les deux, il était temps. Ils n’allaient tout de même pas attendre des mois, mais bon de toute façon s’il s’avère être positif, son ventre le montrera sans même avoir besoin de test. Si Nath’ était là avec ce test, ce n’était pas pour rien, il voulait savoir, il était temps qu’ils soient tous les deux fixés. « Ma cousine est ici avec son copain et puis il y a Hugo… » Si elle disait cela, c’était pour lui faire comprendre qu’elle ne voulait pas faire ça maintenant, elle ne voulait pas que Joy ou Hugo soient au courant. Et puis, elle préférait passer une bonne soirée autour d’un diner alors que si elle faisait le test maintenant, quelle que soit la réponse, elle n’allait pas être bien, elle serait perturbée. Mais avant qu’il ne dise quoi que ce soit, elle ajouta : « Mais reste on fera le test plus tard si tu veux ! Ou alors je le ferais et je t’appellerais pour te dire le résultat » Elle savait que de toute façon, il n’allait pas lui laisser le choix, elle allait devoir le faire ce soir. Elle l’a suffisamment mis de côté, ça ne peut plus durer plus longtemps. Et puis de toute façon, elle a besoin de lui même si elle ne le dit pas forcément, elle a besoin de lui en apprenant la nouvelle, si elle portait son enfant ou non. Toutefois, il ne faut pas compter sur elle pour le dire à voix haute. En tout cas, Hanaé n’allait pas changer d’avis sur le fait de ne pas le faire tout de suite, même s’il fallait rester dans le flou toute la soirée et bien tant pis. Hanaé ouvrit donc la porte pour pénétrer dans son appartement, Nathaniel derrière elle. Sa cousine n’allait surement rien comprendre car Nate était visiblement non invité, il n’était pas habillé comme les autres invités et puis sur la table il y avait seulement quatre couverts mais tant pis. En entrant dans le salon, Naé se posa même pas de question sur la situation entre son ami et le couple, trop la tête ailleurs alors pour elle, ils étaient juste en train de faire connaissance. « Je vois que vous avez fait connaissance. Joy et… Ouais Sam c’est ça, j’vous présente Nathaniel mon… enfin Nathaniel quoi ! Nate, ma cousine, Joy ! » Joy et Nathaniel ne se connaissent pas, enfin c’est ce qu’Hanaé pense en tout cas. Après tout, quand Nathaniel et sa mère sont rentrés dans la vie des Hamilton, sa mère s’était déjà barrée et avec Joy, elles ne se sont pas revues depuis. Naé essayait de faire bonne figure à cet instant mais intérieurement, elle était paniquée.




Siobhan Hanaé Hamilton

Boy to tell you the truth it's always been you, i'm all about you. Oh,boy, no one can do me the way you do. It's always been you. I'm all about you.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyLun 6 Jan - 18:01




NATE ET LES QUATRE THONS

S’il y avait bien une chose pour laquelle Hugo était doué, c’était arborer un masque d’indifférence pour cacher ses émotions. Et en cet instant précis, il était heureux d’avoir une telle qualité alors que des milliers d’émotions différentes envahissaient son esprit depuis qu’il avait vu sa collègue à côté de cet homme. Comme pour justifier sa présence ici, et répondant ainsi à la question que venait de hurler Hugo en direction de Naé, la nouvelle institutrice avoua qu’elle était la cousine de la propriétaire des lieux. Elle et Naé, cousines ? Ok, il avait dû louper quelques épisodes… Depuis quand Naé avait une cousine d’origine asiatique et depuis quand elle lui cachait ça ? Pourquoi elle ne lui avait jamais parlé de cette cousine d’origine Coréenne tout comme lui et qui voulait devenir instit… tout comme lui !? Hugo avait l’impression de nager en plein film d’horreur : lui qui avait attendu cette soirée depuis le début de cette semaine pour pouvoir enfin décompresser et raconter à Naé l’arrivée de la nouvelle instit’ à l’école primaire… Dire qu’il avait prévu de se moquer d’elle et raconter à son amie tous les malheurs qu’il avait pu lui faire durant ces cinq premiers jours d’école… Et voilà que tous ses plans pour décompresser venaient de tomber à l’eau en un dixième de seconde…! Alors que les mots de Joy commençaient seulement à imprégner le cerveau d’Hugo - qui avait toujours du mal à réaliser que la brune et la rousse puissent être de la même famille - le jeune homme relâcha dans le bol les quelques cacahuètes qu’il avait pris en main. Masque d’indifférence en place, il s’était présenté à l’homme aux côtés de Joy et attendait qu’il lui serre la main… ce qu’il ne fut pas, le regardant de haut comme s’il n’était qu’un vulgaire moustique. Hugo plissa des yeux, détestant qu’on l’ignore ainsi. L’homme lui avoua alors que la jeune institutrice ne lui avait jamais parlé de lui… « C’est marrant… » commença Hugo « Elle non plus elle ne m’a jamais parlé de toi… » Le grand brun détourna les yeux vers sa collègue, lui lançant un regard rempli de reproches. Comme il l’avait craint, ce n’était pas le mec de Naé qui lui faisait face… Le bras qui entoura la taille de la jolie brune montra à Hugo que c’était son petit-ami à elle. « De mieux en mieux… » marmonna-t-il dans sa barbe. Sentant son masque d’indifférence se craqueler au fur et à mesure des secondes qui s’écoulaient et de cette main qui s’attardait un peu trop sur la hanche de sa collègue, Hugo écouta, la mâchoire serrée, l’institutrice faire les présentations. Ce grand dadais s’appelait Sam et, même s’il était légèrement plus petit que lui, il dépassait largement Hugo en largeur et en masse musculaire : l’américain dans toute sa splendeur… On l’aurait cru sorti tout droit d’un calendrier dédié aux footballeurs américains, il devait sûrement avoir autant de cervelle qu’il n’avait de lettres dans son prénom. En bref, un gars avec qui il n’aurait jamais imaginé que sa collègue puisse sortir…! En les regardant bien tous les deux, ils n’allaient pas du tout ensemble… et ce n’était pas du tout la jalousie qui parlait… Non c’était un avis purement objectif… Du moins, c’était ce que Hugo se répétait en boucle depuis deux bonnes minutes. Bon sang, et elle fichait quoi Naé dans l’entrée avec Nate ? Elle n’allait pas pointer le bout de son nez ?  Elle était en train de cacher le corps du pêcheur ou quoi, qu’est-ce qui pouvait bien leur prendre tant de temps ?

Hugo marcha en direction du couple et contourna Sam, faisant exprès de le bousculer pour pouvoir passer : « Pardon… » fit-il d’un air faussement gêné « C’est pas super pratique chez Naé pour atteindre le canapé… » Voyant que le Sam regardait les deux bons mètres qui avaient été à la disposition de l’asiatique pour passer, Hugo s’enfonça dans les coussins moelleux du canapé, emportant avec lui l’une des coupelles de biscuits apéritifs qui avaient été posées sur la table. Regardant le mec de sa collègue avec un rictus satisfait - après tout, s’il lui avait serré la main en arrivant au lieu de le toiser de la sorte, peut-être qu’il n’aurait pas cherché à la provoquer à son tour… - Hugo avala quelques crackers et posa son regard sur sa cachottière de collègue. Dire qu’elle ne lui avait rien dit sur le fait qu’elle avait un petit-ami. Ok, ils n’étaient que des collègues qui se connaissaient depuis cinq jours mais… en se rappelant ce qui s’était passé le premier jour, Hugo se dit qu’il y avait un truc qui clochait… Elle avait un mec mais lui avait rendu son baiser ? Quel genre de fille qui est en couple se laisse embrasser par un parfait inconnu et lui rend même son baiser ?
Des pas dans le couloir firent relever la tête d’Hugo. Naé était enfin de retour, Nate sur ses talons. Leur arrivée brisa l’atmosphère glaciale qui régnait depuis quelques dizaines de secondes dans le salon. Naé fit les présentations pour Nate. Joy… Elle s’appelait Joy. Il la connaissait depuis une semaine et elle ne lui avait jamais donné son prénom, s’amusant avec ça depuis son arrivée à l’école primaire. Elle l’avait rendu chèvre à force de ne pas vouloir lui révéler comment elle s’appelait. Depuis le début, elle était pour lui « mademoiselle Thornton » et ce soir, il savait enfin son prénom… Dire qu’il avait appris le prénom de son mec avant le sien à elle !! C’était quand même fort !
« Joy… » murmura-t-il pour lui-même. C’était la première fois qu’il prononçait son prénom et tout en la regardant, il se disait que c’était un prénom qui lui allait à merveille. Il lui correspondait tellement, elle qui était la joie de vivre incarnée, elle qui esquissait des sourires à longueur de journée… Lorsque Joy tourna la tête vers lui, Hugo - conscient d’avoir été pris en flagrant délit de zyeutage de sa collègue - baissa immédiatement les yeux avant de se lever du sofa. Prenant les cocktails qui étaient sur le bar et que Naé avait dû préparer quelques instants avant leur arrivée, Hugo les distribua à chacun, oubliant sciemment d’en offrir un au petit-ami de Joy. Pas de bol pour lui, après tout il n’y avait que quatre verres à disposition…! Sirotant une gorgée de son cocktail, Hugo demanda, avec un sourire faux peint sur le visage : « Alors Sam… Raconte-nous un peu… Depuis combien de temps toi et Joy vous êtes ensemble ? » Sentant Hanaé qui s’énervait à côté de lui - elle devait sûrement lui reprocher son manque de tact envers Sam, après tout l’invité surprise ce soir c’était Nate et non l’autre grand dadais et il aurait dû lui offrir ce verre de cocktail, Hugo se pencha légèrement vers la jolie rousse et lui murmura à l’oreille : « Naé… C’est bizarre mais je crois que ton rouge à lèvres a légèrement débordé… » Dès qu’elle était entrée dans le salon, Hugo l’avait remarqué et se demandait ce qui s’était passé dans l’entrée un peu plus tôt entre Nate et elle… Il devait se faire de fausses idées, après tout, Nate et Naé avaient fait partie de la même famille avant que le drame n’arrive… Mais tout ça n’expliquait pas comment le rouge à lèvres de la jeune femme avait réussi à se retrouver en partie sur sa joue…

La soirée commençait plus que bizarrement et Hugo sentait le malaise plus que palpable qui régnait dans la pièce. Attendant la réponse de Sam, il sirota une nouvelle fois son cocktail. Joy ne lui avait rien révélé sur elle depuis qu’ils se connaissaient et il comptait bien en apprendre plus ce soir…

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyLun 6 Jan - 21:02




NATE ET LES QUATRE THONS

Sam était quelqu'un d'excessivement jaloux et possessif, ce qui avait franchement tendance à m'exaspérer. Je n'étais pas vraiment le genre de filles à surveiller. Comme si je sautais sur le premier inconnu venu. Mon regard s'arrêta quelques secondes sur Hugo. J'étais pas obligée de le compter dans mon équation. C'était une si petite erreur et je n'avais rien ressenti du tout. Enfin ça c'était ce que je tentais de me dire. Le problème c'est que j'étais franchement une très mauvaise menteuse. Hugo et Sam dans la même pièce, c'était juste un véritable cauchemar. Pire je ne savais pas sur quel pied dansé. Mon coeur balançait de droite à gauche en s'attardant un peu trop sur mon assistant. Espèce de sale coeur qui n'a rien compris à la vie, repart de l'autre côté et arrête de te promener. Sam pinça les lèvres avant de fusiller Hugo du regard. C'était quoi ce bordel, ils étaient en train de se la jouer à Lucky-luke pour savoir qui tirait le plus vite ? Heureusement, point positif, Sam n'était pas au courant de ce qui avait pu se passer dans les vestiaires. La situation me donnait envie de partir me cacher et de ne plus jamais revenir. J'avais l'impression d'être une véritable garce et pourtant je n'arrivais pas vraiment à m'en vouloir de mettre laissée aller dans les bras d'Hugo. Gênée, j'osais à peine le regarder. La seule chose que j'espérais, c'était qu'Hanaé ne mette pas trop longtemps à arriver. Mais bien évidemment pour une raison que j'ignorais, elle était toujours aux abonnés absents. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien faire ? Jouant avec l'idée d'aller la rejoindre pour la venir en aide, j'abandonnais rapidement cette solution craignant que la situation dégénère ici. « Pourquoi elle te parlerait de sa vie? » se défendit Sam avant de me lancer un regard espérant sûrement que j'affirme ce qu'il était en train de dire. Pas de chance pour lui je demeurais parfaitement silencieuse. Ils venaient juste de se rencontrer et c'est bon ils commençaient tout deux à me taper sur les nerfs. Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien leur passer par la tête ! Hugo était naturellement chiant, mais de là à chercher Sam. Quant à mon petit ami et bien il semblait incapable de ne pas mordre à la perche, un véritable abruti qui venait de tomber en plein dans le jeu du beau brun. On allait jamais sortir vivant de la soirée, cela allait dégénéré... Ma cousine finirait par me foutre dehors... Super.

Le mieux fut sûrement quand Hugo fit exprès de bousculer Sam. Il croyait vraiment qu'on allait le croire ? Qu'est-ce qu'il pouvait m'énerver ? Alors, pourquoi avais-je envie de rire ? Ce n'était  pas drôle. Exaspéré, Sam roula des yeux avant de se laisser tomber sur le canapé de façon à être entre moi et Hugo.  Mon regard se posa sur mon bel assistant qui avait kidnappé le bol de biscuits d'apéro « Tu peux pas attendre ! » Il était mal nourri ou quoi ? Il se jetait sur la bouffe comme un lion après avoir tué une gazelle. Je crevais de faim aussi, c'était une vraie torture de le voir manger des crackers. Surtout que bien évidemment il ne m'en avait pas proposé. « Donne » J'empoignais le bol avant de le lui arracher pour le reposer sur la table qui se trouvait devant nous. La moindre des choses, c'était quand même d'attendre Hanée, elle n'allait sûrement pas tarder.  Que pouvait-elle faire ? Tout était prêt... 

Des bruits de pas attirèrent mon attention. « Ah ma Na.... » ma voix sombra comme le titanic pendant que mon regard dévisageait l'homme qui se dressait à côté d'elle. Le pêcheur.... Nan mais c'était une blague ? Ils s'étaient tous réunis ou quoi ? C'est ça !!! Hugo avait dû le payer pour qu'il me renverse du café dessus ! Peut-être avait-il prévu le coup de l'essuyage. Je ne m'en étais pas encore remise, j'avais eu la honte de ma vie. « Oué, on s'est déjà vu » grommelais-je avant d'attraper une poignée de crackers et de l'avaler en quelques secondes. Ma main se referma sur le verre orangé, j'allais le vider d'une traite. «Tu me le donnes ? » Sam me jeta un regard suppliant. En effet, Hugo avait omis de le servir.« Non » Mon petit ami soupira , il semblait complètement blasé. « Mais tu ne tiens pas l'alcool, t'aimes même pas ça » Roulant des yeux, j'attrapais ma paille et m'enfilais quelques gorgées de la boisson alcoolisée. « Bhé ce soir j'en veux, il est super bon d'ailleurs » J'avais besoin de me changer les idées et rien de mieux qu'un cocktail pour m'empêcher de commettre un meurtre. Manquant de m'étouffer quand Hugo lança une question qui ne le regardait pas, je me détachais de mon cocktail pour le fusiller du regard. Je me retenais de lui demander en quoi ça pouvait le regarder, lui qui semblait collectionner les filles comme on collectionne des timbres ! Sam passa délicatement sa main dans mes cheveux avant de descendre sur ma joue. Loin de me faire plaisir, je ressentais l'envie de pousser sa main de mon visage. Mauvais signe pour le suite de notre relation. «On se connaît depuis longtemps en fait. Son frère est mon meilleur ami, mais on a vraiment appris à se connaître à cause d'un projet universitaire. Ça fait 3 ans , presque 3 ans et demi» Mais oui Sam continue, raconte tout. « C'est bon, tu ne vas pas es embêter avec notre histoire, tout le monde s'en moque » Mon regard abandonna Sam se posa sur Hanaé. Je n'y avais pas vraiment prêté attention, mais Hugo avait raison. Un sourire amusé se dessina sur mon visage. Il avait fait quoi tous les deux ? Récapitulons, elle s'était retrouvée toute seule avec le pêcheur et désormais elle avait les cheveux ébouriffés et son rouge à lèvre s'était légèrement barré sur les lèvres de l'invité surprise. « Nate... t'as du rouge sur la bouche » Amusée ? Complètement et même si ce mec avait tout pour passer comme le pervers du coin, je ne pouvais pas m'empêcher de lui faire remarquer. Pour tenter de changer l'atmosphère j'attrapais le bol « Qui en veux ? »


Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel S. Reynolds


Nathaniel S. Reynolds

http://www.pearl-trees.com/t11-nathaniel-brother-sister-i

Nate & les 4 thons 833243nathanae

▌AVATAR : Joshua Bowman
▌CRÉDITS : me, myself & I.
▌PSEUDO : Mat'
▌HISTOIRES POSTÉES : 1290
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 27/06/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 4780
▌DATE DE NAISSANCE : 18/09/1988
▌MON ÂGE : 31
▌QUARTIER : Le Lys blanc, Oak Ridge
▌EMPLOI/ÉTUDES : Pêcheur.
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire, mais toujours épris de la rousse.

Nate & les 4 thons Tumblr_mgwtw7Nch51rce28do1_250

▌EN CE MOMENT :
Tous les deux le regard perdus dans l’immensité de cette étendue d’eau, il prit enfin la parole. « Dis-moi que tu n’y penses plus, dis-le moi… Tout ça, cette plage, cette chanson, c’est nous… C’est naturel, c’est simple… Et c’est beau… C’est même magnifique… » Termina-t-il en la serrant un peu plus fort. « Je t’en prie, ne t’en va pas, pas encore une fois.» Laissant ses mots s'envoler, emportés par le vent.

▌RPs EN COURS : .
Hanaé ❧ Faire de ta vie un enfer...
Les 4 thons ❧ Ca va chauffer...

▌DC : Camcam & Ioio

Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyMer 22 Jan - 0:56




NATE ET LES QUATRE THONS

Nathaniel avait perdu complètement toute notion du temps ou de l’espace, il ne pensait plus qu’à une chose, à se peau contre la sienne encore une fois, et ce baiser passionnel n’aidait en rien à calmer ses ardeurs. Lorsqu’ils étaient dans cette espèce de transe, il était difficile de les arrêter et pour le coup, il en avait presque oublié la raison de sa venue. Soudain, Hanaé mit un terme à leur échange de salive et s’arrêta un instant sur ce qu’il avait malencontreusement laissé tomber pendant leur subtil rapprochement. Un air à la fois horrifié et paniqué se dessina sur le visage de la rousse, visiblement, elle n’avait aucunement l’intention de s’occuper de ça ce soir, mais c’était sans compter sur la hargne du pêcheur qui n’allait pas la laisser fuir ses responsabilités. Il était venu jusqu’à chez elle, avait dû trouver un subterfuge ridicule pour s’incruster, s’était arrêté acheter des tests de grossesse à la pharmacie alors qu’Hugo attendait innocemment dans la voiture, il n’allait certainement pas en rester là et la laisser lui fermer la porte au nez, il voulait des réponses, et ça n’attendrait pas la jour suivant. Contre toute attente, l’hôte de la soirée ne l’envoya pas paitre et lui proposa même de se joindre à ses convives. L’occasion était trop belle, il allait enfin mettre les pieds dans son appartement et visualiser un peu plus ce qu’était devenue sa vie. Evidemment, Jaimie-Rose lui avait décrit le lieu encore et encore, répondant à toutes les questions indiscrètes de son frère, mais y mettre lui-même les pieds relevait de l’exploit. Ils allaient faire le test ce soir… « Ce soir… » Répétât-il en lui emboîtant le pas, essayant de réaliser les conséquences que pourrait avoir l’apparition d’un petit plus sur la bandelette, ou peu importe où, il n’avait pas lu la notice de ces machins-là, d’ailleurs, il ne s’était jamais imaginé acheter ces conneries, pas comme ça en tout cas.

A l’intérieur, il aperçut tout de suite Hugo, sapé comme un roi, et deux autres invités. Suivant Hanaé jusqu’au salon, il leva la tête afin de saluer les deux personnes qui se trouvaient assises dans le canapé. Il serra la main de l’homme, totalement inconnu au bataillon, sûrement arrivé récemment à Pearl Trees, et se tourna alors vers la demoiselle qui l’accompagnait. Son sourire se figea et ses joues prirent immédiatement une teinte rosée. Machinalement, il ramassa sa main vers son ventre et baissa les yeux. Qu’est-ce que la fille du port faisait là ? La situation était encore plus embarrassante, déjà que la rousse n’avait pas réussi à le présenter, ou du moins à définir leur relation devant les autres, maintenant, il allait devoir expliquer aux autres qu’il s’était retrouvé accroupi devant l’entrejambe de… sa quoi ??? Sa cousine ?! Nate ferma les yeux quelques secondes, espérant se réveiller d’un tel cauchemar, mais rien n’en était. « Oui, effectivement, nous nous sommes déjà rencontrés. » confirmât-il. Joy n’avait absolument pas l’air enchanté de le recroiser, et la réciprocité était vérifiée. Clairement, un malaise se faisait sentir, la soirée ne pouvait pas démarrer plus froidement.

Comme s’il avait lu dans ses pensées, Hugo prit les devants et distribua les cocktails. Nathaniel jeta un regard paniqué à Hanaé, encore plus désolé lorsqu’il s’aperçut que le compagnon de Joy n’avait pas été servi. S’il se sentait mal et n’osait pas regarder la cousine de sa rousse dans les yeux, la tension entre son pote et le fameux Sam ne lui échappait pas. On aurait dit un combat de coqs au beau milieu du salon, ou bien une guerre froide qui allait bientôt dégénérer, ça ne faisait aucun doute. Nate se sentait pour le moins mal à l’aise, et la situation ne fit qu’empirer lorsqu’il entendit, et toute l’assistance avec, Hugo chuchoter à Hanaé que son rouge à lèvres avait quelque peu débordé, de suite suivi par Joy qui lui envoya la remarque également. Immédiatement, il s’essuya les lèvres et chercha une bonne excuse. « Euh… ah oui… euh… Hanaé avait une bête dans les cheveux, elle a tellement paniqué que j’ai posé ma main sur sa bouche, et sans le réaliser, j’ai dû moi-même me toucher la lèvre, je ne sais pas… Désolé Naé, j’étais obligé de leur dire que tu n’es qu’un trouillarde… » Ses explications étaient totalement ridicules, il savait que personne n’en goberait un mot mais au moins, le sujet était clos… pour le moment. « Portons un toast plutôt si vous le voulez bien… A un nouveau départ ! ».





Revenir en haut Aller en bas
S. Hanaé Hamilton


S. Hanaé Hamilton

http://www.pearl-trees.com/t69-hanae-j-ai-jamais-eu-l-imp

Tumblr est mon ami

▌AVATAR : La plus belle des rousses : Holland Roden
▌CRÉDITS : #CHEVALISSE
▌PSEUDO : Petit_Biscuit
▌HISTOIRES POSTÉES : 1361
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 23/07/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 7274
▌DATE DE NAISSANCE : 01/06/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Secretaire médicale
▌CÔTÉ COEUR : Perdue...

Aksel <3

▌EN CE MOMENT : Nate & les 4 thons 864857hana02
« Je n’ai pas envie de te perdre. On s’est remis ensembles parce que j’étais enceinte et j’ai eu peur que tous ces bons moments qu’on a passés ensemble depuis, ça s’effacent lorsque je te l’annoncerais. »


▌RPs EN COURS : ♦️ Nathaniel
♦️ Les 4 thons
♦️ Malika
(3/5 rp)

▌DC : La deprimée et le BG Avery

Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyDim 26 Jan - 23:46




NATE ET LES QUATRE THONS

Hanaé flippait totalement à l’idée de faire le test ce soir et d’être fixée sur leur possible futur de parents ensemble, encore plus à l’idée qu’ils allaient le faire juste après la soirée avec sa cousine et leur ami en commun. Naé qui avait hâte d’arriver à ce soir pour une bonne petite soirée, là, elle avait plus la tête à cela. Mais elle allait faire semblant, comme souvent. Faire semblant que tout allait bien, qu’elle détestait encore Nathaniel ou encore faire semblant qu’elle ne prenait pas tel ou tel trucs mal, c’est devenu une habitude désormais, elle pouvait bien le faire ce soir. C’est ainsi qu’après un baiser plus que passionné et une invitation à rester pour faire le test après, ils étaient venus rejoindre les autres qui ne semblaient pas s’être ennuyés depuis qu’elle les avait abandonnés pour Nate. La jolie rousse s’était sentie complétement stupide de ne pas avoir parvenu à présenter Nate, elle n’avait pas trouvé le moindre mot pour le définir. Son ex, le fils du meurtrier de son père, son mec entre parenthèse ou encore le possible père de son possible futur enfant, tout ça n’allait pas. En tout cas, elle fut des plus surprise d’apprendre qu’ils s’étaient déjà vu. « Vous vous connaissez ? » Dit-elle surprise en les regardant tour à tour. Joy connait tout de monde ou quoi ? J’veux bien que Pearl Trees soit un petit village mais quand même. Est-ce qu’elle était la seule qu’elle n’avait pas vue depuis son arrivée ici ? Surement. En tout cas elle ne s’aperçu même pas l’ambiance bizarre qu’il pouvait y avoir entre les trois premiers venus, elle était bin trop dans ses pensées sur la situation entre Nathaniel et elle qu’elle ne remarquait rien du tout. Alors qu’Hugo prit comme initiative de passer les verres qu’elle avait préparés au préalable. Elle avait pris quelques secondes avant de réaliser que c’était une mauvaise idée, un très mauvaise même. « Hugo at… » Mais c’était trop tard, il venait de passer les cocktails aux invités, enfin à Joy, Nate et elle puisqu’ils devaient être quatre à la base et non cinq avec Nathaniel. La rousse avait préparé trois cocktails à l’alcool et un sans pour elle et maintenant elle ne savait pas lequel c’était. Et puis bon, elle n’allait pas dire à quelqu’un d’échanger le verre sans qu’on se pose la moindre question. Mais elle n’eut pas vraiment le temps de poser la question qu’Hugo lui fit la réflexion comme quoi elle avait du rouge à lèvres qui avait débordé puis Joy dit à Nate qu’il en avait sur les lèvres. Sentant ses joues se rosir légèrement en voyant qu’effectivement Nate en avait, ce qu’elle n’avait pas remarqué en entrant dans son appartement en sa compagnie sinon elle lui aurait fait la remarque. Alors qu’elle se regarda dans un miroir pas loin pour retirer le rouge à lèvre que sa joue, tentant de trouver une excuse qui pouvait passer, Nate sorti une histoire de bête dans ses cheveux. Entrant dans son jeu pour apporter de la crédibilité, elle dit simplement, tout en essayant d’enlever son air paniqué qu’on découvre quoi que ce soit. « P’tain Nate je perds toute crédibilité maintenant qu’ils savent à quel point je suis une froussarde ! » dit-elle avec un léger rire. Si ça passait ils étaient bons pour gagner un oscar car cela n’avait absolument rien de crédible là. Mais bon, au moins Nate avait trouvé une excuse, pas crédible peut-être, mais il avait trouvé un truc à dire. En espérant qu’ils ne se posent pas de question supplémentaire. En tout cas, fixant son verre, comme si celui-ci allait lui répondre si oui ou non il contenant de l’alcool, Nate porta un toast et se rappela que Sam n’en avait pas alors elle en profita pour lui passer le sien. « Tiens Sam ! » Dit-elle en lui tendant son cocktail. En le faisant elle avait presque eu l’impression de redevoir un regard noir de la part de son ami. En tout cas, dans un sens, elle avait une excuse pour aller se refaire un cocktail, heureusement que Nathaniel était là en fait, ça lui offrait une raison pour s’en faire un tout en étant sûr qu’il était sans alcool. En tout cas, elle espérait que ce soit celui lui qui tombe sur le bon verre. Nathaniel au moins ne ferait pas de réflexion, il comprendrait le pourquoi du comment et pourrait lui en vouloir de faire ce genre de cachoterie à ses invités. Hugo, Joy ou Sam, c’était une tout autre histoire. Naé sentait la réflexion venir à plein nez. En tout cas elle s’était dépêchée de retourner dans la cuisine pour se préparer le même toast de tout à l’heure puis revient vite alors qu’ils semblaient l’avoir attendu pour le toast. « Ouais, aux nouveaux départs ! » Dit-elle en levant son verre tout en regarde discrètement à Nate avant de regarder les autres avec un sourire. L’ambiance était bizarre. Hanaé ne s’attendait pas vraiment à cette ambiance en tout cas. Ce n’était pas la présence non voulu de Nate qui faisait ça, elle en était persuadée. Voulant donc trouver un sujet de conversation qui détendrait surement mieux l’ambiance, elle se tourna vers les deux invités qu’elle connaissait le moins et étonnamment sa propre cousine en faisait partie. « Alors que pensez-vous de notre cher Pearl Trees ? » Elle posait la question à Joy et à son mec mais c’était plus adressé à sa cousine. Que Sam se sente comme un poisson dans l’eau ou qu’il ait envie de partir, elle s’en fichait comme de la dernière fille que c’était tapé Gogole. Alors qu’ils faisaient circuler les biscuits apéritifs, tout le monde s’installa autour de la table basse. Le problème c’est que tout comme les cocktails, Hanaé avait fait de la place dans le salon pour quatre personnes et avait enlevé des fauteuils. Elle ne pensait qu’il n’en fallait que quatre. Mais bon, elle trouverait bien un endroit pour s’asseoir. En fait il y avait deux endroits où elle pouvait se mettre : à coté de Nathaniel om il y avait légèrement de la place pour qu’elle s’y mette ou à côté d’Hugo où il y en avait moins. Elle prit la seconde option. Est-ce qu’elle ne voulait pas se mettre à côté de Nate par peur qu’on se pose des questions, plutôt Hugo puisqu’il sait qu’ils ne pouvaient pas se supporter il y a très peu de temps ou est-ce qu’elle l’évitait avant que le temps vienne de faire le test venait ? Surement les deux, en attendant elle évitait soigneusement son regard en fixant sa cousine attendant sa réponse, tout en buvant une gorgée de son cocktail.





Siobhan Hanaé Hamilton

Boy to tell you the truth it's always been you, i'm all about you. Oh,boy, no one can do me the way you do. It's always been you. I'm all about you.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyJeu 13 Fév - 11:26




NATE ET LES QUATRE THONS

« Pff… » Hugo ne pouvait pas s’empêcher de soupirer. Il se passait quoi exactement ce soir ? Il faisait partie de la distribution d’un mauvais film ou quoi ? S’il pouvait, il prendrait ses jambes à son cou et partirait directement s’amuser à Woodburgh. Mais il ne pouvait pas faire ça à Naé qui l’avait gentiment invité et qui ne comprendrait pas pourquoi il agirait ainsi. Il avala une nouvelle gorgée de son cocktail tout en jetant des regards vers chacun des protagonistes présents autour de lui. Entre Naé et Nate qui semblaient super mal à l’aise après sa remarque sur le rouge à lèvres qui avait légèrement débordé sur la joue de la jolie rousse et le fait qu’il venait d’apprendre que Joy était en couple depuis plus de trois ans (trois ans !!), il avait bien besoin de son verre d’alcool pour encaisser le choc. Nate et Naé n’avaient définitivement pas fait une école de cinéma, leur explication puait le mensonge à des kilomètres mais son esprit refusait de croire en l’évidence qui pendait sous son nez. Ce n’était tout simplement pas possible qu’ils se soient embrassés dans l’entrée, si ? Pas eux, pas ses potes qu’il connaissait depuis si longtemps et qui avaient fait partie durant quelques temps de la même famille… Non, ce n’était pas possible, il avait sûrement dû louper quelque chose et il se faisait de fausses idées. Peut-être que l’explication de Nate était bonne et que c’était la gêne qui l’avait fait bafouiller autant… Oui, ça devait être ça. Ca ne pouvait être que ça…
Il reporta son regard sur Sam qui collait toujours autant Joy (c’est pas possible, elle allait même plus avoir d’air pour respirer s’il continuait de la coller comme ça !) Trois ans avec la même personne ? C’était possible une chose comme ça à leur âge ? Ca voulait dire qu’elle était avec lui avant même d’avoir vingt ans !!? Pour lui, ça dépassait tout simplement l’entendement…! Ils étaient dans une période de leur vie où ils devaient profiter, vivre plein d’expériences, pas devoir se réveiller avec la même personne chaque matin à ses côtés dans le lit. Hugo vivait le début de sa vie d’adulte à fond, en profitant de chaque opportunité qui se présentait à lui et il ne regrettait en rien sa façon de voir la vie. Il aurait pu se sentir triste pour Sam et Joy qui s’étaient sûrement englués dans une routine incroyable depuis trois ans mais tout ce qu’il ressentait en cet instant, c’était de la colère. Peut-être qu’il avait été un déclic pour Joy en ce début de semaine et qu’il lui avait permis de se rendre compte qu’elle pouvait profiter de la vie et qu’il y avait sûrement mieux ailleurs que son Sam de pacotille… Peut-être qu’elle avait eu envie de se sortir de sa routine et c’était la raison pour laquelle elle lui avait rendu son baiser…. Mais Hugo ne pouvait pas s’empêcher d’être en colère contre elle, contre le fait qu’elle lui ait caché qu’elle avait quelqu’un dans sa vie. A aucun moment cette semaine elle ne lui en avait parlé… Mais bon… Il n’y avait aucune raison d’être surpris, il ne pouvait pas s’attendre à autre chose venant de quelqu’un qui ne lui avait même pas dit comment elle s’appelait…

Lorsque Naé offrit son verre à Sam, Hugo arrêta de siroter son cocktail quelques instants pour jeter un regard noir à la rousse. Lui qui avait fait exprès de donner un verre à tout le monde sauf à lui, voilà que la jolie rousse ne l’aidait pas dans ses plans… Il comprenait qu’en tant que maîtresse de maison elle devait prendre soin de ses invités mais elle n’avait pas remarqué qu’il ne pouvait pas le saquer ce mec ? Ce Sam n’était vraiment pas fait pour sa cousine, n’importe qui pouvait le voir, alors elle n’allait pas lui donner un petit coup de main pour l’aider dans cette tache ? Lorsque la jolie rousse revint dans le salon avec un cocktail pour elle à la main, Hugo ne put s’empêcher de se sentir bizarre lorsque les quelques mots du toast sortirent de la bouche de Naé. « Aux nouveaux départs… » Lorsque les verres se mirent à trinquer, Joy fut la seule qu’il regarda dans les yeux. « Ouais… Aux nouveaux départs… » murmura-t-il avant de ramener une nouvelle fois son cocktail à ses lèvres. Lorsque tout le monde eut fini de trinquer, chacun prit place autour de la table basse et un sourire narquois se forma sur les lèvres d’Hugo alors qu’il voyait Sam obliger Joy à se mettre à un bout du canapé et lui-même au milieu afin que personne (enfin surtout Hugo) ne puisse venir s’asseoir à côté d’elle… Il prit alors place à l’autre bout du canapé, s’asseyant à côté de Sam le-gamin-qui-ne-voulait-pas-qu’on-touche-à-son-jouet… Mais lorsque le jeune asiatique leva les yeux et vit Naé toujours debout cherchant l’endroit où elle allait bien pouvoir s’asseoir (c’est vrai qu’à part le canapé 3 places et le fauteuil dans lequel était installé Nate il n’y avait pas d’autre endroit où pouvoir poser ses fesses), il se leva aussitôt. « Tiens Naé, prends ma place. Je vais quand même pas laisser la maîtresse de maison debout… » Avant qu’elle ne puisse répliquer quoi que ce soit - il la connaissait assez pour savoir qu’elle lui dirait que ça allait et qu’il n’avait pas besoin de lui céder sa place - Hugo se décala et appuya sur les épaules de la jeune rousse afin qu’elle s’assoit là où il était quelques secondes plus tôt. « Ne t’en fais pas, je vais me contenter du bout du canapé… » Passant devant Sam et Joy, Hugo s’installa aux côtés de sa collègue sur le rebord du sofa. « On va être un peu serrés mais c’est pas grave. Joy et moi, on s'entend bien, on a l’habitude de cette proximité depuis son premier jour de boulot… N’est-ce pas, Joy ? » Il offrit un sourire appuyé à la jeune femme assise à ses côtés. Elle ne lui avait rien dit pour Sam et elle ? Et bien lui n’allait pas se gêner à faire des sous-entendus bien appuyés sur ce qui avait pu se passer entre eux le premier jour… Il allait se faire une joie de la rendre mal à l’aise devant sa cousine et son mec.
Mais la soirée était loin d’être finie et il ne fallait pas qu’il dévoile toutes ses cartes en même temps. Rebondissant sur la question de Naé, Hugo réitéra à son tour : « Oui, dites-nous un peu ce que vous pensez de Pearl Trees pour l’instant… » Il piqua quelque cacahuètes dans le bol de biscuits apéritifs que tenait Joy dans ses mains et les porta à sa bouche. Elle pouvait dire de lui et du fait qu’il ait foncé sur les biscuits apéritifs dès son entrée dans le loft de Naé mais elle squattait le bol depuis qu’ils s’étaient assis dans le canapé…! Il fallait quand même faire tourner, son pauvre pote Nate n’avait même pas encore eu l’occasion de manger le moindre truc…! Il avança l’une de ses mains vers le bol et fit exprès de la poser sur les doigts fins de sa collègue. Un geste qui n’aurait dû prendre qu’une seconde commençait à s’attarder. Il fit glisser ses doigts le long des siens et tout en la regardant dans les yeux, il demanda : « Vous avez déjà eu l’occasion de faire des rencontres intéressantes ? » Joy allait amèrement regretter de ne lui avoir rien dit pour Sam... Et sûrement aussi le fait de n'avoir rien dit à son petit-ami à propos de son petit écart de conduite... Hugo allait voir si Sam était aussi bête qu'il le pensait... Combien de temps ça allait lui prendre avant qu'il ne comprenne toutes ses petites allusions ? :siffle:

Revenir en haut Aller en bas
Invité


Anonymous



Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyJeu 13 Fév - 20:44




NATE ET LES QUATRE THONS

Assise sur le fauteuil, je commençais à regretter la présence des 3 hommes de la soirée. Si je voulais en apprendre un peu plus sur la vie de ma cousine, c'était raté. Un paquet de questions était encore dans mon esprit et si on avait été seule j'aurais pu sans gêner lancer la machine à questions. Cependant, pour le moment, on était plus en train de tâter le terrain et autant dire qu'ils étaient glissants. Difficile de ne pas remarquer la tension qui régnait désormais dans la pièce. Entre Hanaé et Nat qui tentaient de trouver une excuse et Hugo et Sam qui s'étaient lancés dans un combat de coqs, je commençais doucement à me sentir mal à l'aise. Fuir ne servirait à rien, j'allais devoir supporter cette soirée comme une grande. Un sourire amusé se dessina sur mon visage quand les deux « amants » se lancèrent dans une sorte d'histoire invraisemblable pour se sauver. Pensaient-il vraiment qu'on allait les croire ? En tout cas pour moi c'était mort. Ma cousine était donc en couple avec l'homme qui avait entrepris de sécher mon entrejambes, je ne pouvais franchement pas rêver mieux pour nos futurs relations familiales. Plus qu'à espérer que ma première impression soit la bonne. Il n'avait peut-être pas réfléchi à ce qu'on pourrait penser de nous, mais avait juste tenté de se rendre serviable. J'allais opté pour cette option, histoire de rentre ce petit moment de ma vie moins désagréable. Mes yeux s'écarquillèrent en entendant Hanaé en rajouter une couche. Une chose est sûre, ils étaient vraiment fait pour être ensemble. Tous les deux étaient de très mauvais menteurs. « la bête était sur sa bouche ? Nate & les 4 thons 2421017855 » un petit rire amusé sortit de ma bouche tandis j'avalais encore quelques gorgées de mon cocktail. « Pourquoi vous ne voulez pas dire que vous êtes ensemble ? C'est un secret d'État ? Ou c'est parce qu'une relation cachée ça rend les choses plus pimenté ? » Je ne compris pas tout de suite l'impact que pouvait avoir mes paroles , mais le regard de Sam me le fit rapidement comprendre. Je venais tout simplement de lui qu'avoir une aventure cachée pouvait pimenter ma vie. Le pire fut sûrement mon regard qui se posa quelques instants sur Hugo avant de se poser de nouveau sur la maîtresse de maison et son roméo.

Toujours assise dans le canapé, j'étais bien lovée contre celui-ci. Le bol de petits gâteaux dans la main, je me servais tranquillement sans penser à le faire passer. Ce n'était bien évidemment de ma faute, la situation était gênante et mon cerveau commençait sérieusement à peiner. En tout cas Naé rattrapa rapidement le coup. « Merci » déclara Sam en attrapant le verre de Naé pour ensuite me jeter un regard satisfait. Plus le temps s'écoulait et plus il m'énervait, c'était franchement mauvais signe. Jusqu'à là c'était gérable, mais ça risquait de dégénérer. « Aux nouveaux départs » claironnais-je en même tant que les autres, c'est bon je commençais déjà à avoir chaud aux joues.

La petite scène d'Hugo ne passa pas inaperçu... enfin ça allait encore, mais il fallait qu'il en rajoute une couche. Résultat des courses je crachais la moitié de ma gorgée de cocktail sur le tapis de ma cousine. « Me.... pardon... Tu as quelques choses pour que j'essuie » Sam était en train de bouillonner, je devais rapide trouver une excuse. « C'est un peu le but entre une enseignante et son assistant, sans communication, on ne peut pas bien travailler » Ou comment donner une excuse totalement bidon. En guise de réponse, Sam qui fulminait se leva pour prendre ma place. « mets toi au milieu tu seras mieux! » " Roulant des yeux, je me décalais pour éviter que cela tourne au vinaigre.J'espère que c'est bon maintenant, on va pas jouer aux chaises musicales toute la soirée..." Sam resta silencieuse quelques secondes avant de répondre à la question que tout le monde semblait avoir sur les lèvres. « Et bien je n'aime pas du tout, c'est petit, il n'y a rien à faire et pour le moment les seules personnes que j'ai rencontrées ne méritaient pas qu'on s'y intéresse. La population est bien différente de la société new-yorkaise, mais Joy elle aime les coins perdus » Un soupire s'échappa de ma bouche tandis que je le foudroyais du regard, comment avait-il pu dire ça au nez de ma cousine, mais monsieur n'avait pas fini. Il ne lui fallut pas plus de quelques secondes pour pousser la main d'Hugo de la mienne avant de lui tendre son bol. Il ne lui fallut pas plus de quelques secondes pour pousser la main d'Hugo de la mienne avant de lui tendre son bol. « Tiens tu as l'air de tellement y tenir ! » Sa voix était loin d'être agréable et je commençais sérieusement à en avoir marre. Surtout que ce qu'il avait dit sur Pearl Trees me restait sérieusement au milieu de la gorge. « Si ça te gène tant tu avais qu'à rester à New-York » lançais-je d'un ton exaspéré avant de reprendre la conversation là où on l'avait laissé avant que Sam n'ouvre la bouche. « J'adore la ville , mais je n'ai pas encore rencontré beaucoup de personnes si ce n'est le personnel de l'école et Nate... D'ailleurs je m'excuse encore pour la caisse de poissons que Blue a renversé. Au fait je voulais vous demander ? Vous vous connaissez depuis longtemps tous les trois ? » Plus qu'à espérer avoir réussi à désamorcer la guerre qui se préparait. En tout cas, point positif, j'avais réussi à vexé Sam qui s'était renfrogné. Avec un peu de chance il allait laisser tomber pour ce soir...

Revenir en haut Aller en bas
Nathaniel S. Reynolds


Nathaniel S. Reynolds

http://www.pearl-trees.com/t11-nathaniel-brother-sister-i

Nate & les 4 thons 833243nathanae

▌AVATAR : Joshua Bowman
▌CRÉDITS : me, myself & I.
▌PSEUDO : Mat'
▌HISTOIRES POSTÉES : 1290
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 27/06/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 4780
▌DATE DE NAISSANCE : 18/09/1988
▌MON ÂGE : 31
▌QUARTIER : Le Lys blanc, Oak Ridge
▌EMPLOI/ÉTUDES : Pêcheur.
▌CÔTÉ COEUR : Célibataire, mais toujours épris de la rousse.

Nate & les 4 thons Tumblr_mgwtw7Nch51rce28do1_250

▌EN CE MOMENT :
Tous les deux le regard perdus dans l’immensité de cette étendue d’eau, il prit enfin la parole. « Dis-moi que tu n’y penses plus, dis-le moi… Tout ça, cette plage, cette chanson, c’est nous… C’est naturel, c’est simple… Et c’est beau… C’est même magnifique… » Termina-t-il en la serrant un peu plus fort. « Je t’en prie, ne t’en va pas, pas encore une fois.» Laissant ses mots s'envoler, emportés par le vent.

▌RPs EN COURS : .
Hanaé ❧ Faire de ta vie un enfer...
Les 4 thons ❧ Ca va chauffer...

▌DC : Camcam & Ioio

Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyJeu 3 Avr - 18:57




NATE ET LES QUATRE THONS

S'il venait de porter un toast, l'ambiance n'en était pas du tout meilleure. Nathaniel avait bien failli s'étouffer lorsque Joy avait mis les deux pieds dans le plat en leur demandant d'avouer que lui et la rousse formait un couple, et avait essayé tant bien que mal de botter en touche. "Mais voyons, Naé et moi sommes comme... frère et soeur, c'est ridicule !" De son côté, Hanaé avait bien tentée de s'intéresser aux deux tourtereaux qui pour le coup, avait surtout l'air de deux vieilles chouettes qui s'embrouillaient pour tout et n'importe quoi. Nathaniel assistait au triste spectacle et se demandait bien ce que Sam et Joy pouvait bien se dire une fois chez eux, vu l'extrême froideur avec laquelle ils s'adressaient la parole même en tant qu'invités. Il se perdait même à les imaginer chacun dans un coin de leur appartement, avec pour seules dialogues "Bonjour" et la voix de Joy coupant nette le ton quelque peu interrogateur de son fiancé. "Oui c'est ça, bonjour." Il souriait tout seul en imaginant la scène et posa son regard sur les deux jeunes gens. Lui était dans un coin du canapé, le visage fermé et l'air boudeur, et elle était à côté, l'air irritée par son attitude. Finalement, tout le monde se donnait en spectacle à sa manière par ici, et ils n'allaient peut-être pas être les acteurs principaux de la soirée si ça continuait, peut-être même que cette trace de rouge à lèvre serait bien vit oubliée si Hugo continuait à pousser Sam à bout. Oh oui, une bonne grosse droite pour faire oublier tout le début de soirée et tout serait tellement loin dans les esprits que plus jamais ils n'auraient à mentionner leur manque d'attention et à camoufler cette pulsion qui les avait habités quelques secondes. Après avoir renvoyé son mec dans ses pénates, l'institutrice reprit le fil de la discussion et mentionna notre rencontre accidentelle... qui le resta tout du long d'ailleurs. "Non vraiment, c'est moi qui m'excuse pour le café, j'suis vraiment maladroit parfois !" C'était le moins qu'on puisse dire, il avait dégueulassé tout le tapis de la rousse en crachant son cocktail, et l'avait même ruiné en voulant à tout pris essuyer ses bêtises... avec la serviette en papier rouge posée sur la table, qui tâcha donc le tapis encore plus et lui donna une jolie teinte saumon dont elle se serait bien passée. Enfin, comment lui en vouloir, il est pêcheur le garçon !

"Hanaé, tu peux m'indiquer la salle de bain s'il te plait, je voudrais me laver les mains..." Il appuya son regard pour qu'elle le suive et très vite, ferma la porte derrière lui. Ils étaient maintenant tous les deux enfermés dans quelques mètres carrés, et il bouillait à l'intérieur, il ne pourrait pas attendre toute la soirée, c'était une angoisse permanente, il voulait savoir s'il allait être père, et ce tout de suite maintenant. "On a eu chaud je crois..." C'était peu dire, ils s'étaient fait grillés en beauté mais avaient tout simplement nié malgré le flagrant délit. Machinalement, il passa sa main derrière l'oreille d'Hanaé et replaça sa mèche avant de lui caresser la joue. "Il serait peut-être temps de le faire ce fichu test non ? Combien de temps encore est-ce qu'on va garder ça sur le cœur ? J'peux pas, faut que je sache... Faire semblant, c'est pas pour moi, en tout cas, plus maintenant, on a passé l'âge, tu ne crois pas ?" Les trois invités devaient se demander ce qu'ils faisaient dans la salle de bain, mais quitte à être pris la main dans le sac, au moins, ils n'avaient plus vraiment à se cacher à présent. "Je sais que t'as peur, mais quoiqu'il arrive, on affrontera ça ensemble, tous les deux..." Il l'amena contre lui et déposa un baiser sur son front. Tous les deux... Il avait attendu cet instant pendant tellement de temps que le fait de parler d'eux comme un tout relevait du miracle. "Oui, tous les deux, enfin..." Répéta-t-il doucement comme pour donner plus de poids et surtout pour marquer un peu plus cette nouvelle réalité, leur réalité.





Revenir en haut Aller en bas
S. Hanaé Hamilton


S. Hanaé Hamilton

http://www.pearl-trees.com/t69-hanae-j-ai-jamais-eu-l-imp

Tumblr est mon ami

▌AVATAR : La plus belle des rousses : Holland Roden
▌CRÉDITS : #CHEVALISSE
▌PSEUDO : Petit_Biscuit
▌HISTOIRES POSTÉES : 1361
▌ARRIVÉ(E) À PT LE : 23/07/2013
▌IMPORTANCE DANS LE ROMAN : 7274
▌DATE DE NAISSANCE : 01/06/1989
▌MON ÂGE : 30
▌EMPLOI/ÉTUDES : Secretaire médicale
▌CÔTÉ COEUR : Perdue...

Aksel <3

▌EN CE MOMENT : Nate & les 4 thons 864857hana02
« Je n’ai pas envie de te perdre. On s’est remis ensembles parce que j’étais enceinte et j’ai eu peur que tous ces bons moments qu’on a passés ensemble depuis, ça s’effacent lorsque je te l’annoncerais. »


▌RPs EN COURS : ♦️ Nathaniel
♦️ Les 4 thons
♦️ Malika
(3/5 rp)

▌DC : La deprimée et le BG Avery

Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons EmptyJeu 17 Avr - 21:49




NATE ET LES QUATRE THONS

Comment se faire griller en deux minutes ? Et dire que Nathaniel et elle ont réussi à se cacher lorsqu’ils étaient en couple et pourtant ils vivaient ensembles. Là, ils ne sont pas officiellement ensemble et voilà qu’ils se font bêtement grillé parce qu’ils n’ont pas pensé à vérifier s’ils étaient présentables ou non. On aurait dit deux ados se faisant prendre la main dans le sac. Tout ce qu’ils peuvent faire en tout cas c’est nier, rien de plus, rien de moins. « Oui, il n’y a rien, rien du tout. » Nathaniel venait de dire qu’ils sont comme frère et sœur et comme à chaque fois qu’elle entend ce terme pour les designer, ça lui donne la nausée. Ils n’ont jamais été comme frère et sœur même si le mariage de leur parent le spécifiait. Nate a toujours été pour elle son âme sœur, ou encore l’homme qu’elle voulait détruire, étrangement à part ces deux termes, il n’y a jamais rien eu. Entre eux c’est soit tout noir, soit tout blanc, il n’y a rien entre les deux et surtout pas de lien frère et sœur, même s’ils ont tout de même une demie sœur en commun. De toute façon à part dire qu’il n’y a rien, elle ne peut pas dire grande chose d’autre. Elle ne peut pas dire qu’ils sont de la famille parce que ça lui fait bizarre même si en théorie c’est le cas, ils ne peuvent pas non plus dire autre chose puisqu’Hugo les a toujours vus comme des beaux frères et sœurs et rien d’autre. En tout cas, Hanaé avait vite changé de sujet histoire de passer à autre chose. Visiblement, ils ne sont pas vraiment sur la même longueur d’onde. Au moins ça la rassure, c’est de famille de ne pas sembler très heureux en couple ou de se prendre vraiment la tête. Naé n’est pas la seule, enfin Nathaniel et elle. En tout cas le copain de sa cousine semble idiot, ou alors il le fait exprès ? Il est en train de critiquer Pearl Trees, genre il vient là pour critiquer. « Critiques pas Pearl Trees, t’es nouveau c’est pour ça. On ne peut pas tomber mieux qu’ici, à part si t’aime les grandes villes avec des gens qui ont des balais dans le cul. » Bien sûr, Hanaé a déjà quitté Pearl Trees mais ses voyages ailleurs ne lui a jamais attiré à quitter Pearl Trees, sinon elle aurait foutu le camp depuis un moment. Alors que Nate et Joy s’excusaient pour elle ne sait quoi, elle les observait d’un regard étonné. Se dire que Joy connait Nate et inversement lui fait extrêmement bizarre. Mais bon, c’est une petite ville, c’est ainsi. « On se connait depuis… Oula je n’en sais rien, j’ai l’impression de toujours les avoir connus et qu’ils me supportent ! » Bah ouais, Hugo elle a l’impression qu’ils ont toujours été amis et Nate… Elle a la sensation de toujours l’avoir eu dans sa vie même si ces neuf dernières années, on ne peut pas vraiment dire qu’ils ont fait partie de la vie de l’autre et ce, pour diverses raisons. En tout cas, elle ne se souvient même pas de sa vie avant ses rencontre avec les deux jeunes hommes.

« Ouais, suis moi je vais te montrer » Hanaé avait bien sentit que Nate voulait la voir en privé, il lui en faut pas plus pour comprendre quand même. Ca la gênait toutefois de le faire. Non seulement elle laissait ses invités en plan, d’ailleurs en partant elle lança d’un ton loin d’être sérieux « Faites pas de bêtises » et vu le regard qu’elle laissant à Hugo, cela signifie plus ‘pas de meurtre’. De plus, elle commençait à flipper parce que Nate + Salle de bain, elle comprend très bien ce qu’il veut et ça, ça la fait totalement flippé. « Ouais c’est clair. » Dit-elle simplement. En entrant partant vers la salle de bain, elle avait discrètement prit les tests que Nathaniel avait pris, en faisant bien attention à ce que ses invités ne les voient pas. Alors qu’elle l’écoutait, elle observait les tests et autant dire qu’elle ne faisait pas la fière, oui elle est totalement stressée là et Nathaniel le sait. Nathaniel l’attira contre lui, Naé vint passer ses bras derrière sa nuque, restant alors proche de lui, elle a peur, tellement peur et tellement besoin de Nathaniel. C’est fou comment Naé peut passer d’un état d’esprit à un autre en sa compagnie. « J’ai peur Nate, je ne sais pas si j’y arriverais. Je flippe totalement j’ai besoin de savoir oui mais… il y a les invités, je ne peux pas les laisser, ils vont se poser des questions. » Pourtant, qu’ils se doutent de quelque chose, c’est le cadet de ses soucis, c’est juste une échappatoire qu’elle a trouvé pour éviter encore une fois de devoir la vérité en fasse. Restant tout contre Nathaniel, elle y resta quelques secondes avant de se détacher quelques secondes. « Quoi qu’il arrive ? » demanda-t-elle en le regardant dans les yeux. Elle a bien besoin qu’il la rassure une nouvelle fois. Finalement, elle prit le sachet et vint l’embrasser brièvement, comme pour se donner du courage. « Je reviens ! » elle le laissa quelques minutes, faisant bien attention à ce que ses invités ne comprennent pas puis une fois quelques tests passés, elle revint dans la salle de bain où elle retrouva Nathaniel. « Faut attendre cinq minutes à peu près ! » Cinq minutes qui allaient passer comme des heures, cinq minutes à avoir peur, dans cinq minutes leur vie et leur relation vont prendre un grand tournant.






Siobhan Hanaé Hamilton

Boy to tell you the truth it's always been you, i'm all about you. Oh,boy, no one can do me the way you do. It's always been you. I'm all about you.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Nate & les 4 thons Empty
MessageSujet: Re: Nate & les 4 thons Nate & les 4 thons Empty

Revenir en haut Aller en bas

Nate & les 4 thons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Non, je n'essaie pas de battre Nate ou Jenaiz! Ibuki Tsukino (terminé!)
» Vos Thés, Vos Thons.
» [Validée]Nate, Cyclone Narcissique
» Nate Lewis - "Sarcasm is my only defense !" [en cours]
» C'est... du charme ça ? | NATE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pearl Trees ::  :: Les RPs archivés-